A l’intérieur par Jodi Picoult

Staind – Something to remind you

Couverture A l'intérieur
A l’intérieur est un roman écrit par Jodi Picoult et publié aux éditions Michel Lafon en 2016. Il comporte 604 pages.

Quand votre fils ne vous regarde jamais dans les yeux… comment savoir s’il est coupable ?
Adolescent atteint du syndrome d’Asperger, Jacob Hunt ne possède pas le mode d’emploi pour communiquer avec les autres. Enfermé dans sa bulle, il est pourtant d’une intelligence prodigieuse. Un sujet le passionne plus que tout : la criminalistique. Il parvient souvent à se rendre sur des scènes de crime, où il ne peut s’empêcher d’expliquer aux policiers comment faire leur travail. En général, il tombe juste.
Mais lorsqu’un assassinat se produit dans le quartier, l’attitude de Jacob est un signe flagrant de culpabilité pour la police. Pour la mère et le frère de Jacob, l’intolérance et l’incompréhension qui ont toujours menacé leur famille resurgissent brutalement.
Et cette question lancinante, qui ne laisse pas leur âme en paix… Jacob a-t-il, oui ou non, commis ce meurtre ?

***

J’ai découvert ce livre tout à fait par hasard sur la blog de Valentine et son article m’a vraiment donné envie de le lire. Et 7 mois après, voilà mon avis ! Oui, il y a toujours une période de retranscription entre le moment où j’entends parler d’un livre et celui où je le lis… Le temps que l’info monte au cerveau sans doute! Mais qu’en ai-je pensé ?

Tout d’abord, il faut avouer que la plume de Jodi Picoult est absolument saisissante. Les termes employés font que j’ai eu tout de suite l’impression d’être dans l’histoire et de suivre la famille Hunt dans son quotidien un peu particulier. En effet, comme dit dans le résumé, Jacob est un « enfant » Asparger. Autrement dit, il a des petits problèmes de communication des des attitudes que l’on ne comprend pas toujours mais qui sont pour lui complètement normales.

De manière globale, j’aime apprendre des choses lorsque je lis, et là, j’avoue que j’ai été servie. Je pense que l’auteure s’est bien documentée sur le sujet, ce qui fait que ses descriptions sont vraiment très riches en informations. J’ai vraiment beaucoup aimé en apprendre autant sur la maladie d’Asparger. Par ailleurs, avec les penchants de Jacob, j’ai aussi beaucoup appris sur la criminologie et, avec la narration, on apprend également des choses quant au déroulement des procès (même si dans ce cas, j’étais déjà pas mal documentée!)

Ce que j’ai apprécié dans ce livre, c’est le changement de point de vue. Je pense que s’il n’avait pas été là, l’historie aurait cruellement perdu de son intérêt. On suit le quotidien de Jacob et de tout son entourage proche. Ainsi nous sont livrées les pensées de chacun et cela expliquent beaucoup les actions des uns et des autres et donne par ailleurs, bien plus de cachet aux personnages.
Bien entendu, lisant énormément de romans policiers, j’avoue que j’ai beaucoup aimé la petite enquête en plus même si elle tirait parfois sur la longueur et les articles de faits divers criminels à chaque nouveau chapitre.

Le petit bémol serait peut-être certaines répétitions durant le procès, notamment à propos de la maladie d’Asparger. Une fois que l’on détient toutes les informations, le fait de les lire à nouveau est vraiment redondant et à force, cela crée quelques longueurs ou nous fait lire en diagonale… et c’est un peu dommage!

Par ailleurs, je me dois de m’étendre un peu sur la fin. Je l’ai trouvé extrêmement émouvante, j’ai même failli lâcher une petite larme (madeleine un jour, madeleine toujours!) tant le passage était touchant. Bien entendu, en lisant l’histoire, on sait déjà ce qu’il va se passer à la fin, n’empêche, pour une raison que j’ignore, on continue de lire et là… beaucoup trop d’émotions d’un coup !!! ^^’

***

« Personne ne demande jamais à Superman si la vision aux rayons X est un handicap, s’il souffre de voir à travers les murs des gars qui frappent leur femme, des pauvres filles qui se prostituent ou des losers qui surfent sur des sites porno. Personne ne demande jamais à Spider-Man s’il a le vertige. Pourtant si leurs super-pouvoirs se rapprochent des miens, pas étonnant qu’ils n’arrêtent pas de se mettre en danger. Ils espèrent sûrement mourir vite. »

***

En conclusion : ♥♥♥♥ Un livre touchant aux personnages attachants. On apprend énormément de choses, même s’il y a quelques passages plus longs que d’autres. Un roman contemporain que je recommande chaudement. Je pense que si l’occasion se présente, je relirai d’autres livres de l’autrice!

Par Nina

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s