La Fille du train par Paula Hawkins

Couverture La fille du train
La Fille du train est un thriller sorti en France en mai 2015 écrit par Paula Hawkins et édité chez Sonatine. Le livre fait 380 pages.

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

***

Nous suivons l’histoire de Rachel, une alcoolique dépressive, de Megan, alias Jess et d’Anna. Rachel prend le train chaque matin pour aller à Londres. A travers la fenêtre, chaque jour, elle voit un jeune couple. Elle est tellement tombée sous son charme qu’elle l’a rebaptisé Jess et Jason. A ses yeux, ils forment le couple parfait. Le couple qu’elle aurait aimé avoir avec Tom. Mais malheureusement celui-ci est désormais en couple avec Anna, avec qui il avait trompé Rachel quelques années plus tôt. Il a même une fille : Evie.
Cependant, un jour, elle découvre dans le journal que Megan a disparu. Mais le pire est qu’elle se trouvait également sur les lieux le jour l’enlèvement… et qu’elle n’en n’a aucun souvenir. Ainsi, voulant se rendre utile, et malgré la passivité des policiers quant à ses témoignages Rachel va tout faire pour comprendre le sens de cette affaire, pour Jess et Jason… et surtout pour avoir le sentiment de se sentir utile.

Le livre me faisait envie depuis longtemps, et lorsqu’une amie m’a proposée de me le prêter, je n’ai pas hésité une seule seconde. J’ai littéralement dévoré La Fille du train. Dès que j’avais un instant, je le lisais. Malgré tout… ce livre n’était pas vraiment ce à quoi je m’attendais. Ce n’est pas une déception, loin de là… mais il n’était pas du tout en raccord à l’idée que je m’en étais fait.

Nous suivons donc le point de vue de trois femmes : Megan, Rachel & Anna. Elles ont chacune un lien entre elles, pas forcément des plus évident. En effet, Rachel connait Anna car elle est la femme avec laquelle son mari l’avait trompée et pour laquelle il a rompu et Megan est la femme qu’elle voit chaque matin au travers la fenêtre du train de 8h04. Quant à Megan, elle connait Anna parce qu’elle a entre autre gardé sa fille par le passé. Chaque point de vue est rédigé sous la forme d’un journal : avec la date et le moment de la journée, ainsi qu’à la première personne. Si ce dernier point est déstabilisant au départ, on s’y habitue très vite et la lecture en reste agréable.

La plume de l’auteure est très fluide et honnêtement, les pages s’enchaînaient sans que je me pose trop de questions et ma lecture a été un réel plaisir.

Du point de vue des personnages, ils ne sont pas particulièrement nombreux, mais il y en a toutefois pas mal de récurrents. Pour commencer, Megan. J’avoue avoir eu un peu de mal avec elle au démarrage… D’abord parce que son journal n’est pas aux même dates que les deux autres, mais on comprend très vite pourquoi. Lorsque l’on en apprend un peu plus sur son passé, elle est un personnage qui devient très intéressant et ainsi, on comprend mieux sa manière de voir les choses ; et à partir de là, on s’attache bien plus à elle. Ensuite, Anna. Elle est un personnage que je n’ai pas réussi à supporter : je l’ai trouvée toujours dans l’exagération que ce soit vis-à-vis de Rachel, ou vis-à-vis de sa fille ; trop sûre d’elle… Bref, je n’ai pas réussi à accrocher. Quant à Rachel, qui est quand même un des protagonistes du roman… elle n’était pas du tout fidèle à l’image que je m’étais faite d’elle. Au démarrage, on apprend qu’elle a des problèmes d’alcool, et qu’elle est complètement déprimée de voir Tom avec Anna, ainsi, on a de nombreux flash-backs sur son passé à ses côtés. Par contre lorsque l’enquête commence, on sent qu’elle veut être utile ; même si parfois elle passait plus pour une commère que pour une réelle aide. Parfois, elle m’exaspérait, mais elle reste un des personnages que j’ai le plus apprécié.

Quant à la fin ; je suis restée étonnamment surprise, comme à chaque fois que je lis un roman policier et que je découvre le coupable !

En conclusion :♥♥♥♥ La Fille du train est un livre que j’ai dans l’ensemble pas mal apprécié. Je ne m’attendais pas du tout à la fin qui est d’ailleurs arrivée très rapidement comme les pages s’enchaînaient vite !! Les personnages sont tous différents, et j’ai réellement ressenti quelque chose pour chacun d’eux. Bref, ce livre n’était pas un coup de cœur, mais j’ai passé un très agréable moment de lecture et je n’hésiterai sans doute pas à lire d’autres livres de cette autrice.

Par Nina.

Publicités

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s