Miss Peregrine et les enfants particuliers par Ransom Riggs

Couverture Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 1

Miss Peregrine et les enfants particuliers est un livre fantastique écrit par Ransom Riggs. Publié en 2012 aux éditions Bayard, il comporte 432 pages.

Jacob est un ado comme les autres, excepté qu’il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d’enfants qu’il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu’il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s’accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu’à suivre les dernières instructions qu’a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle…

***

J’ai entendu parler de ce livre au moment de la diffusion de la bande d’annonce de l’adaptation cinématographique (à retrouver ici). Cette fois-ci je souhaitais lire le livre avant de voir le film. C’est chose faite… et j’ai passé un agréable moment de lecture.

Lorsque Jacob était enfant, Abe, son grand-père, lui racontait son enfance dans un orphelinat alors que la seconde Guerre Mondiale ébranlait le monde entier. En effet, pour échapper aux atrocités et aux massacres envers les juifs, les parents de Abe ont pris la décision de l’envoyer dans un orphelinat… cependant, celui-ci abrite des enfants disons… particuliers : une jeune fille qui peut soulever une pierre, une autre qui vole, un garçon invisible… Si petit, Jacob y croyait, une fois adolescent, il a commencé à se poser des questions, malgré les preuves en image apportées par le vieil homme. C’est seulement lorsqu’il retrouve Abe mort et qu’il voit perché dans un arbre un monstre qu’il assimile les histoires. Comme son grand-père, Jacob voit des monstres… et si finalement son grand-père ne lui avait pas menti ?

Pour commencer, parlons du visuel du livre (promis, vous serez tranquilles après, j’arrête ! ^^). La couverture noire et blanche toute simple avec des allures de vieille photo ; sur laquelle flotte une petite fille nous met de suite dans le bain ! Lorsque l’on ouvre le livre, on est tout de suite attiré par les pages de chapitres, qui sont toutes « illustrées » ainsi que les photos toutes en noir et blancs qui agrémentent le récit. De plus, chaque bas de page a une petite illustration. Bref ! Tout est fait pour que l’on s’attarde sur le livre.

Compte-tenu du résumé, on s’attend à retrouver des références au nazisme, aux camps de concentrations et plus généralement, à toutes les atrocités qui ont marquées la deuxième Guerre Mondiale… Certes ces références étaient présentes, mais elles ne primaient pas sur le reste du récit, par rapport à toute la dominante fantastique : les monstres, les enfants particuliers, et pleins d’autres choses encore (mais je ne dis pas, sinon ça passerait pour un spoil de niveau 6 ! ^^’). Cependant, tous ces éléments fantastiques pourraient être considérées comme des métaphores pour qualifier l’univers de la Guerre sans pour autant en rajouter à chaque fois pour cantonner seulement le roman a quelque chose d’historique. D’ailleurs, le mélange d’historique et de fantastique est un genre auquel je n’avais jamais été confrontée par rapport au policier-historique ou à la romance-historique ; aussi, si j’en ai la possibilité, je retenterai l’expérience.

Les informations sur les personnages nous sont distribuées au compte-goutte tout au long du livre, comme si la priorité était l’histoire d’Abe et les enfants particuliers et que le reste passait au second plan. Si l’on part de Jacob, on se rend compte combien l’histoire de son grand-père le passionne au démarrage puis qu’il y croit de moins en moins… c’est triste, puisqu’on remarque que la féerie nous quitte avec l’âge. Cependant, lors de la mort de son grand-père, BOUM ! Retournement de situation ; les créatures extraordinaires existent, Jacob est obligé d’y croire, même s’il se convainc que ce n’est pas possible. D’autres personnages m’ont séduits comme la mystérieuse Miss Peregrine (j’étais obligée, elle a quand même son nom dans le titre !) ou encore Emma, Maillard et pleins d’autres encore !

