The Terra Vane Series #1 : Death Be Blue de Katie Epstein

Nano.RIPE – Azalea (Citrus opening)

Death Be Blue est le premier roman de la série Terra Vane de Katie Epstein, publiée en auto-édition. Ce premier tome compte 545 pages. Pour en savoir plus, le site de l’autrice se trouve ici.

She can glimpse visions of the past, present, and future but she doesn’t know when, how, or why. She only knows the outcome, and it doesn’t look good…

Being human is hard enough. Being human with psychic abilities is worse. It was for Terra Vane anyway, until she immigrated to Portiside. There she feels at home in the thriving city of the Fey, Shifters, Vampires, and other gifted humans.

Where there are many factions of creatures, however, crime and skirmishes are to be expected. With a stubbornness born out of years of being deemed a “freak,” Terra’s determination and unique ability serve her well as an Enforcer Field Agent for the Portiside City Agency.

Alongside her annoying wolf-shifting partner, Kaleb, there is no case that is too strange to solve. No case too dangerous—until there is, and the trail of bloodlust leads them to unravel a mystery that threatens Portiside as they know it.

***

Petite perle dénichée sur Netgalley, il fallait que je vous parle de ce roman qui est un peu ma découverte de l’été !
Notre histoire prend place dans une dimension parallèle à celle de la Terre où se sont réfugiés des milliers d’années auparavant, des métamorphes, des Fées, des sorcières ainsi que des humains possédant des dons pour le moins peu communs. Tout ce petit monde vit notamment dans la ville de Portiside où les Enforcer Field Agent (EFA) font régner l’ordre et enquêtent sur les crimes. Terra est une humaine qui, à cause de ses pouvoirs psychiques, a été abusée sur Terre et a fini par trouver refuge à Portiside où, à force de détermination, elle a fini par devenir EFA (pas toujours facile quand vos collèges sont essentiellement des métamorphes dix fois plus résistants que vous).
Or cette fois-ci, Terra se retrouve sur une enquête qui va l’amener à deterrer certains secrets de la ville et la mettre en danger bien plus que d’habitude … Voilà pour le topo (un peu pourri, j’avooouue) et maintenant on peut passer aux choses sérieuses ! 🙂

« You and food have a very loving, and long-term, relationship. It’s a pity you couldn’t marry it. »
« I’d just eat it. »
« Yep. » he said as he removed his white lab coat and threw it onto a hook on the wall. « I really feel sorry for the man you’re going to end up with. »

L’univers de Portiside est très riche sans non plus être trop complexe. J’ai beaucoup aimé ce côté car cela laisse beaucoup de portes ouvertes ! Dans ce monde cohabitent pas mal d’espèces différentes qui ont chacune leurs codes et que dans ce premier tome, on ne fait qu’effleurer. De plus à l’intérieur de chaque espèce il y a des « sous-espèces » : les Fées sont assez représentatives : entre les griffons, celles qui manipulent les flammes et autres … La diversité est de mise ! Si on ajoute en plus les humains avec des dons, on obtient un décor parfait pour des enquêtes surnaturelles !
Je vais éviter de trop vous parler de l’intrigue car même si elle est bien menée, je n’ai pas forcément trouvé que c’était un des points forts du livre ; sans être barbante et évidente, certains éléments sont tout de même assez aisément devinés et permettent de construire le tableau général. En revanche elle permet aussi de voir Terra et son partenaire évoluer en ville et ça s’est pas mal. Avec en plus les amis de Terra et son père, on obtient une vue générale de toutes les espèces et de la ville assez complète ce que j’ai beaucoup apprécié.

Ignorance was nobody’s friend, and I felt safe in the knowledge that I’d been trained to take down many different species who lived in our world.

Terra Vane, humaine ayant des pouvoirs psychiques est notre protagoniste. Je pense que si j’ai autant aimé ce livre, c’est aussi grâce à elle. Terra est une personne déterminée qui ne lâche jamais le morceau. Elle est la plus faible des EFA et pourtant sa volonté est sans doute la plus forte sans compter que malgré toutes leurs crasses, elle leur est loyale en tant que collègue. Je suis également très curieuse de ses dons que j’aimerais voir explorer plus en profondeur – on en voit au final que fort peu.
Le partenaire de Terra s’appelle Kaleb et est un métamorphe loup. Même si j’ai globalement bien aimé Kaleb tout au long du roman, j’avais aussi très peur avec son comportement souvent ambiguë que cette histoire ne se finisse en triangle amoureux. Heureusement l’autrice semble écarter cette possibilité à la fin. Cela m’a fait plaisir puisque l’amitié entre Terra et Kaleb est très drôle et touchante également.
Au niveau des personnages secondaires, les deux amies de Terra, Rosie la fée et Mayra la sorcière, sans compter son père adoptif, Chris, sont à creuser et avec du potentiel ! En plus, on voit un autre aspect de notre protagoniste avec eux. Celui que j’ai néanmoins le plus envie de découvrir est Cole, le patron de Terra et aussi son actuel béguin et soi dit en passant, grand frère de Kaleb (vous comprenez la crainte du triangle maintenant ?). Le peu que l’on en voit me rend curieuse comme tout !

Cole had dismissed me alright. And he’d also banned me from entering the agency for the next twenty-four hours.
I’d tried to argue with him through the exhaustion, but when he’d played a dirty hand and called Chris to come and pick me up, I’d surrendered. 

Je ne vous parlerai pas trop du style de l’autrice car je l’ai lu en anglais. Je me débrouille, je comprends avec quelques renforts d’aide de Wordreference de temps en temps mais je ne me prononcerai certainement pas à formuler quoi que ce soit sur un auteur en anglais. Les descriptions ne m’ont pas marquées donc elles ne doivent pas être nombreuses ou du moins faciles à comprendre parce que c’est avec elles que j’ai le plus de mal ! J’ai trouvé ce roman abordable à lire en anglais et assez fluide malgré mes assez nombreuses relectures de passage pour être certaine d’avoir tout compris !

***

En conclusion♥♥♥♥ Un premier tome qui gagnerait à être traduit en français ! Avec sa protagoniste très attachante, ses personnages secondaires intrigants et son univers immersif, Katie Epstein (qui est d’ailleurs fort gentille si vous la contactez par mail !) nous offre un très bon premier tome et m’a vraiment donné envie de continuer l’aventure aux côtés de Terra !

*Source du montage : site de Katie Epstein

Par Sophie.


On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s