Endgame : L’Appel par James Frey et Nils Johnson-Shelton

Couverture Endgame, tome 1 : L'appel

Endgame est un roman de science-fiction jeunesse écrit par James Frey et Nils Johnson-Shelton ; publié chez Gallimard en octobre 2014. Ce tome-ci comptabilise 537 pages.

Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L’humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d’années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Énigme.
L’un d’eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions.
Endgame n’a ni règles ni limites.
Il n’y aura qu’un seul vainqueur.

Une quête survoltée aux quatre coins du globe, menée par la plume nerveuse d’un grand auteur. Addictif !

***

Endgame est un livre qui me faisait de l’œil depuis … au moins un an ! Alors imaginez quelle a été ma joie lorsque l’on m’a proposé de me le prêter ! Résultat … une lecture en trois jours !

Alors… par où commencer ? Déjà qu’est-ce que Endgame ?

Comme le dit la légende « Endgame débutera quand la race humaine aura prouvé qu’elle ne mérite pas d’être humaine. Qu’elle a gâché le savoir qu’Ils nous ont donné. La légende dit aussi que, si nous considérons la Terre comme une chose acquise, si nous devenons trop nombreux et si nous épuisons notre planète bénie, alors Endgame débutera. Pour mettre fin à ce que nous sommes et rétablir l’ordre sur Terre. Quelle que soit la raison, ce qui sera, sera. » Et voilà ! Sympathique n’est-ce pas ?!

Douze jeunes doivent résoudre une grande énigme nommée Endgame afin de sauver la Terre (jusque-là, je pense que tout le monde avait saisi…). Chacun d’eux appartient à une tribu ancestrale qui a été désignée il y a quelques milliers d’années. Afin de sauver notre Terre, ils doivent résoudre une grande Enigme qui offrira l’immortalité du clan de l’unique gagnant. Cependant, tout pourrait être simple, mais chaque candidat est rudement entraîné par son clan, que ce soit pour se battre, pour perfectionner ses réflexes (Qui n’a jamais rêvé d’attraper un shuriken au vol ? … Personne ?… bon…), pour améliorer sa réflexion afin de décoder toutes les énigmes et bien d’autres choses encore. Afin de trouver les Clés de l’Enigme, ils devront parcourir le monde, conclure des alliances ou choisir de faire le tout seul, tout en gardant à l’esprit que les plus stratèges gagneront.

L’histoire se déroule sous plusieurs points de vue. Parfois nous voyons plusieurs personnages en même temps et en focalisation externe. Chaque en-tête de chapitre est accompagné de l’écusson de la tribu du personnage dont on va parler, c’est un petit plus, toutefois je trouve que cela apporte quelque chose de non négligeable au livre, cela lui donne l’air plus abouti.

Il est difficile de se retrouver parmi les personnages au démarrage, mais certains apparaissent seulement une fois et nous voyons leur progression à travers les yeux d’autres. Sans doute pour que l’on s’y retrouve davantage. Autrement, une fois qu’on arrive à bien visualiser « qui est qui » l’histoire passe toute seule, et on parvient même à s’attacher à certains personnages.

Les descriptions sont un peu succinctes, cependant, grâce à l’histoire des points de vue, on arrive à bien à visualiser un décor.

Quant aux énigmes… qui apportent sans conteste possible l’originalité au livre, elles sont –compliquées- variées ! Parfois, vous devez réfléchir à partir d’une photo, parfois vous avez une suite de chiffres, parfois juste un mot ou bien une suite de phrase…. Bref ! En tout cas, amateurs d’énigmes, vous avez de quoi faire !

Pour finir, je dirai deux ou trois mots sur le style de l’auteur, comme toujours. Cette fois-ci, livre à quatre-mains oblige, j’en attendais beaucoup du point de vue de l’écriture. Endgame est un livre dont l’écriture ne m’a pas conquise, cependant, l’ide de faire de courts chapitre avec parfois un petit suspense à la fin donnait vraiment envie de lire la suite et de ne pas s’arrêter.

En conclusion : ♥♥♥ Endgame n’est pas un livre coup de cœur, ni une grosse déception. Il reste un très bon livre, dont on ne se souviendra pas forcément à long terme. (Cependant, si j’ai la possibilité de me procurer le second tome, je n’hésiterai pas !). L’alternation de points de vue combinée aux courts chapitres donnent envie de toujours continuer l’histoire. Le style des auteurs est un peu décalé de ce qui se fait habituellement, cependant, même si j’ai eu du mal à m’y adapter, j’ai fini par ne plus réellement y faire attention sur la fin. J’ai beaucoup entendu dire que cela ressemblait à Hunger Games. Je ne suis pas tout à fait d’accord. Les psychologies des personnages sont à mon sens plus poussées ici, et l’atmosphère y est plus noire. Les seuls points communs seraient une sorte de jeu entre 12 « tribus » où il n’y aurait qu’un seul gagnant. Alors par pitié, cessez ce genre de comparaisons !!

Par Nina

Publicités

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s