Heartless par Marissa Meyer

Johnny Hallyday – Je te promets 🤘

Je préfère vous avertir : le résumé ci-dessous contient des spoilers (éditeur sans cœur !) et ma chronique risquent de spoiler un petit peu (vous me direz, avec ce qu’il reste à spoiler, ce ne sera pas méchant !) 

Heartless est un roman de fantasy écrit par Marissa Meyer et publié aux éditions PKJ en 2017. Il comporte 608 pages.

Vous êtes vous déjà demandé qui était la Reine de Cœur avant Alice aux pays des merveilles ?
La Reine de Cœur n’a pas toujours été la terrible souveraine d’Alice au pays des merveilles. Avant d’être couronnée, elle s’appelait Catherine et rêvait de devenir la plus grande pâtissière du royaume. Mais le sort a décidé de lui jouer un vilain tour : le Roi de Cœur veut absolument l’épouser et les parents de Catherine, très ambitieux, placent de gros espoirs en cette union.
Catherine, elle, veut vivre librement et aimer celui qui fait battre son cœur : Badin, le bouffon du Roi.
Malheureusement au pays des merveilles, où s’entrechoquent magie, folie et monstres, les contes n’ont pas tous une fin heureuse…

***

Vous le savez bien (et si vous ne le savez pas encore, j’en remets une couche), j’aime énormément l’univers d’Alice aux pays des merveilles. Je le trouve merveilleusement riche et c’est la raison pour laquelle j’adore en lire des réécritures. J’ai par le passé lu Cinder et Scarlet de Marissa Meyer et si le deuxième m’a déçue, la magie de la découverte m’a fait adorer le premier tome. Heartless étant un gros one shot, j’espérais que la magie se répéterait et si je lui accorde de bons points, j’avoue avoir été plutôt déçue. Je m’explique.

« Même si je dois vous avouer que j’ai une petite préférence pour les tartes au citron vert. (Ses joues tremblotèrent.) Vous savez ce qu’on dit de la lime -qu’il n’y a rien de tel pour arrondir les angles ! »

J’ai tout d’abord eu un énorme problème avec le rythme du récit. Pour moi, il y a deux grands temps dans ce livre : le « avant » et lorsque Cath est Reine de cœur. Sauf que la première partie fait près de 80% du livre et c’est au détriment de la seconde qui est très courte et qui, pour le coup manque pour moi de profondeur. Il y a plein de choses qui, à mon sens auraient pu être exploitées et qui ne l’ont pas été, j’ai été déçue sur ce point là. Mais il n’empêche que la première partie n’est pas indigne d’intérêt ! On y apprend beaucoup de choses sur le contexte de l’époque, le mode de vie des habitants, les problèmes qui se déroulent dans le royaume etc…

Cependant, j’ai été assez déçue par le monde également. L’autrice a fait un super travail, c’est indéniable. Le travail de réécriture est présent, elle ne néglige pas les éléments du conte, même si j’aurais aimé qu’ils soient plus exploités (mais je reviens là dessus plus tard) sauf que finalement, le monde reste très superficiel : le Royaume de cœur est décrit mais trop peu pour qu’on se l’imagine, on nous parle énormément des Echecs alors que finalement, on ne les « visite » à aucun moment… et c’est vraiment dommage ! J’aurais aimé en savoir tellement plus, quitte à lire 200 pages de plus !
Pour ce qui est du conte original, on en retrouve les personnages piliers : Cheshire, les reines Blanche & Rouge que l’on ne croise pas, les Tweedles qui sont évoqués, le lièvre, les tea-party, le lapin blanc, la potion qui fait rétrécir… Mais j’ai trouvé que c’était surtout mis histoire de nous MONTRER que c’était une réécriture d’Alice, plutôt que pour servir l’histoire…

« La morale de cette histoire, bien sûr, est que la beauté est dans l’œil de celui qui regarde. »

Maintenant les personnages qui ont été une énorme bémol pour moi.
Commençons par le positif : Badin. Un grand oui. Deux même, ne soyons pas radins. Je l’ai trouvé incroyablement classe, patient (trèèèèès patient même), loyal etc… il est le personnage que j’ai préféré dans toute l’histoire et j’ai été très contente qu’il soit parmi les personnages principaux.
Pour ce qui est du reste, j’ai été horriblement déçue : les trois quarts des personnages m’ont semblé plus que secondaires. Ils n’apportaient pas grand chose à l’histoire, ils servaient leur rôle point final, si on les enlevait le récit ne changerait que très peu. Je vais vous donner quelques exemples :

  • Le Roi. Il est naïf, il est simplet… et voilà. Il a simplement servi de passerelle pour que l’héroïne parvienne à ses fins, mais vu le contexte de l’histoire à ce moment précis, elle aurait tout aussi bien pu réussir son entreprise par un autre moyen.
  • Le valet de cœur qui doit juste détester Cath. Il ne fait que ça. On ne sait pas pourquoi, mais il la déteste. A aucun moment il ne fait preuve de maturité, même quand celle-ci frôle la mort, monsieur ne range pas sa rancœur, il fuit.
  • Les parents de Cath : leurs uniques interventions sont pour désapprouver chacun des projets de Cath. Comme lorsque dans un jeu, il faudra passer dans une forêt sombre, traverser un fleuve en nage papillon, marcher de nuit pendant dix jours alors que le chemin aurait pu être atteint en escaladant une petite montagne… Je n’ai pas compris le principe, je les ai trouvés très creux en plus de cela. Le père de Cath m’a profondément agacée et la mère de Cath m’a juste horripilée !

