Eirielle : un monde nouveau par Claire Josserand

Daniel Pemberton – Growing up Londinium

Couverture Eirielle : Un monde nouveau

Un monde nouveau est le premier tome de la saga fantastique Eirielle, écrite par Claire Josserand et parue en auto-édition en 2016. Il comporte 253 pages.

Elle a fait naître ce sentiment en moi, celui que j’ai fui toute ma vie. Elle, la princesse d’Eirielle, ennemie des yaonies, de ce que je suis… Pourrais-je outrepasser mes émotions et accomplir cette grande destinée qui m’a été prédite ? 

***

J’ai découvert ce roman sur le compte Instagram de son autrice, Claire Josserand. Par la suite j’ai fait sa connaissance au Salon Fantastique de Paris en mai dernier et le moins que l’on puisse dire, c’est que son roman m’intriguait et surtout Eirielle, qui me semblait être une planète pleine de promesses. Durant la présentation je savais d’ores et déjà que quelques détails ne me conviendraient pas, mais j’étais vraiment intriguée. Finalement après 107 pages, je n’ai pas pu continuer et ai reposé mon livre. Je vais tâcher d’être le plus objective possible et vous dire ce qui n’allait pas.

Je dirai qu’il y a deux choses qui m’ont vraiment froissée dans ce roman. La première étant les personnages. Je n’ai pas du tout accroché à Océane, que j’ai trouvé assez mièvre et volatile. Elle apprend deux nouvelles extrêmement bouleversantes à vingt minutes d’intervalles et se porte comme un charme ensuite. De plus, je l’ai trouvée exaspérante lorsqu’elle parle de Nicolas. L’héroïne a beau avoir exactement mon âge je ne suis absolument pas parvenue à m’identifier à elle : trop concentrée sur les futilités de sa vie. J’aurais aimé suivre davantage sa formation, son apprentissage… Peut-être est-ce évoqué plus tard ceci dit.
Nicolas est un homme avec lequel je n’ai pas accroché. Il se pose BEAUCOUP trop de questions. Je crois que ce n’est pas possible d’être aussi méfiant et peu sûr de soi à ce point. D’autant plus que ses interrogations ne font en rien douter le lecteur, ce qui est dommage. De plus, il nous semble présenté comme étant un personnage extrêmement mystérieux mais dans le même temps, il se trouve être très prévisible.

« La beauté de la mer n’est rien à côté de la sienne, elle doit être un démon. Oui, c’est pour ça que je suis tellement différent avec elle, elle m’a jeté un sort, et on ne peut pas résister aux sorts. A quoi bon lutter alors ? »

 

La seconde chose serait l’écriture. Je ne suis vraiment pas parvenue à accrocher au niveau de langage qui est bien trop courant. Il est écrit exactement comme l’héroïne parle, j’ai eu beaucoup de mal avec la ponctuation et les passages en majuscule & l’absence de chapitre…  Cependant j’ai apprécié le fait d’avoir les deux points de vue confondus, la manière dont c’était présenté était assez inédite pour moi et j’ai trouvé que cela apportait un plus au récit.
Mais le pire (oui parce qu’à côté le reste passait encore) a été les fautes. En tout genre : grammaire, orthographe, conjugaison… Plus j’avançais, plus cela m’était insupportable. Je veux bien accepter deux ou trois coquilles qui passent à la trappe (même si ça me fait mal) mais c’était pour moi beaucoup trop et vraiment parasite. Je pense qu’une relecture supplémentaire n’aurait pas été de trop et m’aurait sans doute permise de poursuivre la lecture.

Par ailleurs, j’ai également trouvé que les intrigues, les questionnements et autres se résolvaient hyper rapidement, si bien qu’en trois pages il y a eu au moins dix choses de résolues et dix nouvelles informations à assimiler. C’est plutôt dommage d’autant plus que cela empêche le lecteur de savourer et s’immerger pleinement dans ce qu’il lit.

« C’est pour ça que l’eau ne bougeait pas ? Parce que je le voulais mais pas avec mon cœur, pas avec mon âme ? »

 

Cependant, j’ai apprécié que l’autrice nous mette un petit lexique pour bien comprendre toutes les subtilités de son monde, pour mieux comprendre le tout, même si j’avoue qu’avec le peu que j’ai lu, je n’ai pas eu la nécessité de l’utiliser.

Enfin, j’ai également remarqué la présence de petits dessins, c’est quelque chose que j’aime beaucoup voir dans un roman, c’était sympathique d’en trouver, surtout qu’ils sont vraiment très jolis!

En conclusion : ♥♥ Une grosse déception pour ce livre que j’ai fini par abandonner à cause d’une romance trop présente, des personnages qui ne m’ont pas séduite et parce que je n’ai vraiment pas pu accrocher à l’écriture.

Encore merci à l’autrice pour sa gentillesse et sa bonne humeur, mais l’aventure Eirielle se poursuivra sans moi…

https://i1.wp.com/amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/e2_orig.png

Par Nina

Publicités

5 réflexions sur “Eirielle : un monde nouveau par Claire Josserand

  1. J’ai eu également un peu de mal avec ce premier tome, surtout avec les personnages. Océane et surtout Nicholas m’ont exaspéré et je n’ai pas du tout réussi à m’identifier à eux. J’ai trouvé que l’histoire allait beaucoup trop vite. J’ai pu découvrir la suite que j’ai davantage préféré même si ça n’a pas encore été une lecture incroyable.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh ! Je suis contente de trouver quelqu’un d’aussi mitigé que moi ! Comme tu as pu le lire dans ma chronique, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher aux personnages et c’est quand même dommage parce qu’ils sont censés faire la force du roman finalement. Tout comme toi, j’ai eu du mal à m’identifier et c’est vrai que les intrigues se résolvent un peu trop vite…
      Mais toi qui a continué ensuite, est-ce que le monde d’Eirielle vaut le coup ? 🙂
      Il me semble que c’est une trilogie c’est ça ? Vas-tu continuer ensuite ?

      J'aime

      1. Il faut savoir que dans le deuxième tome, on change complètement de monde. Océane va être l’une des pionnières de Chanaël, planète qui sera peuplée des habitants de la Terre et d’Eirielle. Donc, j’ai trouvé » plus intéressant de changer de décor avec de nouveaux enjeux, ceux de la bonne cohabitation entre les deux espèces qui pour certains ont du mal à faire table rase du passé. De nouveaux personnages font leur apparition qui m’ont davantage plu même si je n’ai pas complètement été emballée. Mais j’ai vraiment préféré le deuxième tome où Océane évolue et tente d’être un mélange entre une chef et une amie pour toute la communauté. Ce n’est pas la saga que je recommanderai à tout prix mais je pense vraiment lire la suite car de ce que m’a dit l’autrice elle-même, il va y avoir pas mal de changements et d’approfondissements. J’espère que si tu lis la suite, elle te plaira davantage comme moi 🙂

        J'aime

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s