Olympe de Gouges par Catel et José-Louis Bocquet

I will survive – Gloria Gaynor

Olympe de Gouges est une bande dessinée biographique réalisée par Catel et José-Louis Bocquet et publiée en 2013 aux éditions Casterman. Elle comporte 488 pages.

De Montauban en 1748 à l’échafaud parisien en 1793, quarante-cinq ans d’une vie féminine hors normes, et l’invention d’une idée neuve en Europe : la lutte pour les droits des femmes. 
Née dans une famille bourgeoise de province, sans doute fille adultérine d’un dramaturge à particule, Marie Gouze dit Olympe de Gouges a traversé la seconde moitié du XVIIIe siècle comme peu de femmes l’ont fait. Femme de lettres et polémiste engagée, elle se distingue par son indépendance d’esprit et l’originalité parfois radicale de ses vues, s’engageant pour l’abolition de l’esclavage et surtout pour les droits civils et politiques des femmes. Opposée aux Robespierristes et aux ultras de la Révolution, elle est guillotinée pendant la Terreur.

***

Après Joséphine Baker et Kiki de Montparnasse, j’ai voulu lire la dernière BD qu’il me restait à lire de ce duo d’auteurs. Pour ce livre-ci, ils s’attaquent à du lourd : Olympe de Gouges, rédactrice de la non moins célèbre Déclaration de la femme et de la citoyenne et, également la femme que je connaissais la mieux des trois. Or je suis tombée il y a un bout de temps sur la chronique de Lupiot qui m’a fait légèrement tiquer et j’avais un peu d’appréhension à l’idée de me lancer.

Comme pour les deux autres femmes, nous suivons la vie d’Olympe de Gouges, née Marie Gouze. Elle n’a pas eu la meilleure des enfances, et fut mariée à 16 ans à quelqu’un de 30 ans plus âgé qu’elle. Par la suite, puisqu’à l’époque une femme ne pouvait rien publier sans l’accord de son mari, elle ne s’est jamais remariée. C’est à partir de ce moment qu’elle est devenue la grande écrivaine et femme de lettres telle que nous la connaissons désormais.

Je sais que les mots peuvent être la cause de blessures plus profondes que la pointe d’une épée.

Ce que j’ai aimé particulièrement dans cette BD, c’est que l’on voit petit à petit l’éveil de la conscience humaniste d’Olympe. Parce qu’en plus de se battre pour la cause des femmes, elle ira dénoncer la condition des noirs en France à son époque par des pièces, mais également les situations politiques par le biais d’affiches… Elle est une femme courageuse et engagée, qui n’a pas peur des conséquences de ses actes et qui est prête à aller jusqu’au bout.

On y voit également les conditions de rédaction de la célèbre Déclaration de la femme et de la citoyenne que j’ai pu lire pour la première fois et sur laquelle j’aimerais me repencher à tête reposée.

– Femme, réveille-toi ! 
Reconnais tes droits ! 
L’homme esclave a multiplié ses forces. Il a eu besoin de recourir aux tiennes pour briser ses fers.
Devenu libre, il est devenu injuste envers sa compagne.
Ô, Femmes ! Quand cesserez-vous d’être aveugles ?

Les dessins de Catel me sont toujours familiers et j’apprécie beaucoup son trait, qui fait « enfantin dans un monde de brutes » (loin de moi l’idée d’être péjorative) et rend les situations moins insoutenables. J’aime toujours autant lire les petites biographies et chronologie. J’aime beaucoup le principe.

-Mon Jacques ! Tu me quittes, mais tu t’inquiètes encore pour moi !
-Mon Olympe… Tu n’as jamais été mon épouse mais tu auras toujours été ma femme.

Je pense vraiment que les livres de cette collection sont surtout là pour nous sensibiliser au féminisme en nous faisant découvrir de grandes figures et en nous poussant à aller découvrir par nous même leur vie plus en détail.

***

En conclusion : ♥♥♥♥ J’ai beaucoup aimé cette bande dessinée qui m’a fait découvrir la personnalité d’Olympe de Gouges que je ne connaissais pas tellement finalement. Elle est une femme incroyablement humaniste qui a su utiliser les lettres pour se battre en faveur de toutes sortes de causes qui restent malheureusement encore d’actualité aujourd’hui.

 Par Nina


On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s