J’admets que parfois, on se serve d’un personnage secondaire comme tremplin pour faire avancer l’intrigue, ça peut servir et je l’excuse tout à fait. Mais quand TOUS les personnages vous disent CLAIREMENT qu’il faut ABSOLUMENT que Cath épouse le Roi, que de toute façon ce sera comme ça et pas autrement et que ça va même FINIR comme ça… Ben autant ne pas lire 600 pages et passer du début à la fin.
J’ai eu un énorme problème avec Cath. Je l’ai trouvée capricieuse, superficielle, naïve et extrêmement « gourde ». Elle ne sait pas ce qu’elle veut, un coup elle se révolte, un coup elle reste conforme à son époque… Elle n’est jamais sûre de sa décision. Elle vit dans une bulle, complètement en décalage de la société, du monde… C’est impossible !
J’ai espéré beaucoup de courage de sa part, notamment au moment de l’Évènement (avec un grand E, il mérite bien ça !), j’ai espéré l’apprécier, mais même là, je n’y suis pas parvenue. Elle se comporte juste en enfant capricieuse et pas en Reine calculatrice et froide. Pour moi, elle n’est pas un personnage fort. Je suis vraiment vraiment très déçue sur ce point là.

« Il ne me reste plus qu’à trouver un autre moyen de rendre possible cette impossibilité. »

Ensuite, j’ai trouvé que certains évènements ne se déroulaient pas de manière très crédible. On ne peut pas avoir peur du Jabberwock pendant 500 pages et le tuer en 30 secondes (c’est limite si ce n’était pas en trébuchant en plus…!). Là aussi, ça a pour moi été un gros point noir à l’histoire. D’autres exemples comme celui-ci sont apparus dans l’histoire, des évènements importants, tragiques qui sont aussitôt oubliés… Je n’ai pas trouvé ça très cohérent et c’est là aussi vraiment dommage.

Enfin, et je finirai sur une note positive : la romance. toute l’histoire tourne autour d’elle et, si on exclut le comportement de Cath, je l’ai trouvée très sympathique à lire et toute mignonne, Badin m’a beaucoup touchée, il est très prévenant avec elle et voir leur relation se construire comme cela s’est fait, j’ai beaucoup apprécié.

« – Seriez-vous un médecin ? lui demanda-t-elle. Il leva les yeux vers elle et lui adressa un sourire désarmant.
– Je suis un bouffon, ma dame, ce qui est encore mieux. 
– En quoi est-ce mieux qu’un médecin ?
– N’avez-vous jamais entendu dire que le rire est la meilleure médecine ? »

En conclusion : Un livre dont l’histoire partait bien, mais qui m’a franchement déçue. Les personnages étaient « creux », l’héroïne insupportable et si Badin n’était pas là, aucun personnage n’aurait trouvé grâce à mes yeux. J’ai également eu un problème de rythme entre les partie de l’histoire et d’enchaînement des évènements.

https://i1.wp.com/amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/e2_orig.png

Par Nina


4 réflexions sur “Heartless par Marissa Meyer

  1. J’ai adoré ce roman et je n’ai pas eu du tout la même vision que toi. C’est marrant comment deux lectures peuvent voir un livre de manière complètement différente ! Par exemple pour le Valet de Cœur pour moi il fuit pas pure lâcheté et j’aime bien le personnage de Cath qui est justement rêveur et n’a pas conscience des vrais problèmes. Elle a été élevée dans une bulle et pour elle le monde n’est que ça. J’aimerai bien que l’autrice revienne sur cet univers pour découvrir plus le Pays des Echecs par exemple ou même revenir sur le règne.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est tout ce qui fait la richesse de la lecture, si tout le monde pensait la même chose du même livre, ce ne serait pas drôle !
      Disons que pour Cath, dans énormément de chronique que j’ai pu lire, on me l’a vendue comme une femme forte et courageuse, or par rapport à l’image que j’ai d’une femme forte, cela n’a pas du tout collé ! J’admets qu’elle ait été élevée dans une bulle… mais étant donné qu’elle n’est plus une enfant, je pense qu’elle aurait pu agir avec plus de maturité, ou au moins mûrir au fil de l’histoire… ! 🙂
      J’aimerais beaucoup une suite aussi ! J’ai énormément envie de découvrir les échecs, quitte à avoir un spin-off sur le passé ! On verrait la mission d’Hatta & de Badin, comment est-ce que les Echecs en sont arrivés à ce stade là etc… Cela m’intéresserait beaucoup !

      Aimé par 1 personne

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s