Francesca, empoisonneuse à la cour des Borgia par Sara Poole

LaLaLand – Someone in the crowd


Francesca, empoisonneuse à la cour des Borgia
un roman de Sara Poole à base historique. Il possède 510 pages et est publié aux éditions Pocket.

Rome, été 1492. Une époque troublée pour la chrétienté, qui s’est rendue coupable quelques mois auparavant de promulguer l’édit décrétant l’expulsion de tous les Juifs d’Espagne. Mais la cité éternelle s’émeut moins de leur sort que de celui du pape, Innocent VIII, dont on dit qu’il est mourant. Cette nouvelle attise pourtant davantage les ambitions qu’elle ne suscite la prière.
Au service de la famille des Borgia depuis toujours, Francesca apprend la mort de son père (l’empoisonneur attitré de la famille) dans des circonstances douteuses. Commence alors pour elle une quête de vengeance, qui la pousse à prendre la suite de son père.
Ses recherches vont lui faire découvrir que l’expulsion des Juifs d’Espagne n’est que le prélude à des actes plus monstrueux encore et que le pape, à la santé déclinante, compte bien autoriser depuis le Vatican. Il s’agit à présent de le neutraliser, tout en aidant Rodrigo Borgia, son maître, à être élu pape par le conclave.

***

Je cherchais à obtenir ce livre depuis un bon moment déjà, et comme il n’était jamais disponible en magasin, je me suis résolue à le commander à Noël. Honnêtement je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Le côté historique de l’époque m’intéressait grandement mais pour avoir déjà lu des romans purement historiques (Christian Jacques), je sais qu’ils sont assez rudes à lire quelque soit l’évènement raconté. Malgré tout Sara Poole a su rendre le tout plaisant et très facile à lire. Je m’explique :

Le style de l’autrice est très facile à lire. Une plume très légère avec laquelle on ne voit pas les pages défiler et qui est aisée à comprendre. La seule difficulté réside peut être dans le vocabulaire utilisé. En effet, la langue est celle du XVème siècle, les phrases peuvent donc parfois paraître quelques peu inhabituelles. Personnellement y étant assez habituée, je n’ai pas eu de problème avec cela.

Les personnages sont tous très intéressants et j’espère que l’autrice continuera sur sa lancée et nous les développera bien comme il faut !

Francesca est empoisonneuse et fille d’empoisonneuse. Son métier, elle le connait et on pourrait dire qu’elle y est douée et passionnée. C’est une personne blessée par la mort de son père mais également très pragmatique. Elle va de l’avant dès les premières car elle sait que c’est de cette manière seulement qu’elle pourra venger son père. Elle a également une certaine confiance en elle qui fait du bien par rapport à certaines héroïnes qui passent leur temps à se dire qu’elles ne pourront pas le faire ou à se poser trop de questions. Francesca y va et assume ses décisions jusqu’au bout ce que j’admire beaucoup chez elle. Sa progressive loyauté envers Borgia est une chose que j’ai énormément appréciée ainsi que leur relation qui sort quelque peu de l’ordinaire. Sa franchise envers lui et sa non-naïveté face à ses actes faisaient plaisir à voir. On voit aussi par certaines des questions qu’elle se pose (le livre est de son point de vue) que c’est un personnage complexe, partagée entre son devoir que lui impose son métier et ses convictions religieuses notamment.
Borgia est mon second personnage préféré après Francesca et sans doute un des plus mystérieux. Derrière une ambition démesurée, on aperçoit à certains moments l’humain qui se cache mais n’en ait pas moins redoutable et intelligent.
César Borgia, son fils, possède des qualités pour ce premier tome que l’on remarque malgré ses courtes apparitions mais l’autrice nous a fait sentir qu’il n’était pas encore aussi mature que Francesca et je pense que l’évolution de ce personnage promet.
J’ai été très déstabilisé par Lucrèce Borgia au début car allez savoir pourquoi, j’étais persuadée qu’elle avait déjà la vingtaine à cette époque alors qu’elle n’en a que 13 !! Néanmoins son personnage reste caractéristique puisque l’on voit clairement qu’elle possède un caractère similaire à celui de Borgia.
Le forgeron et son fils sont sans doute ceux qui m’ont laissé le moins d’impression, peut être parce qu’ils paraissent un peu fades à côté du charisme des Borgia.

L’ennemi de l’histoire dont je ne peux pas vous dévoiler le nom est par contre tout à fait à la hauteur de cette période d’intrigues qu’est Rome sous la papauté. J’ai énormément apprécié le fait de ne pas m’attendre à son prochain mouvement et comprendre comment toutes ces intrigues politique pouvaient être instiguées. J’ai aussi aimé le fait d’avoir plusieurs intrigues successives dans le livre plutôt qu’une seule associée à d’autres problèmes. Cela permet une action continue mais avec des rebondissements qui permettent de garder un rythme dans le livre. Par ailleurs, Sara Poole maîtrisant parfaitement son histoire, il est très facile de se laisser emporter.

Les deux seuls points négatifs que j’ai trouvé sont éventuellement quelques longueurs au début, le temps que l’intrique se mette en place et la religion. Eh oui, nous sommes à Rome au XVème donc on croit en Dieu ! Certes pas toujours de manière aussi assidue que l’on le devrait et l’autrice a parfaitement représenté cet état de fait chez les princes de l’Eglise comme Borgia mais malgré tout, les croyances font parties intégrantes de la vie quotidienne. Par conséquent étant athée, j’ai eu un peu de mal avec les rapports personnels à Dieu de Francesca. Elle y croit et espère aller au paradis même après tous ses péchés ce que je peux comprendre mais les scrupules qui viennent de la religion j’ai un peu plus de mal. J’aurais préféré qu’elle ait des principes, je pense que j’aurais mieux réussi à comprendre et à accepter.

 » Les enfants sont largement plus intègres que les adultes : c’est juste parce qu’on les blâme trop souvent pour cela qu’ils apprennent à mentir. »

***

En conclusion : ♥♥♥♥  Un très bon livre qui rend bien compte des évènements qui se sont produits à cette époque là avec une part de fiction bienvenue et bien réalisée pour donner une histoire dont on a envie de lire le tome 2 !

Par Sophie

Publicités

Une réflexion sur “Francesca, empoisonneuse à la cour des Borgia par Sara Poole

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s