Parlons saga : Terremer de Ursula K. Le Guin

Rag’n’Bone Man – Human

TerremerTerremer est une réédition qui comprend les trois tomes de la saga Le sorcier de Terremer, Les tombeaux d’Atuan et L’Ultime Rivage écrits par Ursula K. Le Guin. L’intégrale comprend 702 pages et a été publiée aux éditions Livre de poche.

Ici, il y a des dragons. il y a des enchanteurs, une mer immense et des îles.

Ged, simple gardien de chèvres sur l’île de Gont, a le don. Il va devenir, au terme d’une longue initiation, en traversant nombre d’épreuves redoutables, le plus grand sorcier de Terremer, l’Archimage.

(Le cycle de Terremer a inspiré le film d’animation de Goro Miyazaki, Les contes de Terremer, je n’ai pas vu le film mais je vous mets la bande d’annonce ici)

***

Ce livre m’a été offert pour Noël et cela fait un moment que je l’ai fini, il est donc temps d’en faire une chronique !

Nous avons ici les ingrédients d’une fresque épique, comme tant d’autres dans le genre qu’est le fantasy. Un jeune garçon possède un pouvoir, et part s’entraîner jusqu’à devenir le maître absolu, le plus puissant guerrier/mage etc… L’auteure nous emmène donc dans un monde composé de pleins de petites îles, réparties à travers une mer gigantesque. Nous suivons l’histoire de Ged, né sur une petite île inconnue de tous. La sorcière de son village découvre son don, et lui fournit toutes ses compétences. Mais ce n’est pas assez pour le jeune homme ; il rencontre Ogion, un puissant mage qui finit par l’envoyer sur l’île de Roke où l’on apprend à maîtriser ses pouvoirs.

La magie, d’ailleurs, ne fonctionne pas tout à fait comme dans les autres livres ; ici, chaque chose possède un nom ancien, et la magie réside dans le fait de le connaître et de pouvoir l’utiliser. Et tout au long du voyage de Ged, on comprend que cette magie, bien que puissante, est extrêmement dangereuse et un seul mauvais sortilège pourrait faire basculer l’équilibre du monde.

Evidemment, Ged fait une bêtise, et attire une ombre des ténèbres. Vous l’aurez compris, ce sera sa première quête. Mais se débarrasser d’un ombre n’est pas facile. Je ne vais pas vous parler en détail de chaque livre, juste vous faire un rapide résumé. Après avoir combattu et vaincu l’ombre, Ged se dirige vers les territoires Kargues, des barbares sanguinaires, pour retrouver la moitié d’une amulette qui pourrait aider le monde à atteindre un équilibre parfait et enfin couronner un roi. Dans le second tome, on ne suit plus le point de vue de Ged, mais celui de Tenar, une jeune fille considérée comme prêtresse. Dans le tome 3, on suit l’histoire depuis Arren, un jeune prince qui finira par devenir le roi tant attendu. Dans ce troisième roman Ged part combattre la source qui absorbe la magie du monde et qui menace l’équilibre.

« Renier le passé, c’est nier le futur. Un homme ne peut forger sa destinée ; il l’accepte, ou il la nie. »

Ged est donc au début un jeune homme, un peu arrogant ; cela lui cause bien des soucis, dont le premier tome fait état. Mais son évolution est intéressante. D’un jeune fier et orgueilleux, il s’assagit et devient un respectable Archimage, qui a conscience de l’équilibre du monde et qui prodigue conseils et avis. Il est d’une grande sagesse, et c’est pour cela que l’on ne suit plus son point de vue ; il devient le mentor, le sage, quelqu’un que tout le monde respecte. Il a dominé des dragons, des ombres venu des ténèbres, les barbares Kargues. Et pourtant, lui même se montre humble, ce qui crée une opposition très remarquable avec sa personnalité étant plus jeune. Il apprend de ses erreurs et c’est un bon point pour la psychologie du personnage. Il est également enclin à n’utiliser aucune magie, et laisser le monde s’équilibrer tout seul.

Tenar est une jeune fille, désignée comme prêtresse par les siens. Enlevée à sa famille, elle est élevée dans le seul but de garder les catacombes où les dieux sommeillent. Elle change également beaucoup ; certaine de son devoir et de son pouvoir en tant que prêtresse, elle apprend au contact de Ged qu’elle n’est pas simplement un pantin qui doit toute sa vie servir les dieux, mais qu’elle peut vivre sa propre vie, et choisir son destin. Le second tome est celui qui m’a le moins convaincue ; pas assez d’action et trop de doute, même si c’est normal de la part de Tenar. Un passage un peu mou, renforcé par les descriptions excellentes mais parfois beaucoup trop longues de l’auteure.

Arren est un jeune prince, et le personnage, qui, de mon point de vue, est le plus inintéressant. Aucune évolution, juste un sentiment de jalousie parfois à l’écart de Ged, passant de l’admiration et la servitude totale à un mépris et l’envie de voir l’Archimage utiliser à tout prix sa magie. Le tome 3 m’a légèrement plus convenu que le tome précédent, un peu plus d’action (mais pas énormément) et la rencontre des cultures et des sociétés que l’auteure a inventé. Grâce aux descriptions, le fait de voir une culture différente sur chaque île, des peuples différents renforce ce côté fantastique, un autre monde rempli de magie.

Comme je l’ai dit précédemment, les descriptions, quoique parfois un peu longues, sont très bien placées dans le texte, ce qui nous permet de nous immerger plus profondément dans l’univers magique que l’auteure a créée. Certains passages manquent d’action, et le thème du voyage initiatique, du héros qui devient tout puissant est déjà bien exploité, et donc il n’y a rien de bien original, même si la plume de l’auteure reste très plaisante à lire.

« Quand les moyens sont néfastes, la fin l’est aussi. »

♥♥♥ En conclusion, une saga sympathique à lire, avec de bonnes descriptions, un univers plutôt pas mal et une évolution des mentalités des personnages principaux, même si l’histoire n’est pas forcément originale. La lecture reste fluide et le style de l’auteure plaisant à lire.

 Par Claire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s