Coup de Coeur Manga : No Game No Life de Yû Kamiya

This Game – Suzuki Konomi
There is a reason – Suzuki Konomi

no-game-no-life,-tome-1--manga--1004737

No Game No Life est tout d’abord une série de light novels* écrite par Yû Kamiya, adaptée par la suite en un manga d’un seul tome avec les dessins de Mashiro Hiiragi et de Yû Kamiya ainsi qu’un animé de 12 épisodes et 6 OAV* puis un film du nom No Game No Life Zéro.

Sora et Shiro sont deux frères et soeurs : le plus grand est sans emploi, la plus jeune, déscolarisée.
Ils vivent ensemble confinés chez eux, en marge de la société.
Sur Internet, on parle d’eux comme une véritable légende urbaine, au vu de leur talent aux jeux vidéo. Le monde réel, lui, n’est rien de plus qu’un « jeu pourri » pour la fratrie. Mais un beau jour, quelqu’un se surnommant « Dieu » les transporte soudainement dans un autre monde où tout serait déterminé par les jeux !
Ces deux rebuts de la société deviendront-ils les sauveurs de ce nouveau monde ?

***

Il fallait vraiment que je vous parle de mon énorme coup de cœur pour No Game No Life qui a commencé il y a un bout de temps déjà quand j’ai découvert l’animé. La sortie du manga (sur lequel je me suis précipitée) et mon visionnage du film sorti en été 2017 au Japon m’a donné envie de vous en parler et de vous faire découvrir cet univers atypique mais génial !

No Game No Life est l’histoire de Sora et Shiro, frère et sœur adoptés (donc pas par le sang) qui sont hikikomori* et sont accro aux jeux vidéos et aux jeux tout d’ailleurs. Ce sont de vrais génies aux capacités intellectuelles uniques mais qui ne supportent pas la société. Or un jour après une partie d’échecs particulièrement rude contre un adversaire mystérieux, ils se retrouvent projetés dans un monde où tout est décidé par les jeux jusqu’à la vie ou la mort d’une personne ou encore les frontières des pays ! Le monde idéal pour eux en quelque sorte …
Je tiens à préciser ici quelques petits repères :
– Le manga ne compte qu’un seul tome et recouvre à peu près les deux premiers épisodes de l’animé.
– L’animé lui couvre les trois premiers tomes du light novel environ avec peut être quelques petites variantes au niveau de l’histoire.
– Le film fait office de préquelle et reprend à peu près l’histoire du sixième tome du light novel qui se passe donc 6 000 ans avant notre histoire.
J’espère ne pas vous avoir trop perdu ! Dernière précision : le light novel a été traduit sur certains sites en français mais pour l’instant aucune maison d’édition ne l’a publié. Cet article est donc centré sur le manga, l’animé et le film !

https://i2.wp.com/adala-news.fr/wp-content/uploads/2017/06/No-Game-No-Life-Zero-Visual-Art.jpg

Disboard est le monde sur un plateau de jeux ; il est régi par les 10 engagements qui font office de lois absolues et ‘forcent’ tout le monde à respecter les règles du jeu si l’on puis dire. Par exemple le premier engagement est : Il est interdit de tuer, voler et faire la guerre. Vous commencez à voir le principe ! Il y en 10 et ils sont inviolables et applicables seulement sur les Exceeds : ce sont les 16 races qui habitent sur Disboard et elles sont classées en fonction de leur affinité à la magie, sachant que le premier rang est tenu par les Old Deus donc leur existence même relève de la magie. Le dernier rang en revanche est tenu par les Imanity qui sont en fait les humains qui ne peuvent ni utiliser ni détecter la magie. Bien que venu d’un autre monde, Sora et Shiro sont considérés comme appartenant à cette dernière race qui est bien mal en point face à la magie que leurs adversaires use pour tricher ! Car oui, huitième engagement : Tout tricheur démasqué est déclaré vaincu. Donc tant que votre triche n’est pas prouvée, elle n’existe tout simplement pas ! Pratique non ? 🙂

10. Jouons et amusons nous tous ensemble.

Sora est de sept ans l’ainé de Shiro (il a 18 ans) et possède une intuition surdéveloppée. Il sait bluffer et mentir comme personnage et a une confiance absolue en lui et en sa sœur. Sora est le type malin et arnaqueur par excellence ! Il vous dit quelque chose d’ambiguë, vous le montez en épingle presque naturellement et vous découvrez que vous êtes fait rouler dans la farine de bout en bout ! Sa première rencontre avec Stéphanie en témoigne !
Shiro a 11 ans et est la plus petite mais aussi la plus intelligente en un sens. C’est un véritable génie capable de réaliser des calculs de haut niveau en quelques secondes et qui parle déjà plusieurs langues malgré son jeune âge. C’est une stratège hors pair notamment aux échecs ; son seul point faible : le comportement parfois erratique des autres. Néanmoins Sora et Shiro ont les capacités pour se compléter parfaitement et former le duo invincible des « Blancs » ou « Néant » car ils laissent toujours leur pseudo vide aux jeux vidéos. Ces deux là sont uniques et très drôles bien qu’assez pervers aussi. Je les adore tant pour leur génie que pour leur énorme complicité !

