Parlons saga : The Generations par Scott Sigler

Skyrim: The Dragonborn Comes – Female Cover by Malukah

Alive, Alight et Alone sont les trois tomes de la série de science-fiction The Générations écrite par Scott Sigler et publiée aux éditions Lumen. Ces tomes comportent respectivement 463, 567 et 603 pages.

ATTENTION SPOILERS !

Je vais devoir spoiler une partie de l’histoire et de l’intrigue commune aux trois tomes pour pouvoir vous parlez efficacement de mon impression sur la série entière, donc si vous voulez lire la série, ne lisez pas la chronique. Je vous renvoie sur celle du tome 1 sans spoiler par ici. Si vous voulez tout de même connaître mon avis sur la série dans son ensemble sans pour autant vous spolier, je vous invite à défiler la page et à simplement lire la conclusion. Sur ce, bonne lecture !

Résumés :

Tome 1 : Em se réveille dans les ténèbres, seule, entravée dans un espace confiné qui ressemble à un sarcophage. Elle sait que c’est le jour de son anniversaire mais… c’est tout. Elle ne se rappelle ni de son nom, ni ce qu’elle a fait la veille, ni le visage de ses parents. Elle n’y comprend absolument rien. Lorsqu’elle parvient, à force de volonté, à se libérer de ce piège, elle découvre, autour d’elle, onze autres cercueils, dont certains occupants sont encore en vie. Une initiale et un nom de famille sont gravé sur chaque sarcophage.

La jeune fille prend la tête du petit groupe d’adolescents -qui pensent tous avoir douze ans, mais qui en paraissent plutôt dix-sept- et découvre un labyrinthe de couloirs poussiéreux, constellés par endroits d’ossements. Se trouvent-ils sous terre ? Y a-t-il d’autres survivants ? Comment trouver eau et nourriture ? Et surtout : qui sont-ils, quels sont ses étranges symboles qui marquent leur front, comment se sont-ils donc retrouvés là ?

****

Tome 2 : Échappés de leur cercueils, M. Savage, surnommée Em, et ses compagnons ont parcouru des kilomètres de couloirs envahis par des ossements, affronté la faim et la soif, combattu un redoutable ennemi, les Adultes, avant de pouvoir enfin sortir du piège dont ils étaient prisonniers. Mais arrivés sur Omeyocan, le monde qui leur était destiné, les jeunes survivants déchantent vite…

Pour protéger et nourrir son peuple, à présent composé de centaines d’enfants,Em va devoir explorer une cité dévastée, perdu au cœur d’un jungle habitée par de terribles créatures et, semble-t-il, d’autres êtres humains. Mais le danger qui guette la troupe ne vient pas seulement de l’extérieur. A mesure que le passé rattrape les adolescents, des clans se forment, des luttes intestines menacent la cohésion du groupe, l’adorateur d’un dieu assoiffé de sang est même prêt à tout pour renverser la jeune Savage…

Jusqu’où Em ira-t-elle pour conserver sa place de chef ? entre la survie de tous et le pouvoir, que choisira-t-elle ?

****

Tome 3 : Depuis près d’un an, Em et les siens œuvrent main dans la main avec leurs anciens ennemis, les Albonden, pour faire d’Omeyocan un monde meilleur, le leur. Mais la tâche est loin d’être de tout repos et les menaces qui planent sur eux s’accumulent. A commencer par ces trois immenses appareils qui se rapprochent dangereusement de leurs terres et semblent nourrir des intentions bien peu pacifiques à leur encontre.

Sur le pied de guerre, Em et ses camarades scrutent le ciel, prêts à défendre leur territoire, mais le danger pourrait tout aussi bien venir des profondeurs… Réfugiés dans d’anciens tunnels,, certains rebelles passent à l’attaque, bien décidés à mettre fin à l’alliance passée entre leurs compatriotes et les hommes.

Alors que les siens sont cernés de toutes parts et que les périls se multiplient, la jeune chef s’interroge. Pourquoi tant de peuples différents font-ils route vers Omeyocan ? La réponse à cette question pourrait bien leur être vitale, d’autant qu’une étrange épidémie de violence se répand et commence à créer des tensions au sein même de la population.

Et si Aramovski, l’ancien rival de Em, avait raison ? Et si le Dieu de Sang existait vraiment… Oubliez toutes vos certitudes !

