Alice aux Pays des Merveilles par Jun Abe

DSC_0008Alice aux Pays des Merveilles est une intégrale regroupant deux mangas, réalisée par Jun Abe selon le scénario du film de Tim Burton. Ce livre-ci comporte environ 300 pages et est paru au début du mois de Juin.

Alice est malheureuse dans un monde d’adultes aux conventions étouffantes. Lorsqu’un ennuyeux Lord la demande en mariage, elle s’enfuit en courant et tombe dans un monde peuplé de créatures étranges et gouverné par la terrible Reine Rouge. Les habitants ont besoin d’aide pour renverser son pouvoir tyrannique, mais ils prétendent que la jeune fille n’est pas « la bonne Alice »… Avec l’aide du Chapelier Fou parviendra-t-elle à vaincre la Reine rouge et son monstrueux Jabberwocky ?

***

Depuis quelques temps, j’ai de gros gros problèmes avec l’univers d’Alice aux Pays des Merveilles : Dès que je vois un produit dérivé, je ne peux m’empêcher de l’acheter… du coup lorsque j’ai vu ce manga, vous pensez bien que je n’ai pas hésité une seule seconde… et je l’ai dévoré, littéralement.

Alice, une jeune fille un peu rêveuse est promise à un lord ennuyeux. Alors que l’homme s’apprête à lui faire sa demande, elle rencontre le lapin blanc qui la presse de le suivre, ce qu’elle fit. La « course-poursuite » la fait tomber dans un trou et lui permet d’entrer au Pays des Merveilles. Alice rencontre tous les personnages piliers : La Reine de Cœur (et son valet *-*), Le chapelier Fou, les Tweedle, le lapin Blanc, Cheshire …  qui lui expliquent qu’elle doit vaincre le Jabberwocky de la Reine de Cœur. D’abord sceptique et totalement contre, Alice se voit contrainte d’accepter car tout le monde compte sur elle….Bref, en somme tout le monde connait l’histoire d’Alice (sinon je vous promets que je vous retrouve et vous enferme jusqu’à ce que vous ayez réparé cette grossière erreur !)

Je vais d’abord commencer par les dessins, j’ai trouvé qu’ils instauraient à la fois un univers sombre et dramatique de par le décor, et quelque chose de plus … léger avec les personnages. Le tout était très bien dessiné (et heureusement, parce que 300 pages de mangas mal dessinées c’est long !) et du coup la lecture avançait plus que vite !

DSC_0011
Petit aperçu de la beauté du dessin de Jun Abe (Et de ma couette! )

Du point de vue des personnages, mon cœur balance entre Cheshire et le Valet de Cœur, même si le Lapin Blanc et le Chapelier Fou ont tout pour eux… Alice (parlons quand même de l’héroïne !) est très fidèle à elle-même : d’abord sceptique et convaincue de vivre un rêve, elle se met à croire en l’incroyable et réalise l’irréalisable. L’unique point négatif serait la rapidité avec laquelle Alice tue le Jabberwocky. 

DSC_0009

En conclusion : ♥♥♥♥♥ Je ne peux mettre que la note maximale à ce manga, même s’il n’est pas un coup de cœur. Tout d’abord parce que je suis une grosse grosse fan de l’univers, des personnages et de l’histoire, le tout sublimé par les dessins magnifiques de Jun Abe qui m’ont littéralement emporté avec Alice, au Pays des Merveilles.

Par Nina

Publicités

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s