Sauver sa peau par Lisa Gardner

Iron Maiden – Journeyman

Coup de coeur ♥

Couverture Sauver sa peauSauver sa peau est un thriller écrit par Lisa Gardner et publié en 2011 aux éditions Le Livre de Poche. Il comporte 502 pages.

Sally, Cindy, Lucile… Depuis l’enfance, Annabelle Granger s’est habituée à devoir changer brusquement de prénom, de nom, de maison, de ville, d’histoire… Sans qu’on lui donne la moindre explication. La découverte dans une chambre souterraine de l’ancien l’hôpital psychiatrique de Boston, des cadavres de six fillettes, mortes des années auparavant, fait la une des journaux. Un nom sur un médaillon identifie l’une des petites victimes : Annabelle Granger. L’heure n’est plus à la fuite et Annabelle décide de sortir enfin de l’ombre. Mais le tueur est toujours aux aguets. Il l’attend. Depuis vingt cinq ans…

***

Alors que je commençais Lumière Noire sur liseuse, j’ai été amenée à faire un petit trajet sur Paris, et je ne me voyais pas de prendre ma liseuse pour un tel trajet (mais n’est-ce pas le principe ?) c’est pourquoi, j’ai préféré me faire mal au dos et trimbaler ce petit poche de 502 pages qui prend plein de place dans mon sac (je suis un être plein de contradictions). Quoiqu’il en soit, cela fait bien deux ans qu’il traîne dans ma PAL et, comme beaucoup de livres qui traînent dans ma PAL il fut tout bonnement génial (comme quoi, j’ai du goût) et fut même un gros coup de cœur.

« Et je compris alors qu’à leur place, j’aurais fait la même chose. J’aurais retourné ciel et terre pour sauver mon enfant. Renoncé à mon boulot, à mon identité, à mes amis et même à ma vie. Ça en aurait aussi valu la peine à mes yeux. C’était justement cela, être parent. »

Nous suivons l’histoire du point de vue d’Annabelle, une jeune femme dont l’enfance se résume à des fuites constantes et des changements d’identités pour échapper à un mystérieux poursuivant. Vous en conviendrez, c’est plutôt difficile de se construire avec un cadre comme celui-là. Quoiqu’il en soit, à la mort de son père, elle prend la décision de rester à Boston sous son identité du moment : Tanya Nelson. Or, un jour une tombe est découverte avec six cadavres dont celui d’Annabelle.
On découvre en même temps l’histoire à travers le service de police et son tandem d’enquêteurs : Bobby Dodge et D.D. Warren (que l’on commence à connaître lorsqu’on ne lit pas les livres dans l’ordre 👍). On découvre la relation qui les unie et l’enquête au fur et à mesure.
Vous commencez à me connaître, un grand nombre de mes lectures thrillers est de cette forme. Il faut croire que c’est une forme de schéma qui me plaît tout particulièrement. Je trouve que cela apporte une bonne dynamique au récit.

« Je sentis la nostalgie me prendre à la gorge, les larmes me bruler les yeux. Et je compris pourquoi je n’étais jamais allée de l’avant : parce que j’avais surtout envie de revenir en arrière. »

Annabelle est une femme qui m’a beaucoup plue. Elle est forte et courageuse et, plutôt que de se morfondre cachée sous sa couette (ce que j’aurais fait (comment ça je suis lâche ?)) quant au danger qui la guette, elle sort et part l’affronter, collabore avec la police et prend de gros risques. Et c’est vraiment chouette. J’ai adoré sa manière de voir les choses, ses décisions, son sarcasme.
D.D. Warren me plaît vraiment de plus en plus. Elle aussi à sa manière est très forte. Elle est déterminée et va au bout de son enquête. Elle n’hésite pas à déroger à ses principes lorsque qu’elle estime que c’est une chose nécessaire… J’aime beaucoup cette femme et je suis très contente de la retrouver à chaque fois.

Les livres de Lisa Gardner sont toujours riches en pistes et en énigmes. Dès lors qu’on émet une théorie, une autre piste arrive et nous renverse tout. De plus, il y a une certaine tension à la fin de certains chapitres qui est assez insoutenable, et dans le même temps très plaisante puisqu’elle rend le livre véritablement addictif et les 500 pages défilent sans que l’on s’en rende compte.

« Tout le monde se plaint de sa mémoire, et personne ne se plaint de son jugement »

Je ne peux pas trop me positionner sur le style d’écriture de Lisa Gardner puisque là encore, il s’agit d’une traduction (un jour je me mettrai à l’anglais, promis). Or de manière globale j’ai trouvé l’ensemble toujours aussi agréable à lire, que ce soit en terme de description ou d’ambiance générale.

En conclusion : ♥♥♥♥♥ Ce roman aura été un réel coup de cœur qui me confirme encore une fois mon amour pour son autrice et ses histoires. L’imagination de Lisa Gardner est incroyable, ses personnages sont attachants et incroyablement forts et l’intrigue est également très prenante.

logo challenge dames en noir 3e edition

Par Nina


6 réflexions sur “Sauver sa peau par Lisa Gardner

  1. Je ne connaissais pas celui-là tiens ! Je viens de commencer de la même auteur Les Morsures du passé qui me plait bien pour le moment même si j’ai mis un peu de temps à vraiment entrer dans l’enquête. J’avais déjà lu La Maison d’à côté que j’avais beaucoup apprécié sauf la fin qui m’avait moins conquise. Mais tu me donnes envie de lire ensuite Sauver sa peau.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh je n’ai pas lu ces livres là ! (Ou comment faire un +2 dans ma wish list en deux secondes ! )
      Sauver sa peau est vraiment un livre d’une super qualité ! Je l’ai préféré à Lumière Noire que j’ai lu à la même période et qui est le dernier de l’autrice. Si tu as envie de me laisser ton avis, n’hésite pas à repasser par ici ! 😀

      Aimé par 1 personne

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s