La Mer Infinie par Rick Yancey

Couverture La 5e vague, tome 2 : La Mer Infinie
La mer infinie est le deuxième livre de la trilogie dystopique la 5ème Vague. Il a été écrit par Rick Yancey en 2014. Ce tome-ci comporte 401 pages et est publié aux éditions Robert Laffont.

Résumé : Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d’habitants ? Retirez aux hommes leur humanité…

Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l’espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l’hiver en espérant le retour rapide d’Evan Walker, ou se mettre en quête d’éventuels survivants avant que l’ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège.
Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s’abaisser, ni à quelles hauteurs l’humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer…
Ils connaissent notre manière de penser.
Ils savent comment nous exterminer.
Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.

Mon avis :

Un mois après la 5ème Vague, je me suis plongée dans le second tome de la série, la Mer Infinie avec quelques craintes, étant donné que les avis étaient plutôt mitigés à son sujet.

Nous retrouvons notre petit groupe de soldats caché dans un petit hôtel. Cassie et Sam ont une relation plutôt tendue, Teacup est sur les nerfs, Ringer veut fuir, Evan est porté disparu (mort ? mystère !), Ben est bien blessé … En un mot, la situation est plutôt critique pour eux. De plus, la Cinquième Vague est lancée, nos protagonistes ne peuvent désormais faire confiance qu’à eux-mêmes… mais est-ce suffisant ?

Je ne m’étends pas sur un long résumé, car cela reviendrait à spoiler une grande partie du premier tome, ce qui serait dommage (mais si vous n’avez pas lu le premier livre, que faîtes-vous ici ? Oust ! Du vent !). Sans plus tarder, passons donc à mon avis !

Comme pour le premier tome, La Mer Infinie est coupée en partie, permettant d’avoir différents points de vue. Cette fois-ci, l’histoire était pas mal centrée sur Ringer… pour mon plus grand bonheur ! Ringer était un personnage plus que secondaire dans le premier tome : on ne savait rien sur son nom, sa vie avant les Autres, on avait le strict minimum sur ses pensées… Bref ! Avoir plus de ¾ du roman qui lui sont consacrée, c’était vraiment une aubaine ! Quelques flash-backs nous apprennent les éléments de la vie d’autres personnages comme pour Poundcake par exemple, qui passe complètement inaperçu depuis le début ! Les passages de Cassie m’ont profondément ennuyée, trop de remise en question, trop de doutes… trop de trop ! Heureusement que Ben Parish était là pour ajouter un peu plus d’action, même si je l’aurais voulu davantage présent ! (Mais avec une balle dans le flanc, on ne peut pas s’attendre à des miracles non plus !). L’apparition de Grace aurait pu laisser présager quelque chose de sympathique, cependant, elle est apparue en plein milieu pour disparaître après, comme s’il fallait rajouter un personnage pour qu’on ne s’ennuie pas… D’autant plus qu’elle n’était pas très creusée.

Le manque de description est la bête noire du livre. Le fait d’avoir vu l’adaptation cinématographique m’avait un peu sauvée pour le premier tome auquel je prêtais déjà un manque de descriptions… Mais dans le cas de la Mer Infinie, rien n’a pu me sauver et je devais parfois faire des pauses dans ma lecture histoire de bien me mettre au point sur les lieux, les actions … Vraiment, j’en attendais davantage !

Le petit prologue au début du livre était une bonne idée, cela nous remettait directement en condition, même s’il y avait un gros point d’interrogation quant à sa place dans les évènements… jusqu’à ce que tout s’éclaire, et là nous ne pouvons que pousser un « Oooooooooooh » de surprise ! ^^’

L’intrigue en elle-même avance assez peu, on sent bien que ce tome servait de transition avant d’envoyer le tome 3 avec, je l’espère, tout pleins de révélations, de retournements de situations… Malgré tout, le tome faisait parfois un peu trop « transition » justement, car à certains moments, il ne se passait -VRAIMENT- rien. Je pense qu’ainsi on aurait pu enlever une cinquantaine de pages au livre.

En conclusion♥♥♥ Même si la Mer Infinie est un livre de transition, j’en attendais beaucoup plus sur bien des points. J’ai toutefois préféré ce tome-ci au premier. Certains personnages apparaissent et d’autres disparaissent, les évènements se succèdent mais les révélations apparaissent vraiment au compte-goutte, comme-ci Rick Yancey se réservait pour le dernier tome. L’alternance de point de vue a donné du rythme au récit, et heureusement, parce que sans-elle, je me serais radicalement ennuyée.
Par conséquent, je mets mes dernières attentes –et Dieu sait qu’elles sont nombreuses- sur le tome 3, en espérant ne pas être déçue…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s