Hématome par Maud Mayeras

♥ Coup de coeur ♥

The Pretty Reckless -Back to the River

Couverture HématomeHématome est un triller écrit par Maud Mayeras et initialement publié aux éditions Clamann-Lévy en 2006. L’éditions Le Livre de Poche contient 313 pages.

Dans une chambre d’hôpital, une jeune femme se réveille péniblement. Elle ne sait ni qui elle est, ni pourquoi son corps la fait autant souffrir : sa mémoire est comme effacée. A son chevet, Karter, son compagnon, effondré, lui apprend qu’on l’a agressée, puis violée. Dès sa sortie, Emma, assaillie par des flashs terrifiants, tente de reconstituer le puzzle de sa vie. Qui l’a agressée alors qu’elle attendait un enfant ? Quel grand malheur a mis un terme à sa carrière ? Et pourquoi le silence la sépare-t-il de son père depuis toutes ces années ? Bribe par bribe, les souvenirs resurgissent, sans apporter compréhension ni réconfort. Emma croise des personnages de plus en plus inquiétants et la mort semble peu à peu tout recouvrir autour d’elle…

***

Vous imaginez bien qu’après avoir eu un énorme coup de cœur pour Reflex, je me devais de lire les autres livres de Maud Mayeras : Hématome et Lux. Si j’attendais avec impatience le second à Noël, hé bien j’ai reçu le premier! (oui, papa noël est un gros troll!) (Coucou maman 😀 )

Je me suis donc très récemment plongée dans ce livre et c’est un véritable coup de cœur. Et encore, je crois que le terme n’est pas assez fort. C’est décidé, Maud Mayeras est une de mes autrices favorites, si ce n’est mon autrice favorite. Vous voyez Reflex à côté ? Hé bah c’est presque de la gnognote! Sisi, je vous jure!

Déjà, le lecteur démarre dans le flou. On se réveille dans la tête d’Emma, hospitalisée et amnésique mais qui souffre beaucoup. On apprend très vite qu’elle a été agressée et violée et que le contrecoup lui a fait perdre la mémoire. En soit, le récit est sombre, mais vraiment sombre. Bien entendu, il y a l’agression, le viol, qui nous mettent vraiment en condition dès les premières pages. Mais la suite!!! On monte dans un degré d’horreur qui dépasse l’entendement, c’est noir, c’est glauque et paradoxalement, j’ai été incapable de lâcher le livre.

Se retrouver dans la tête d’Emma est très frustrant. On se sent limité, dans l’incapacité de réfléchir. Toutefois, heureusement d’ailleurs, Emma cogite vite et comprend les choses, aussi retrouve-t-elle la mémoire au fur et à mesure du récit, et cela ne crée aucune longueur. Mais c’est horriblement frustrant!

Par ailleurs, il est vrai qu’avoir le récit du point de vue de la victime nous plonge directement dans l’histoire. Et c’est juste hyper plaisant! J’ai beaucoup aimé le personnage d’Emma. On sent qu’elle essaie à tout prix de retrouver la mémoire. Elle ne se morfond pas, elle ne s’apitoie pas sur son sort (ce qui aurait été légitime !) et cela la rend d’autant plus forte!

Les passages de souvenirs d’Emma sont mentionnés en italique dans le livre. Aussi pouvons nous voir des extraits de son passé, aux côtés de ses parents et de son frère Thomas.

Le livre est un véritable page-turner, on enchaîne les pages, puis les chapitres sans jamais s’arrêter et là on arrive à la fin. Mais quelle fin !!! Elle est totalement inattendue et au comble de l’horreur. On pense avoir trouvé le fin mot de l’histoire et dans les 40 dernières pages, on se prend une claque énorme, comme pour Reflex d’ailleurs! Mais on ne s’y attend pas ! Je n’ai pas eu la chance de lire Lux encore, donc je ne peux pas dire, mais j’ai l’impression que chez l’autrice, cela devient coutumier de nous faire des twists magistraux à la fin de chaque livre. Par ailleurs, les twists sont absolument maîtrisés et je dirai presque que je me suis laissée berner avec plaisir (si je puis dire vu le propos…)

En fait, je suis totalement impartiale à propos de l’autrice et du roman. Je n’y ai trouvé aucun défaut! J’ai été portée par ma lecture du début à la fin. Je n’ai rien lâché, j’ai accroché à tout… J’ai tremblé, frissonné, ris aussi… d’un rire jaune bien entendu, mais même dans sa situation, l’héroïne arrive à ironiser. L’écriture de Maud Mayeras est simple, sans métaphore inutile, chaque terme a un impact, pourtant on a l’impression qu’ils ont été choisi tout à fait naturellement, sans chercher à provoquer quelque chose de particulier mais pourtant …

J’ai trouvé ce tome-ci bien plus noir et sombre que Reflex. Peut-être me suis-je sentie plus concernée ici que pour l’autre livre, qui traitait en partie de la disparition d’un enfant. Je ne suis pas mère et il est vrai que même si l’histoire m’a prise au trips, il me manque peut-être un certain instinct maternel, je l’avoue.

J’ai essayé de vous en dévoiler le moins possible pour vous laisser la possibilité de découvrir le livre de la même manière que moi et que vous soyez tout aussi surpris que moi à chaque page 🙂

***

« Pourquoi ne m’a-t-on pas donné les raisons de ma présence ici ? Est-ce si grave ? Suis-je tombé d’un avion en plein vol ? Roulais-je trop vite sur l’autoroute ? En savais-je trop sur les hautes sphères ? M’a-t-on trouvée sous le bureau du président ? Va savoir… Sourire fait mal. Je m’en rends compte et efface cette esquisse ratée de mon visage.
La bouche de Karter est légèrement entrouverte. Sa respiration roule et ronronne dans la chambre. Il ne bave pas encore… Ne pas sourire, j’ai dit. Je ne sais même pas qui il est… mon mari ? Je doute. Mon frère ? Je ne pense pas non plus. Mon meilleur ami homo ? Possible. Mon mac ? Arrête, Emma. »

***

En conclusion : ♥♥♥♥♥…♥♥♥ J’avais déjà eu un gros coup de coeur pour Reflex, mais Hématome le surpasse de très loin. Je crois avoir trouvé bien plus qu’une autrice fétiche en Maud Mayeras. J’aime absolument tout dans ce livre, malgré son horreur et sa noirceur. Je vous le conseille grandement, mais ayez le cœur bien accroché! 🙂

Par Nina

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s