Le sang de la guerrière par Florence Cochet

Roots – In this Moment

couv57669446Le Sang de la Guerrière rassemble tous les tomes de la série Par le Sang de Florence Cochet, réédité par Collection Infinity (qui réédite Kate Daniels ! ) dans sa collection Onirique. Ce tome compte 357 pages sur liseuse.

De son passé, Shandra ne se rappelle que les nombreuses années à l’Académie, entre sa formation de maître et sa dévotion à la déesse Ashara. Bientôt, elle affrontera l’épreuve qui lui permettra d’intégrer les rangs des « ombres du palais », comme on nomme les guerriers au service des souverains. Cette épreuve, c’est son nouveau maître d’armes, l’énigmatique et troublant Kalhen, qui l’y prépare.

Alors que leur attirance réciproque se transforme en désir, Shandra est loin de s’imaginer le double jeu auquel il se livre, et encore moins que leurs destins sont intimement liés… Entre les tensions qui règnent parmi ses compagnons d’armes, la soif d’un sabre buveur d’âmes et les exigences d’un ancien dragon, Shandra parviendra-t-elle à trouver sa voie ?

***

Merci à Netgalley pour cette découverte intéressante et surprenante ! J’ai pas mal de choses à vous dire sur ce tome qui est à la fois très positif et en même temps très frustrant.
!!!!! ATTENTION JE SPOILE PLUS ALLÈGREMENT QUE D’HABITUDE ET PEUT VOUS AMENER À DÉDUIRE L’INTRIGUE TRÈS AISÉMENT SI VOUS COMMENCEZ LE LIVRE !!!!! 

Le Sang de la Guerrière est un roman fantasy qui prend place dans un autre monde, un peu moyenâgeux avec de la magie, des dieux et tout ce qui va avec ! L’univers semble très riche mais ce n’est pas ce qui est le plus mis en avant. Par exemple on connait le nom du pays, Thoril, de certains de ces voisins mais pas du monde en général. Les éléments sont introduits lorsque l’on en a besoin et c’est tout. C’est un peu regrettable car personnellement plus j’ai d’éléments et de petits détails pour m’immerger totalement, plus je suis heureuse et captivée ! On évoque des légendes dans certains passages, j’aurais aimé les connaître… bref tout ce qui fait la « mythologie » d’un livre en particulier. Néanmoins l’univers reste bien construit et intrigant par sa richesse puisque l’on ne sait jamais sur quoi on peut tomber comme créature ou mystère !
Alors ce n’est pas le cas de ce synopsis-là mais il me semble en avoir vu d’autres où il résume presque toute l’intrigue en une énumération (bravo en passant !). Honnêtement celle-ci est dans le principe très bien construite, les machinations sont géniales bien qu’elles arrivent un peu tard dans l’histoire donc on a le temps dans voir venir certaines ce qui est dommage. Non en vérité il y a deux problèmes :
1) les transitions mais ça, j’y reviens à la fin avec l’écriture et le style de l’autrice.
2) la succession d’événements. En fait, quand on lit le livre, on comprend clairement que le but est de remonter aux origines de certains personnages tout en réalisant une quête au cours de laquelle on va aussi trouver les origines d’autres personnages. Et donc on a une succession d’événements qui ne fait peut être pas liste de course mais reste bien arrangeante ! Certaines choses sont mises là par nécessité et ne sont pas expliquées et bien vite oubliées comme le fait que Shyle, une sorcière porte le totem sacré d’un peuple voisin qui ne vénère pas les mêmes dieux qu’eux … Je pense que cette histoire de cinq parties avec préquelle aurait mérité plusieurs tomes. L’histoire ne m’aurait pas donné cette impression de facilité ou que certains événements arrivent comme des cheveux sur la soupe … En revanche dans les grandes lignes elle est très bien et complète !

Maël’Yenn
Les mots s’impriment en lettres de feu dans mon cerveau : le Buveur d’âmes. 
Après tant d’années, il me livre enfin son nom.
Nathanyal lui, l’avait toujours ignoré.

