L’Éxécutrice de Jennifer Estep : les cinq premiers tomes

In this moment – Forever

Couverture du livre : L'Exécutrice, Tome 1 : Le Baiser de l'AraignéeCouverture du livre : L'Exécutrice, Tome 2 : TrahisonsCouverture du livre : L'Exécutrice, Tome 3 : VeninCouverture du livre : L'Exécutrice, Tome 4 : L'Orchidée et l'Araignée

Coucou tout le monde ! Je vous retrouve aujourd’hui pour une chronique qui triche un peu : c’est un parlons saga sans en être un ! En effet, je vais vous parler juste des cinq premiers tomes de la série L’Éxécutrice de Jennifer Estep, qui pour mémoire, est publiée aux éditions J’ai lu, dans la collection Crépuscule (qui vient d’être supprimée) jusqu’au tome 7 (paru il y a à peine une semaine) et qui en compte une quinzaine en VO !

On m’appelle l’Araignée. Je suis l’assassin le plus craint de tout le sud…quand je ne suis pas en train de griller la meilleure viande d’Ashland au Pork Pit, mon restaurant. En tant que sorcière qui domine la pierre, je peux entendre murmurer le moindre gravier sous mes pas ou les vibrations des Appalaches au dessus de moi. Mon pouvoir sur la glace est très pratique aussi pour faire un poignard en cas de besoin. Mais je n’utilise pas mes pouvoirs pour faire mon job sauf quand c’est nécessaire. Appelez ça de la conscience professionnelle.

Maintenant qu’un sorcier qui a le pouvoir de l’air m’a doublée et a tué mon mentor, je suis ivre de vengeance. Et j’exterminerai tous ceux qui se dresseront dans mon passage. J’ai peut-être l’air sexy mais je ne suis pas vraiment une gentille fille. C’est bien pourquoi j’ai des problèmes depuis que je suis irrésistiblement attirée par le séduisant Détective Donovan Caine qui a accepté de m’aider. La dernière chose dont un tueur froid comme moi a besoin dans un combat de ce genre c’est d’une distraction aussi sexy… surtout si Donovan souhaite presque autant ma mort que mon ennemi.

Couverture du livre : L'Exécutrice, Tome 5 : La Revanche de l'AraigneeCouverture du livre : L'Exécutrice, Tome 6 : RévélationCouverture du livre : L'Exécutrice, Tome 7 : Jalousies

***

En grande fada de bit lit que je suis, je ne pouvais pas manquer de lire la saga L’Éxécutrice même si j’ai hésité un peu avant de me lancer. En effet, elle avait été arrêtée pendant un certain temps par les éditions alors quand elle a repris, j’ai bien évidemment sauté dessus !

Je toussais, j’éternuais, j’avais mal partout. Oui, moi, Gin Blanco, propriétaire de restaurant, élémentale de pierre et de glace, ancienne tueuse à gage et teigne de première, terrassée, ou peu s’en fallait par un vulgaire virus.

Ce qui m’a tout d’abord attirée dans ce roman, c’est le personnage principal. En regardant le résumé, Gin semble être ce genre d’héroïne froide et pragmatique que l’on retrouve assez souvent en bit lit mais avec ce je ne sais quoi en plus qui vous dit tout de suite que cette lecture promet ! Et ça n’a pas loupé !
J’ai beaucoup accroché avec Gin. Elle s’assume en tant que tueuse à gages en suivant certes un code moral souple mais elle ne fait pas partie de ces héroïnes dont on ne sait pas comment elles ont fait pour survivre jusque là. Gin a du cran, du courage et de la patience à revendre. Elle sait prendre son temps et réfléchit. Tout de suite l’histoire devient beaucoup plus crédible aux yeux du lecteur. Mais ce qui fait aussi pour moi la valeur de Gin, ce sont les personnes qui l’entourent.
Le cercle des personnages secondaires s’élargit petit à petit au fil des tomes sans que cela devienne véritablement gênant pour le lecteur, au contraire ! Gin se construit un cercle d’amis sûrs que l’on apprend à connaître et qui surtout la connaissent elle. J’ai particulièrement apprécié Fletcher qui malgré sa mort (je ne spoile rien c’est écrit dans le résumé et cela se passe dès les premières pages !! :p) reste une présence tout au long des tomes et dont on découvre des parties au fur et à mesure ! Son fils Finn n’a également beaucoup émue pour sa relation avec Gin ainsi que Owen ! Mais je ne peux pas vous en dire trop sur lui, il arrive vraiment et à proprement parler dans le tome 3 ! 🙂

– Oh, Finn n’est pas un tueur à gages. Il est bien, bien pire. C’est un banquier.

De manière générale, les intrigues sont très bien construites avec un fil rouge pour le premier tome qui réside notamment dans le personnage de Mab – je ne vous en dirai pas plus – mais on peut dire qu’un premier cycle se termine après ces cinq premiers tomes (et non mon faux parlons saga n’est pas complètement arbitraire ! :p) Néanmoins j’ai eu quelques difficultés sur certains scénarios : les péripéties ont beau être très différentes à chaque fois, le déroulement du scénario reste strictement le même au moins pour les quatre premiers. Je m’explique :
Imaginer que vous lisez une série. Et à chaque tome vous savez que avant de battre le grand méchant, le héros va devoir combattre 4 de ces généraux. Et vous savez aussi qu’il va échouer 2 fois sur le premier mais que le deuxième sera facile etc … Toujours de manière différente pour les combats, les lieux, les personnages et les techniques utilisées … Mais malgré tout vous savez déjà en gros ce qui va se passer. C’est ce que je reproche à l’autrice et j’espère qu’elle corrigera bien vite ce petit défaut car pour quelques tomes OK. Surtout quand c’est aussi bien. Mais alors quinze … 0.0 !

Un petit mot sur l’univers tout de même ! Celui ci est, je trouve, pas forcément très diversifié. On y trouve 4 espèces à proprement parler : les humains, les nains, les géants et les vampires. Par dessus cela chacune de ces espèces peuvent être des élémentaux donc contrôler un élément. C’est déjà pas mal me direz-vous. En vérité, ce qui me gêne, c’est de ne pas vraiment avoir d’histoire, de légende ou même d’origine à ce monde. On se concentre uniquement sur la ville d’Ashland sans agrandir au monde. J’ai trouvé cela dommage et un peu limité mais bien évidemment c’est susceptible de changer !

En revanche, j’ai bien aimé l’ambiance dégagée par les livres. C’est très prenant et addictif, on ne s’en détache plus ! J’imagine très bien les rues de la ville, le restaurant de Gin ou encore le froid de canard qui y règne en hiver !
Le style de l’autrice est agréable et convient à l’histoire mais sans plus. En fait il me fait un peu penser à Gin : pragmatique et sans fioriture !

Quand on est mort, on en revient pas, alors peut importe l’état dans lequel on y arrive

En conclusion♥♥♥♥ Une bonne saga qui a su me conquérir dans son ensemble ! Le tome 6 est dans ma PAL et je ne pense pas trop tarder pour le lire et le tome 7 dans ma wishlist !
Pas de panique pour la collection Crépuscule ! Celle-ci a été supprimé par J’ai lu ainsi que le collection Promesses mais ils continueraient à publier les auteurs présents dans ces collections. On peut éventuellement craindre un contre-temps dans les sorties mais je ne pense pas (et j’espère très fort) que cela ira plus loin ! Croisons les doigts !!

Couverture du livre : L'Exécutrice, Tome 6 : RévélationCouverture du livre : L'Exécutrice, Tome 7 : Jalousies

Par Sophie.


On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s