Le Cercle des Sorcières : Alliance Nocturne par Diana Pharaoh Francis

Black Wedding – In This Moment

le-cercle-des-sorcieres,-tome-1---alliance-nocturne-3569763

Alliance Nocturne est le premier tome de la série Le Cercle des Sorcières, qui en compte quatre, écrite par Diana Pharaoh Francis. Il est publié aux éditions Panini Books et compte 362 pages.

Autrefois, Max rêvait d’une carrière, d’un foyer, d’une famille aimante. Maintenant, tout ce qu’elle veut, c’est la liberté… et la vengeance. Une sorcière nommée Giselle a changé Max en guerrière d’une force, d’une rapidité et d’une endurance extraordinaires. Prisonnière de sortilèges, Max n’a d’autre choix que de se battre, d’être l’arme magique personnelle de Giselle, une Lame d’Ombre ; et elle est mortellement douée pour ça. Mais ses dons sont sur le point d’être testés comme ils ne l’ont encore jamais été… Max va devoir choisir entre la vie dont elle rêve encore et la guerrière qu’elle est devenue, et prendre sa place du côté du Bien, si elle survit assez longtemps pour savoir de quel côté il s’agit…

***

Nous revoilà en ce (presque) début de février ! J’espère que vous nous pardonnerez  notre absence, une épidémie et une série d’examens nous a un (petit) peu occupées ces derniers temps d’où un certain relâchement dans les articles ! ^^’ Mais je reprends la main pour vous présenter ma dernière très belle découverte de ce début février : le premier tome du Cercle des Sorcières ! C’est parti ! :p

L’effluve terrestre et metallique des Prodiges, et celui ontueux et corrosif des Divins. Ce n’était pas que les deux ne pouvaient être trouvés ensemble : elle était Prodige, Giselle était Divine. 

Je commence par le plus gros point fort de ce livre à mes yeux : son univers terriblement riche. Diana Pharaoh Francis nous propose un monde composé de types de créatures : les Prodiges qui produisent une énergie magique mais sont incapables de s’en servir pour lancer des sorts par exemple et les Divins qui eux en sont capables. Parmi ces créatures, on trouve différentes espèces comme des sorcières, des gardiens ou des ondines. Le panel mythologique exploré est donc extrêmement vaste et nous réserve encore beaucoup de surprises puisque je pense que nous sommes loin d’avoir tout vu après ce premier tome ! Malgré le fait que l’histoire se passe dans notre monde et à notre époque, je l’ai très peu ressenti puisque nous sommes presque tout le temps du côté magique de la situation.
L’intrigue en revanche se prolonge sur l’ensemble de la série mais la première vague était déjà impressionnante ! En effet, les créatures Divines les plus puissantes, les Gardiens, ont décidé que les humains devaient disparaître car ils ne prenaient pas assez soin de la planète ! Et pour effectuer ce massacre, les sorcières seront leurs généraux … Donc celles qui refusent seront exécutées avec leur sanctuaire ! En parallèle de ce problème assez épineux, notre personnage principal, Max, doit faire à une sorcière vicieuse Selange, qui compte bien tirer son épingle du jeu dans ce bazar … Les scènes d’ action se succèdent avec des passages plus calmes sans donner une impression de temps mort et globalement, l’autrice arrive bien à tenir son rythme et nous offre un roman que l’on a du mal à lâcher particulièrement sur la fin !

C’était comme se tenir nu devant un ouragan. Elle dégageait une violence, une volonté sauvage, de celles qui pouvaient faire jaillir une ville ou disparaître une forêt. Au lieu de l’affaiblir, la captivité semblait chasser tout ce qui n’était pas essentiel à sa force.

