Ice Climber par Claire

Un petit article « hors sujet ». Alors j’aime bien écrire de petites nouvelles, et donc je vous partage une de mes créations. Je précise que ce sera très ponctuel et il ne faut pas vous attendre à des sorties régulières. C’est à peu près tout…Bonne lecture ^^

Image de amazing, wow, and cave

    Il avait froid. Le vent lui cinglait le visage, mais il devait résister. Le sommet n’était plus très loin. Encore quelques mètres et il y serait. Le froid lui mordait les os malgré l’épaisseur de sa doudoune, de ses gants, de son écharpe et de son bonnet. Il souffla un peu avant de repartir vers son objectif. Et là, enfin, il atteignit le sommet. Lui, Esteban, était arrivé au sommet de cet obstacle qui lui avait semblé infranchissable. Un manteau blanc recouvrait tout le paysage, certaines zones encore vierges de toutes traces de pas. Il s’assit et resta un long moment à contempler la magnifique vue qui s’offrait à lui. Malgré le froid de cette matinée, il était heureux d’être là. Ces joues rougissaient à cause du froid et de l’effort qu’il venait de fournir. Un flocon vînt alors s’écraser sur son nez ce qui lui arracha un éternuement. La neige tombait maintenant sous forme de gros flocons blancs et froids. L’émerveillement se lisait dans les yeux d’Esteban. Il essaya en vain d’en attraper un en vol. Là, au dessus de tout, il se sentait bien, vivant. Là, au dessus de tout, éprouvé par le froid, il aurait voulu rester toute sa vie, toute l’éternité. Soudain, derrière lui, une autre personne surgit, une jeune fille aux cheveux noirs plaqués sur sa tête grâce à un serre-tête rose agrémenté d’un grosse fleur et aux yeux verts assassins. Elle frotta ses deux mains gantées avant de s’adresser à lui.

     « Combien de temps comptes-tu rester là ? Il faut descendre maintenant ! »

   Il détourna la tête, vexé par sa remarque. S’il voulait rester là, quel était le problème ? Il détestait qu’on lui donne des ordres. Mais il devait redescendre. Il était déjà 11 heures et on l’attendait sûrement en bas. Il embrassa une dernière fois le panorama avant de se décider à descendre. La pensée d’un bon chocolat chaud et de viennoiseries au chalet acheva de le convaincre.

   Assisse sur le banc du parc d’enfant, Clara surveillait son fils. Ses cheveux si blonds, qu’il tenait de son père, s’échappaient de son bonnet noir et reflétaient le soleil lui donnant par certains moments des reflets blancs. Il bloquait l’accès du toboggan et ne semblait pas vouloir redescendre. Elle se leva. Ils devaient rentrer. Ses deux petites mains s’accrochèrent aux rebords du toboggan puis il finit par glisser le long de la pente avant de courir la rejoindre.

   Esteban regarda une dernière fois le toboggan. D’ici, il ressemblait à une montagne endormie. Bientôt, il reviendrait la gravir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s