Kate Daniels : Morsure Magique par Ilona Andrews

The White Stripes – Seven Nation Army

Couverture Kate Daniels, tome 1 : Morsure magiqueMorsure Magique est le premier tome de la saga Bit-lit Kate Daniels réeditée chez MxM Boomark en 2017. Il comporte 317 pages.

À Atlanta deux réalités s’opposent : celle de la technologie et celle de la magie.
Pendant une vague magique, les mages sauvages lancent leurs sorts et des monstres apparaissent, les armes à feu refusent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus. Puis la vague se retire aussi vite qu’elle est venue en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux. Nous vivons une époque dangereuse. Mais dans le cas contraire, je serais au chômage. Quand les gens ont des ennuis qui relèvent de l’occulte et que la police ne veut ou ne peut pas régler, on fait appel aux mercenaires de la magie comme moi.
Mais quand un nécromancien anéantit la seule famille qui me reste, je n’attends plus les ordres et je dégaine mon sabre.

***

Après avoir fait lire plusieurs thrillers à Sophie, c’était nécessairement à mon tour d’aller sur son terrain et de m’essayer à la bit-lit. Elle m’avait proposé plusieurs séries mais c’est sur celle-ci que j’ai jeté mon dévolu, parce qu’elle ne comporte à ce jour que 8 tomes (et que l’on se souvient du désastre de la LC de Psi changeling qui compte beaucoup de livres!), que la couverture est très jolie (héhé) et que, la série a tout de même de bonnes appréciations dans sa globalité. Je viens de terminer ma lecture et elle fut globalement pas trop mal.

L’histoire prend place dans un monde où s’alternent deux phases : magique et technologique. Lorsque l’une est au max de sa puissance, l’autre ne fonctionne pas. C’est pourquoi nos protagonistes montent à cheval pendant la moitié du texte. Dans cet univers, toutes les créatures cohabitent dans une bonne humeur toutefois relative : les humains, les métamorphes, les vampires (ou non-morts) et autres créatures. Greg, le mentor de Kate notre héroïne a été assassiné c’est pourquoi elle décide de mener l’enquête et de tuer la personne qui a fait cela a la seule famille qui lui restait.

– La responsabilité est une belle salope.
– Ouais.

Globalement j’ai beaucoup aimé l’intrigue, l’enquête, : elle nous permet d’explorer l’univers, de rencontrer les créatures qui peuplent le monde et dans le même temps d’en apprendre pas mal sur l’héroïne puisque c’est l’un de ses proches qui est concerné. Même si à certains moments l’enquête tournait un peu en rond, piétinait et était plutôt reléguée au second plan, les auteurs nous offrent un final que j’ai, pour ma part, beaucoup apprécié et qui a fortement relevé mon impression d’ensemble du livre en lui même.

Pour ce qui est des personnages, j’ai davantage accroché avec les personnages secondaires : Curran en tête. Son attitude un peu pédante m’a beaucoup plu, et sa relation ambiguë avec Kate est vraiment intéressante, je suis curieuse de la voir évoluer au fil des tomes. Max est un personnage qui m’a plu. Dans son monde, il cherche quand même à s’ouvrir à celui de Kate même si ses intentions ne sont pas toujours aussi pures qu’elles y paraissent. J’ai également beaucoup aimé Derek qui, sous couvert d’un serment de loyauté va finalement se prendre d’affection pour Kate et être souvent auprès d’elle.
Kate, quant à elle, m’a rendue plus sceptique. Je l’ai davantage aimée sur la fin et je pense qu’il m’a fallu surtout beaucoup de temps pour apprécier son caractère. Elle est une femme forte et courageuse c’est indéniable, plutôt drôle aussi, même si j’ai connu des héroïnes bit-lit avec plus d’humour (coucou Lily Turner) mais, d’un autre côté, elle est parfois intrépide quand elle ne devrait pas l’être et, je trouve que cela ne colle pas vraiment aux situations. Elle a beau être une mercenaire et faire cavalier seul, lorsque l’on est devant des individus très puissants qui ont le pouvoir de tuer n’importe qui, c’est préférable de faire profil bas…

Attrapant Slayer dans mon dos, je le libérai de son fourreau.
– Tu ne t’es jamais tordue le coude en faisant ça ? demanda Curran.
– Non, j’ai beaucoup d’entraînement.

Par contre mon gros point noir dans ma lecture aura été le style d’écriture, ou la traduction. Parfois je n’arrivais pas vraiment à déterminer d’où venait le problème. Mais cela m’a, en tout cas mise hors de moi durant certains passages. Parfois, il nous manquait les antécédents entre les personnages si bien que l’on voit Kate entrer dans un bar et commencer à se battre contre quelqu’un dont personne ne nous a jamais palé, c’est comme si on ne le connaissait pas et pour le coup, la réaction est assez surprenante. Cela s’est passé à plusieurs reprises. Il y a également certaines ellipses qui ne sont pas spécifiées, pour le coup on passe d’une chose à l’autre, on ne comprend rien du tout et il faut le temps de se raccrocher aux wagons, si bien que j’ai relu plusieurs fois certains passages. A d’autres moments, il y avait des erreurs dans les noms des personnages : un coup l’amie de Kate s’appelait Anne, un coup Anna. C’est vraiment pénible. Et bien entendu, je vous épargne les multiples fautes d’orthographe qui, selon moi sont inadmissibles lorsqu’un roman est sensé être lu et corrigé. Mais cela n’est peut-être valable que dans mon édition. Nécessairement, cela a affecté mon ressenti global du roman.

J’ai beaucoup aimé la fin du roman, peut-être un peu trop happy end, mais qui laisse présager une suite accrocheuse et sympathique.

Ça suffit ! gronda Mahon. Vous vous comportez comme des enfants. Curran, tu as raté ta méditation et tu en as besoin. Kate, il y a un sac de sable dans ta chambre. Utilise-le.
– Pourquoi dois-je donner des coups dans un sac pendant qu’il médite ? grommelai-je en sortant.
– Parce qu’il explose le sac à chaque fois qu’il le cogne.

***

En conclusion : ♥♥♥ Un premier tome accrocheur même si le démarrage a été assez laborieux. Les personnages secondaires sont sympathiques et les répliques des uns et des autres font passer de bons moments. Si l’héroïne a été agaçante au démarrage, nous sommes parvenues à nous réconcilier par la suite. Les auteurs nous offrent un très bon final engageant pour la suite. Mes gros points négatifs restent l’écriture, la traduction et de nombreuses fautes et problèmes de mise en page qui, je l’espère ne seront plus là sur les prochains tomes (qui sont déjà en ma possession !)

https://malecturotheque.files.wordpress.com/2017/11/cli6a-lc3a9chiquierdumal_dansimmons.png?w=300&h=300

Par Nina


7 réflexions sur “Kate Daniels : Morsure Magique par Ilona Andrews

  1. Ma série chouchou !! tu verras la relation Kate/Curran est un des points forts de la série 😉
    Et Derek ❤ ❤ ❤ Plus drôle que Kate Daniels, c'est possible ça ?

    J'aime

    1. On m’a dit que cela s’améliorait dans les tomes suivants, je reste très curieuse de découvrir cela ! 🙂
      Je suis bien contente si leur histoire se creuse ensuite, j’aime bien Curran moi !!
      Visiblement oui :p

      J'aime

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s