Même si j’ai mis longtemps à lire ce livre, la lecture a été rapide et fluide, on ne pouvait pas lâcher le livre, sous peine de ne pas dormir et d’avoir envie de rallumer pour continuer la lecture ! La dernière phrase du livre traduit évidemment un tome 2 (même si on est tous au courant puisqu’il est déjà sorti… c’est ça de lire les livres en retard…) et nous montre que les aventures des enfants particuliers ne font que commencer…

En conclusion♥♥♥♥ Miss Peregrine a été pour moi une bonne lecture, notamment de par le genre qui m’était inconnu auparavant. Je n’ai pas l’habitude de lire de l’historique (sauf s’il y a un ou deux meurtres et une enquête, là je fais des exceptions !) et ma lecture a été plus que plaisante et m’encourage à élargir mes lectures et à découvrir d’autres romans que je n’aurais sans doute jamais lu avant. Tout au long de l’histoire j’ai été emportée au côté des enfants particuliers, prête et déterminée à comprendre leurs secrets (bon sur ce point-là… ce n’est pas encore gagné ; mais il me reste deux autres tomes à lire ! J’ai du mou !). Le livre n’est cependant pas un coup de cœur, mais simplement une très bonne lecture ! Je le conseille aux plus jeunes comme aux plus vieux, car même si l’écriture est simpliste, il est agréable de côtoyer deux univers à la fois dramatiques mais complètements fantastiques à côté tout en essayant de déceler tous les messages cachés.

Par Nina.

Publicités

5 réflexions sur “Miss Peregrine et les enfants particuliers par Ransom Riggs

  1. La trouvaille de placer des photos (en noir et blanc, magnifiques) est géniale: façon de l’auteur pour jouer un peu avec son lecteur (pas dupe, mais ces photos sont troublantes malgré tout). L’histoire m’a plu mais j’aurais aimé qu’elle reste ancrée dans la réalité plutôt que de prendre un tournant clairement fantastique assez vite (je reste vague pour pas spoiler).

    J'aime

    1. Difficile de rester réaliste quand l’intrigue se passe avec des enfants possédant des pouvoirs ; mais peut-être parles-tu des tomes 2 et 3 (en particulier le 3) où l’auteur se consacre uniquement à l’univers et à la boucle de l’Arpent du Diable (je crois que c’est son nom). Sinon je suis d’accord, les photos sont très belles, et ça change un peu des autres livres. D’ailleurs un parlons saga des trois tomes devrait arriver dans quelques temps.
      Claire.

      Aimé par 1 personne

      1. Merci pour ta réponse. En fait je m’étais mal exprimée: je faisais référence au tout début du tome 1, qui démarre dans notre monde, avec juste une incursion du fantastique (c’est ce dosage qui me plaisait). A partir du moment où ça bascule complètement dans un monde parallèle, je me suis un peu détachée de l’histoire (malgré les photos justement, que l’auteur utilise pour placer le lecteur à la place du narrateur). Je n’ai d’ailleurs pas tenté les autres tomes parce que mon impression était qu’ils allaient se poursuivre dans cet autre monde.

        J'aime

    2. La fin est quand même intéressante à lire si jamais tu en as l’occasion (je suis un peu déçue tout de même). C’est vrai que l’auteur bascule assez brusquement dans un monde « parallèle » et l’intrigue du tome 3 se déroule pratiquement que dans une boucle (je ne me souvient plus vraiment du tome 2 mais il ne semble que les enfants passent leur temps à entrer et sortir de différentes boucles…).
      CLaire.

      J'aime

      1. Je pense que dans un moment de « désoeuvrement littéraire » (ces fameuses périodes où je geins « je sais pas quoi liiiiire » alors que j’ai une PAL de 40 livres à côté de mon lit) je pourrais me laisser tenter par les deux autres tomes, parce que même si le 1er m’a un tantinet (j’aime bien dire « un tantinet ») déçue il ne m’a clairement pas rebutée. (et maintenant tu me rends curieuse de découvrir la fin!)

        J'aime

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s