La Fille du Roi des Marais par Karen Dionne

Le Fond de l’Air est Rouge – Indochine

la-fille-du-roi-des-marais-1047254La Fille du Roi des Marais est un thriller psychologique de Karen Dionne sorti aux éditions JC Lattès et qui compte 252 pages sur liseuse.

Enfin, Helena a la vie qu’elle mérite ! Un mari aimant, deux ravissantes petites filles, un travail qui occupe ses journées. Mais quand un détenu s’évade d’une prison de sa région, elle mesure son erreur : comment a-t-elle pu croire qu’elle pourrait tirer un trait sur son douloureux passé ?
Car Helena a un secret : elle est l’enfant du viol. Sa mère, kidnappée adolescente, a été retenue prisonnière dans une cabane cachée au fond des marais du Michigan, sans électricité, sans chauffage, sans eau courante. Née deux ans plus tard, Helena aimait cette enfance de sauvageonne. Et même si son père était parfois brutal, elle l’aimait aussi… jusqu’à ce qu’elle découvre toute sa cruauté.
Vingt ans après, elle a enfoui ses souvenirs si profondément que même son mari ignore la vérité. Mais aujourd’hui son père a tué deux gardiens de prison et s’est volatilisé dans les marais, une zone qu’il connaît mieux que personne. Malgré la chasse à l’homme lancée par les autorités, Helena sait que la police n’a aucune chance de l’arrêter. Parce qu’elle a été son élève, la seule personne capable de retrouver cet expert en survie, que la presse a surnommé Le Roi des Marais, c’est sa fille.

Alors j’ai voulu quelque peu jouer les kamikazes avec les thrillers sur NetGalley en essayant de découvrir quelque chose sans ma spécialiste attitrée j’ai nommé Nina et m’en suis assez vite mordue les doigts … Je ne vais pas dire que c’était une déception mais je n’ai rien pu en tirer non plus ! Bref, je vous en dis plus tout de suite.

***

Pour commencer, autant vous dire de but en blanc que je n’ai pas du tout été convaincue par l’intrigue :
1)  En fait à mes yeux, elle n’existe pas.
2) 75% du livre se déroule dans le passé.
3) L’action ne se déroule que sur quelques heures et n’est pour ainsi dire pas présente. (Logique me direz-vous à cause du 2) ! )

En fait, en lisant le résumé, j’ai bêtement cru que l’on allait traquer un criminel alias son père durant l’histoire avec des flash-backs de son histoire sur des moments clés et compagnie … Bref un thriller somme toute classique ! Et non ! En vérité on assiste aux flash-backs et ENTRE ceux-ci, on traque un peu son père. C’est assez décevant je l’avoue d’attendre pendant 250 pages que l’action démarre enfin « pour de vrai » avec arrêt des souvenirs … Ce n’est pas qu’ils ne soient pas utiles mais ils cassent le rythme puisque :

Présent : fin de chapitre avec suspense ⇒ Nouveau chapitre : Passé, Souvenir  ⇒ Reprise de là où on en était, Présent, au chapitre suivant …

Donc pendant le souvenir, tu décroches du suspense et de la tension donc perte du rythme donc petit à petit perte de l’intérêt pour l’histoire… Ce point noir m’a suivie durant toute ma lecture et m’a vraiment cassé le truc puisque je m’attendais à lire de l’action et du suspense pour finalement avoir eu tout autre chose (donc si vous le commencez, vous êtes prévenu.e.s)
À part ça (parce qu’il y a tout de même eu d’autres choses !), l’histoire en elle-même est assez intéressante. On suit Helena, la fille du criminel baptisé Le Roi des Marais qui vient tout juste de s’échapper. Elle se lance à sa poursuite pour protéger sa famille et éviter que son père ne vienne gâcher l’existence qu’elle a péniblement construite à l’écart des journalistes, de sa famille et tout ceux qui ne lui voulaient pas que du bien. Le fait de suivre les souvenirs permet une image particulière du Roi des Marais mais elle n’est pas approfondie … Il manque tout simplement un aperçu de lui dans le présent, plus complet que ce que l’autrice nous offre !

Si j’avais su tout cela, aurais-je agis autrement ? Bien sûr. Mais il faut assumer ses décisions, même si l’issue n’est pas celle prévue.
Des horreurs surviennent. Des avions s’écrasent, des trains déraillent, des gens meurent dans des inondations, des tremblements de terre, des tornades. Des randonneurs en motoneige s’égare. Des chiens se font abattre. Et des jeunes filles se font kidnapper. 

Helena est le seul personnage dont je vous parlerais parce qu’elle est la seule à m’avoir véritablement marquée. Tout d’abord, on ne suit qu’elle mais surtout notre vision du monde passe forcément par elle. Le rendu est assez intéressant surtout quand il s’agit de son père. Néanmoins, l’autrice aurait vraiment pu en faire un personnage intéressant en accentuant la complexité de ses sentiments face à son père car au final, ce n’est que dans les derniers chapitres qu’Helena nous parle de la noirceur de celui-ci. Les premiers souvenirs, ceux d’une enfant, ont un côté très innocent et il n’y a que nous, lecteurs, qui comprenons vraiment la situation de sa mère et en quoi leur situation à elles-deux nous paraît invivable (un marais avec pour salle de bains, une hutte à sudation … 0.0) sans compter que celle-ci ignore totalement que sa mère est prisonnière.

Un bon point en revanche pour l’écriture de l’autrice très aisée à lire et pour les extraits du conte d’Andersen, la Fille du Roi de la Vase, glissés au début de certains chapitres ! Les extraits m’ont tellement rendu curieuse de que j’irais creuser un peu plus l’histoire de ce fameux conte !

***

En conclusion Nina, j’ai compris la leçon, je viendrais te demander conseil la prochaine fois ! Sans être un désastre total, ce thriller ne m’a pas convaincue du tout et même si il ne m’a pas été pénible de le lire, il ne restera sans doute pas très longtemps dans ma mémoire ! Les relations entre les personnages auraient pu être bien plus complexifiées et approfondies et l’intrigue  mieux menée !

Par Sophie.

Publicités

4 réflexions sur “La Fille du Roi des Marais par Karen Dionne

  1. C’est dommage que tu ne l’ai pas aimé. Moi à lire le résumé comme ça, il m’intéresse. Après si l’aspect thriller n’est pas réellement présent je risque d’être déçue. Mais je voulais savoir ? Les flash back et tout on y parle de quoi exactement ? Des meurtres qui avaient été commis ou simplement du train train quotidien de la protagoniste ?

    Aimé par 1 personne

    1. Alors ! Tout d’abord merci pour ton commentaire, c’est toujours un plaisir de répondre ! 🙂
      En fait, le principal crime du Roi des Marais, c’est d’avoir kidnappé une jeune fille (la mère d’Helena), de l’avoir violée et de les avoir gardées en captivité sa fille et elle. Ça, c’est la version des médias. Sauf que dans les flash-backs, Helena explique que c’est plus compliqué et expose un train train quotidien mais dans le marais et à la manière indienne ! Chasse, pêche etc … Donc pour moi l’aspect thriller n’est pas présent car certes tu as des pensées d’Helena du présent pour montrer en quoi c’est un psychopathe narcissique dans certains de ses gestes mais elle montre aussi beaucoup en quoi il a été un père pour elle … Le quotidien a une dimension horrible pour nous mais il n’y a pas ou très peu de tension, quelques souvenirs exceptés. C’est ce que je reproche un peu au résumé … ^^’

      Aimé par 1 personne

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s