****

Rapide résumé pour que vous puissiez comprendre : les adolescents prisonniers des cercueils sont en fait des corps de rechange pour de vieilles personnes, les « Adultes », qui ont voyagé pendant des millénaires pour atteindre une planète habitable. Mais pendant le voyage spatial, il y a eu une révolution menée par Mathilda, qui est l’Adulte d’Em, le leader des adolescents. Le petit groupe finit par leur échapper et nos protagonistes se posent sur la planète qui leur était promise. Malheureusement, ils ne sont pas seuls et vont devoir affronter des « Sauterelles » ainsi que d’autres espèces extraterrestres venus eux aussi pour la planète. Et là tout le monde se demande : pourquoi toutes les espèces de toutes les planètes sont venus jusqu’ici pour exactement la même chose ? Et bien en dessous de la planète, il y a une espèce de larve qui se nourrit de la violence et qui a appelé tous ces peuples dans l’optique de se nourrir. Entre luttes internes pour le pouvoir, manipulation des Adultes et guerres sans merci avec d’autres espèces, nos héros vont avoir pas mal de problèmes. (Ceci est un résumé très rapide).

« L’Histoire n’empoisonne que ceux qui la connaissent »

Donc, après ce rapide résumé, entrons dans le vif du sujet, et essayons ensemble d’aborder tous les aspects de la trilogie.

Tout d’abord, l’intrigue elle même, et le déroulé de l’histoire. En tant que tel, le scénario est assez original et traité avec un style particulier, même si j’ai trouvé que la série avait parfois quelques longueurs et phases de réflexion un peu lentes. De plus, la lecture est souvent retardée car il faut se souvenir de tous les noms des adolescents (et ils sont nombreux) de leurs fonctions et de leurs symboles (c’est le truc qu’ils ont sur le front et qui indique leur fonction d’avant, quand leur copie adulte était encore sur la planète originelle). Quand je mentionne les noms, je parle de noms de famille, parce que s’ils avaient tous des noms qui nous sont communs comme Bernard ou Claude ça irait ; là non, ils ont des noms hyper compliqués. Heureusement, il y a un lexique, mais s’y reporter à chaque fois peut vite devenir énervant. Les descriptions sont toujours aussi soignées, et de ce point de vue, je n’ai rien à redire. De même, il y a beaucoup de rebondissements et de suspense, et on est toujours surpris par les trois tomes Rien que dans le petit résumé que j’ai fait au début de la chronique, on peut se poser quelques questions. La fin est également agréablement surprenante, même si la première chose que je me suis dite en la lisant c’est : Pourquoi avoir fait tout ce chemin pour finalement retourner dans le vaisseau ? (Oui c’est vraiment ce qu’il se passe) Dans ce cas, les adolescents pouvaient y rester dès le début ; il y avait à manger, à boire et pas grand chose de menaçant à part les adultes, mais quand des jeunes en pleine forme se battent contre des vieillards millénaires, je parierai plutôt sur la victoire des jeunes.

« Si c’est la guerre qu’ils veulent, ils l’auront ! Ils auraient dû réfléchir avant de s’attaquer à nous. »

Les personnages sont globalement corrects, mais comme on suit la vision d’Em, on n’a que son ressenti. Dans le premier tome, cela ne posait pas de problème ; en fait, il y avait beaucoup moins de personnages, donc c’était plus facile de retenir tous les noms de famille, et c’était la première fois qu’on suivait Em. Mais à force d’être toujours dans sa tête, d’avoir toujours que ses pensées, j’ai fini par avoir un problème. Je déteste le personnage principal. Je déteste Em, car j’ai l’impression qu’elle n’est pas faite pour être le personnage principal justement. Elle est têtue, orgueilleuse, un coup elle se dit qu’elle est faite pour être chef, une autre fois elle se remet complètement en question dans des moments où c’est vraiment pas nécessaire… Et surtout, surtout ses relations amoureuses. Et oui ! Dans le premier tome, il n’y en a pas, par contre, dans la suite… J’ai même pas envie de décrire sa vie amoureuse tellement je me suis ennuyée dès qu’elle se mettait à y penser. L’éternel triangle amoureux, sauf que cette fois le premier amour meurt et elle rejette complètement le second A LA TOUTE FIN DE LA SÉRIE ! Donc pour résumer, elle nous énerve (pour rester polie) avec ça, pour à la fin, sortir un magistral : tu ne seras jamais heureux avec moi ! Je me suis vraiment retenue de jeter mon bouquin de rage.
Sinon, à part ce léger bémol, les personnages ont tous leurs propres caractères, et sont tous humains.

« Si tu prends la fuite, ton ennemi se lancera à tes trousses. Pour recouvrer la liberté, il te faudra le tuer. »

En conclusion : ♥♥ Une série qui démarrait bien, avec un scénario assez original et une ambiance sympathique, mais qui a tendance à tourner en rond et dont l’héroïne principale passe d’un leader charismatique et déterminé à une petite chose fragile qui se remet en question et s’interroge bien plus sur son sort et ses relations amoureuses que sur l’avenir de son peuple. Léger point positif néanmoins sur les personnages secondaires qui ne sont pas là que pour faire « décor » (enfin ça dépend des quels). Et également une fin particulière, qui même si elle dérange, est plutôt éloignée des clichées habituels.

Par Claire


On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s