La Faucheuse par Neal Shusterman

Iron Maiden – Dance of death 

Couverture La Faucheuse, tome 1

 

 

La Faucheuse est le premier tome de la série de science fiction éponyme écrite par Neal Shusterman et publiée aux éditions Robert Laffont en 2017. Il comporte 493 pages.

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

 

 

***

Après mes très bonnes lectures thriller de ce début de mois, j’ai voulu changer un peu de genre et, puisque La Faucheuse était dans ma PAL et que j’en ai beaucoup entendu parler, je me suis lancée dans ma lecture en en sachant le moins possible et sans me poser trop de questions. Je suis ressortie plutôt conquise de ma lecture.

Nous nous trouvons dans un monde futuriste dans lequel mort et maladie ne sont plus. A la place, pour contrôler la population ont été crées les Faucheurs qui, telle l’image que l’on en a, ôtent la vie arbitrairement à certains et accordent l’immunité à d’autres. Le Thunderhead, petit fils du cloud contrôle la vie civile et lui aussi, veille à la cohésion sociale.

L’histoire va être centrée sur Rowan et Citra, deux jeunes gens lambda de milieux totalement opposés qui vont devenir malgré eux, apprentis Faucheurs.

Car le pouvoir est inexorablement infecté par la seule maladie qu’il nous reste encore. Un virus qu’on appelle la nature humaine. Je ne donne pas cher de l’avenir de notre espèce si jamais les faucheurs se mettent à aimer ce qu’ils font

J’essaie de vous en dire le moins possible sur ce roman, bien que de nombreuses chroniques et avis ont circulé sur internet. Personnellement, ce roman a été un très bon moment de lecture. J’ai trouvé que l’on était très immergé dans le monde qui survient plusieurs années après la fin de l’univers tel que le connaissent ceux qui vivent au XXI ème siècle. L’auteur prend une bonne partie pour poser son décor, la manière dont les Faucheurs procèdent pour ôter la vie etc… Le tout est agrémenté par les « journaux de bord » des Faucheurs, qui tels les Christophe Colomb du futur, nous livrent leurs impressions sur leur société et leur profession.
On apprend également comment est régie la société : la distinction entre ce que le Thunderhead régit et, ce dont la Communauté s’occupe. C’est comme une micro société dans la société, c’est chouette à suivre et ça m’a beaucoup intéressée. Comme je le lis beaucoup dans mes thrillers « les lois sont faites pour qu’on les contourne » et, ici il en est question à plusieurs reprises.

Les hommes se faisaient la guerre parce qu’ils avaient tous une lecture différente de la même doctrine

Les personnages sont très intéressants à suivre et notamment Citra (qui a un prénom immonde) et Rowan. Tous deux sont apprentis et s’ils commencent par suivre le même enseignement, on se rend compte par la suite que leurs enseignements et leurs valeurs divergent. Leur évolution était vraiment intéressante à suivre. J’ai une petite préférence pour Citra en terme de tempérament et malgré son prénom. Elle est loyale et courageuse, elle ose tenir tête à l’autorité lorsque les situations lui semblent injustes et, à plusieurs reprises elle m’a vraiment surprise, notamment sur la fin.
Rowan m’a vraiment intéressée pour son évolution. C’est un personnage qui mûrit beaucoup au fil du roman et qui passe d’un personnage presque invisible à un personnage pilier dont les décisions et le tempérament se modifient considérablement au fil de l’histoire.
En suivant les différents faucheurs, on se rend compte que chacun interprète différemment les codes et les lois, tout en finalement les respectant. Si certains sont des modèles de vertu, d’autres le sont beaucoup moins et il est intéressant de voir leurs arguments.

En fait, dans le grand schéma de l’univers, tout le monde était également inutile

Ce texte aussi étant une traduction, je ne peux pas forcément me positionner sur le style de l’auteur. Mais à première vue, les descriptions m’ont semblé simple et précises et l’intrigue allait droit au but. La fin m’a convaincue, mais à voir ce que donnera le second tome pour me positionner réellement à son sujet.

En conclusion : ♥♥♥♥ J’ai beaucoup aimé ce premier tome de la saga qui me semble prometteur. Les personnage ont vraiment su me convaincre par leur évolution au fil de ce tome. L’auteur prend son temps pour placer son univers, mais ce n’est pas du tout gênant puisqu’on peut ainsi en apprendre les rouages. Je suis impatiente de lire la suite qui sortira début Mars chez Robert Laffont également. On applaudira par ailleurs, l’individu qui s’est dit que nommer ce livre la Faucheuse serait une bonne idée, et absolument pas spoilante.

https://malecturotheque.files.wordpress.com/2017/11/cli6a-lc3a9chiquierdumal_dansimmons.png?w=300&h=300

Par Nina


6 réflexions sur “La Faucheuse par Neal Shusterman

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s