Les quatre personnages principaux forment un groupe assez soudé que l’on suit tout au long de l’histoire avec Shandra comme narrateur principal. Elle n’est pas désagréable bien qu’un peu plate à certains moments. Je n’ai pas du tout aimé sa relation avec Khalen (que je n’aime pas tout court mais j’y reviens plus tard) que je trouve hâtive et infondée. Comme l’autrice ne décrit pas du tout les moments qu’ils passent ensemble au début, j’ai eu l’impression que leur amour sortait un peu de nulle part, impression renforcée par le fait que l’on voit clairement que Khalen n’est pas net et que Shandra s’entête … Elle l’appelle son amant sans rien connaître de lui ce que je trouve assez exagéré et prétentieux au vu de ses actes. En revanche, j’ai trouvé sa relation avec Shyle très belle même si elle n’est pas exactement partie dans la direction que j’espérais ! L’autrice a, selon moi, été assez maladroite sur ce coup d’ailleurs … En tant que sœur-sorcière, Shyle est assez mystérieuse au début et intrigante ! Dans un premier temps, elle semble attirée sexuellement par Shandra et j’aurais ADORÉ avoir une romance lesbienne entre ces deux là mais malheureusement il est clair que ce n’est pas possible au vu de leur vrai relation … On se pose alors la question du désir que Shyle éprouvait qui n’était pour le coup pas très sain ! La complicité entre les deux filles est touchante et j’ai beaucoup apprécié cet aspect de la narration. Petit détail par contre curieux : nous avons une nouvelle sur les débuts de Shyle avec la magie. On y sous-entend qu’elle avait grandi dans des conditions assez misérables à la rue or elle semble assez précieuse à certains moments ce qui ne colle pas vraiment avec le reste de son histoire. Et je doute que ce soit chez les cruelles sœurs-sorcières qu’on lui a appris le confort ! Ce sont des détails mais pour moi la cohérence est primordiale dans un récit sinon ça n’a plus de sens.

Les hommes maintenant ! Bilan beaucoup plus mitigé surtout à cause de Khalen … Dès le début, je ne l’aimais pas. Pas net, trop mystérieux (et pas dans le bon sens) et la rapidité de l’attirance mutuelle entre Shandra et lui m’a beaucoup refroidi. Franchement ma mauvaise impression s’est confirmée par la suite. Au final, à la fin du livre on en sait assez peu sur lui, son enfance et son rôle dans toutes les manipulations de l’histoire ! Le dénouement final pour lui m’a laissé un arrière-goût de facilité et de paradoxe. Il a été élevé et conditionné pour obéir à ses souverains depuis bébé et il accepte comme ça de partir et d’être livré pour une femme à qui il n’a jamais dit clairement qu’il l’aimait ? J’avoue ne pas trop comprendre … J’ai réussi à l’ignorer durant les trois quarts de ma lecture mais bon ça gâche tout de même le plaisir …
Dragann est le dernier membre de l’équipe qui les rejoint plus tardivement. Il ne m’a pas gênée ainsi que sa relation avec Shyle (bah oui un pour chacune sinon c’est pas drôle) sans doute parce que je n’étais pas dans leur tête. Dragann est un Adryll c’est à dire un peuple ancien qui a régné sur le pays il y a longtemps avant de devoir se cacher sous terre. En fait, son rôle dans l’histoire ne sert pas à grand chose puisqu’il ne s’est joint à nos compagnons que pour veiller sur Maël’Yenn, le sabre enchanté de Shandra que son peuple a forgé et cherche à récupérer. Sans être dérangeant, il apporte son petit plus à l’histoire.

Ses yeux, d’un bleu clair vibrant, inhumain, rencontrent les miens, et le temps se suspend. Nous nous contemplons, nous nous reconnaissons, alors que nous ne nous sommes jamais vues. Un lien ancestral se tisse entre nous. Qui est-elle ?

À mon sens, le plus grand défaut du livre est le style de l’autrice. Ce n’est pas qu’il soit désagréable mais il est très sec et les transitions entre les chapitres sont inexistantes particulièrement durant les trois premières parties. Elles défilent à toute vitesse sans que l’on ait vraiment le temps de saisir ce qui se passe. La première scène de combat dure au bas mot deux pages contre une vampire apparemment quasiment invincible au combat ! L’autrice ne prend pas le temps de décrire les actions et très directe, presque cassante à certains moments. J’ai eu l’impression durant tout le livre de ne faire qu’effleurer les personnages, de ne pas les saisir en profondeur. C’est frustrant car j’ai eu une impression d’inachevé et parfois de trop facile notamment pour l’intrigue (oui je radote ^^’). J’ai senti tout de même une progression vers la fin et surtout dans le combat final qui est prenant !

***

En conclusion♥♥ Je pense que ce livre peut aisément s’améliorer et possède un gros potentiel ! Les bases pour une bonne série sont en place mais il manque de petites choses dans l’intrigue et pour les personnages ! J’aimerais beaucoup lire d’autres livres de l’autrice écrits après celui-là et dans le même univers. Peu-être même la suite de celui-là !

Par Sophie.


2 réflexions sur “Le sang de la guerrière par Florence Cochet

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s