J’ai adoré la variété des personnages proposés par l’autrice avec un petit bémol : on n’a pas le temps de tous les découvrir comme il faut ! Bon après, je ne suis qu’au premier tome donc cela s’arrangera sans doute ! Je vous présente rapidement ceux qui m’ont le plus marquée !
Tout d’abord Max. Personnage principal de haut niveau j’avoue ! Max était humaine et l’amie de Giselle il y a 30 ans. Suite à un concours de circonstances et de raisons particulières, celle-ci décidera d’en faire sa Lame d’Ombre et obtiendra son consentement de manière plus que discutable ! Max hait donc Giselle pour sa situation mais en même temps se rend petit à petit compte qu’elle ne peut la tuer car sans la sorcière, le sanctuaire d’Horngate et ses habitants, auxquels Max s’est malgré elle attachée, ne survivraient pas bien longtemps … Max est un personnage complexe car c’est une leader naturelle qui sait reconnaître ses faiblesses et dépasser ses intérêts pour protéger ce qui lui tient vraiment à cœur ! D’un autre côté, son esclavage auprès de Giselle lui est insupportable et sa tête brûlée la met tout le temps souvent en première ligne ! Paradoxale puisqu’elle est censée protéger et non se faire tuer … J’ai bien accroché avec elle sans être fanatique. C’est agréable d’être dans sa tête et j’aime le début de relation qui commence à se dessiner entre Giselle et elle.
Si Max est pour moi très charismatique, Alexander l’est un chouïa moins. En fait, j’ai eu assez de mal à le cerner et à le comprendre (oui oui malgré le fait qu’on soit la moitié du livre dans sa tête). Là où j’étais beaucoup plus d’accord avec l’autrice, c’est que Alexander est MOINS gradé que Max ! Vous vous rendez compte ??? Un livre d’urban fantasy où le mec est moins fort que l’héroïne … Enfin ! Bon officiellement, il devient moins gradé que Max. Mais j’étais contente qu’Alexander reconnaisse ses torts et que pour lui Max soit autant un modèle qu’une personne de qui il pourrait apprendre beaucoup ! En plus bien sûr d’être une potentielle compagne. Néanmoins, la romance est très peu présente et à part de quelques moments, ils expriment assez peu leur libido (ce qui me va très bien soit dit en passant) donc l’évolution un peu rapide de leur relation m’a surprise même si rien n’est conclu !

Après nos deux personnages principaux, on trouve toutes les Lames d’Ombres de Max que j’espère découvrir plus profondément dans les prochains tomes mais qui m’ont beaucoup touchée par leur solidarité et leur dévotion notamment pour Max. L’autrice n’oublie pas non plus les Lances Solaires et j’en ai été heureuse. En effet une de mes peurs en entamant ce livre était que l’autrice néglige tous ces êtres qui vivent à la lumière du jour et ne nous en donnent qu’un aperçu. Au contraire, elle a bien su les réunir et en faire même une équipe soudée ! J’ai hâte d’en découvrir plus sur la relation qui unie Oz, le Prime des Lances Solaires et Max.
Le dernier personnage dont j’aimerais vous parler est Xaphan qui même s’il est loin d’être un personnage central, m’a beaucoup marqué. Un parce que c’est un ange. Deux parce qu’il maîtrise le feu. Trois parce qu’il est tout de même très badass. Tout ça pour vous dire que j’ai beaucoup aimé sa complexité (je sais on ne dirait pas comme ça mais ne m’en tenez pas rigueur, je suis une personne terriblement simpliste dans le fond !) et sa similitude à Max. Comme elle, son esclavage le révolte mais il l’accomplit quand même. Et comme elle, il possède des codes face à sa condition, des règles par exemple lors de ce passage que j’ai trouvé très fort dans lequel Max reconnait sa dette envers lui. Précision supplémentaire : Xaphan est un « ennemi ». Lisez et vous saurez tout ! Grâce à la fin, je pense que nous reverrons sans aucun doute très régulièrement ce personnage pour lequel, vous l’aurez compris, j’ai eu un énorme coup de cœur.

– Tu n’es pas faite pour l’esclavage, dit-il doucement.
Pendant un moment, Max ne put parler. Sa bouche était inexplicablement sèche.
– Personne n’est fait pour l’esclavage, dit-elle enfin. Mais qu’est ce que tu en sais ? 
Cette fois son sourire fut amer. 
– Plus que tu ne le crois. 

J’ai trouvé l’écriture de l’autrice très belle et aisée à lire. L’histoire coule toute seule et ce livre fait définitivement parti de ceux dont on tourne les pages sans s’en rendre compte ! C’est très agréable et j’ai beaucoup les quelques descriptions faites ainsi que que le changement de point de vue entre les deux personnages : nous suivons alternativement Max et Alexander. J’espère que l’autrice diversifiera d’ailleurs ses points de vue car j’aimerais beaucoup découvrir ce que se passe dans la tête de Giselle ! C’est un des personnages les plus énigmatiques et dont on sait, au final, assez peu de choses !

En conclusion : ♥♥♥♥ Un premier tome excellent avec un bon univers et une trame sur plusieurs tomes ! Les personnages sont intéressants et le second tome est déjà dans ma PAL ! Bonus supplémentaire : les couvertures sont magnifiques ! (il fallait que je le dise ^^’) En bref, je vous le recommande chaudement pour une belle découverte en fantasy urbaine ! Foncez !

Couverture du livre : Le Cercle des sorcières, tome 2 : Le souffle des ombres

Par Sophie.


Une réflexion sur “Le Cercle des Sorcières : Alliance Nocturne par Diana Pharaoh Francis

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s