L’Héritage : Brisingr par Christopher Paolini

Couverture L'Héritage, tome 3 : Brisingr

Brisingr est le troisième tome de la saga fantasy l’Héritage, écrite par Christopher Paolini. Ce tome-ci, sortit en 2009 comporte 826 pages et est publié aux éditions Bayard Jeunesse.

Eragon a une double promesse à tenir : aider Roran à délivrer sa fiancée, Katrina, des griffes des Ra’zacs, et venger la mort de son oncle Garrow. Mais le combat continue contre Galbatorix. Les nains, les elfes, le peuple du Surda et les Urgals eux-mêmes se rallient aux Vardens, sous l’autorité de Nasuada. Ce qui ne va pas sans frictions et rivalités. Quant à Eragon et Saphira, ils n’ont pas achevé leur formation. L’enseignement et les conseils d’Oromis et de Glaedr, le dragon d’or, leurs sont plus que jamais nécessaires, car, entre batailles contre les soldats du tyran, luttes intestines et souffrances secrètes – l’elfe Arya est toujours présente dans les pensées d’Eragon – le jeune Dragonnier et sa puissante compagne aux écailles bleues doivent sans cesse donner le meilleur d’eux-mêmes. Or, depuis que Murtagh lui a repris Zar’oc, Eragon n’a plus d’épée …

***

Après six longs mois, j’ai décidé de retourner en Alagaësia et de poursuivre les aventures d’Eragon là où je les avais laissées. Une succession d’actions en entraînant une autre, je ne pourrai pas faire un résumé très approfondi du roman.

Dans ce tome-ci, nous suivons Eragon aux quatre coins de l’Alagaësia pour remplir diverses missions pour les Vardens. En effet, la bataille contre Galbatorix est proche et le plus important et de rallier le plus de monde possible à la cause Varden. En contrepartie, Roran veut toujours sauver Katrina et part donc sur Helgrind combattre les Ra’zacs avec Eragon et sa dragonne. La succession d’évènements amène Eragon à retrouver ses maîtres à Ellesméra où il y apprendra de très lourds secrets dont certains lui permettront sans doute de vaincre Galbatorix. Pendant ce temps, Roran lui, se bat au service des Vardens.

Je trouve que plus on avance dans la série, plus les tomes sont aboutis et addictifs. On en apprend beaucoup sur les différents « clans ». Si dans le tome deux, nous étions très centrés sur la culture elfe, Brisingr est davantage axé sur les nains et les kulls. Ainsi, le fait que l’auteur nous parle des traditions de chaque peuple nous permet de davantage comprendre leurs réactions face aux incidents.

Nous suivons toujours les personnages piliers : Eragon et Saphira, Arya, Nasuada, Roran… mais à eux viennent s’en greffer d’autres et nous retrouvons également de vieilles connaissances comme Orik le nain ou Oromis et Glaedr. J’ai d’ailleurs trouvé ces deux derniers beaucoup plus aboutis qu’ils ne l’étaient dans le précédent tome. J’ai davantage saisi combien la guerre contre Galbatorix leur pesait et combien la formation d’Eragon t Saphira était importante pour eux.
Les personnages sont de plus en plus creusés. Eragon et Saphira « mûrissent » au fil des tomes pendant que Roran se responsabilise et Nasuada devient de plus en plus obsédée par la guerre, si bien qu’elle est –à mon sens- de plus en plus envahissante dans la vie d’Eragon. Arya est davantage effacée dans ce troisième tome, même si elle reste là pour les actions importantes.

Nous allons de batailles en batailles, et de révélations en révélations… ce qui nous fait passer par de nombreuses émotions : on rit, on pleure, on s’indigne… parfois même tout à la fois.

Par rapport à l’Aînée, je n’ai ressenti aucune longueur et ma lecture a été un plaisir. Tout au long du livre, on sent la bataille finale proche, mais elle n’a jamais lieu… ce qui est très annonciateur pour le dernier tome ! On trouve de nombreuses réponses à nos questions, même si tout n’est pas définitivement résolu… raison pour laquelle il y a un quatrième tome…

Le style de Christopher Paolini s’améliore de tome en tome à mon sens, si bien que l’on ne veut jamais décrocher le livre, désireux de savoir tout ce qu’il va se passer.

En conclusion : ♥♥♥♥ Un tome meilleur que ses prédécesseurs que ce soit du point de vue de l’histoire ou des personnages. Les luttes ne s’estompent pas, les révélations arrivent au compte-goutte… On sent la grande bataille arriver, j’ai toutefois très peur d’une fin prévisible… A mon avis, le tome 4 ne va pas rester très longtemps dans ma PAL !

Le tome 1 : L’Héritage: Eragon par Christopher Paolini
Le tome 2 : L’Héritage : L’aîné par Christopher Paolini
Le tome 4 : L’Héritage par Christopher Paolini

Par Nina

Publicités

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s