Les Blancs ne perdent jamais.

L’intrigue est vraiment … Ahurissante en fait ! Si vous m’avez à peu près suivie jusque ici, vous aurez compris que pour les Blancs, rien ne serait pire que de rentrer chez eux et retrouver le monde fade et insipide. Donc l’histoire ne tournera pas du tout autour de la quête « je veux rentrer chez moi » mais sur le contraire ! Ils veulent jouer le plus possible et comme ils ne perdent jamais, leur ambition est assez folle mais géniale puisqu’ils vont juste défier le monde entier … Pour en savoir plus, lancez-vous ! 🙂
J’ai adoré regarder le film qui fait office de préquelle (je radote un peu) et qui nous apprend énormément de choses sur la Grande Guerre qui a conduit à l’instauration des 10 Commandements et à la victoire de Tet (Dieu) mais aussi sur les Old Deus et quelques nouvelles races ! L’histoire de Riku et Shuvi est magnifique, à pleurer, hurler de joie et juste horriblement émouvante. À travers eux, on en a apprend également beaucoup sur Sora et Shiro et leur relation … Le trailer est en dessous !

N’ayant jamais lu le light novel malgré quelques essais de différentes traductions, je ne peux pas vous parler de style de l’auteur, en revanche il a dessiné également le manga ! J’avoue être particulièrement fan de ses dessins sur le manga que je trouve très beaux et de ses couvertures (manga ou light novels d’ailleurs) qui sont particulièrement colorées ! L’anime est lui aussi haut en couleur et le design est très bien réalisé avec de superbes OST, je vous ai mis en passant au début les openings respectifs de l’animé et du film. Le film en revanche est plus sombre du fait de l’histoire-même qu’il raconte.

https://i0.wp.com/img1.ak.crunchyroll.com/i/spire1/5a4525c6fc5508fa27f0ed229ad2cbde1396985147_full.jpghttps://vignette.wikia.nocookie.net/no-game-no-life/images/a/a3/NGNL8.jpg/revision/latest?cb=20151205000515

Donc pour les curieux et les gens qui auront compris que cette série est géniale, le manga est en vente en France depuis le 16 mars 2018. L’animé, lui, est disponible intégralement avec ses 6 OAV sur Dailymotion et je pense qu’il est possible de le trouver sur d’autres plateformes. De plus, la chaîne J-One a confirmé leur doublage VF pour les flemmards et les pas habitués aux sous-titrage ainsi que leur passage à la télé depuis le 19 mars. A également été annoncée la sortie blue-ray et DVD en France. Le film ne devrait pas tarder à être licencié sur les plateformes payantes, sinon vous pouvez le trouver sur des sites tels que gum-gum-stream

***

En conclusion♥♥♥♥♥♥ Cette série sous toutes ses formes est vraiment un de mes coups de cœurs les plus marquants et les plus fous de ma vie de lectrice ! Je pense ne pas tarder à me résoudre à acheter le Light Novel en anglais disponible en version numérique sur Fnac.com. J’espère vraiment que cet article vous aura donné envie d’aller jeter un oeil sur ce manga fantastique et que comme moi, vous hurlerez de joie, vous serez éberlué.e.s et vous vous demanderez dans quelle stratégie de fou ils vous auront embarqués cette fois-ci ! Sur ce :

Que la partie commence !

*Notes :
Light novel : ce sont des romans écrits dans une optique de distraction populaire, et leur style est donc souvent très différent des romans destinés aux seuls adultes. Typiquement, les light novels utiliseront des paragraphes courts et seront écrits sous la forme de dialogues.  Ces œuvres ne dépassent généralement pas 40 à 50 000 mots, et sont le plus souvent garnies d’illustrations.

Hikikomori : ce terme japonais veut littéralement dire « se retrancher ». En vérité il sert à désigner ces gens au Japon, souvent des jeunes, qui ne sortent plus du tout de chez eux et vivent en marge de la société.

OAV : Fait référence à un animé qui est directement destiné au marché de la vidéo sans passer par la case cinéma ou télé. Disposant généralement d’un budget plus important, ces OAV sont souvent de meilleure qualité que des épisodes TV.

Par Sophie.


2 réflexions sur “Coup de Coeur Manga : No Game No Life de Yû Kamiya

  1. Je voulais l’acheter et j’étais impatiente de finir ma PÀL mais je vais peut être pas attendre de finir ce que j’ai à lire pour l’acheter ton article m’a trop donné envie de lire ce manga ! 😀

    Aimé par 1 personne

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s