Le serment de l’orage par Gabriel Katz

John Denver – Take me home, country roads

couv10602170.jpg (400×600)

Oyé oyé ! Amateurs de conquêtes, de bastons, de brillantes armures et de preux chevaliers, nous nous retrouvons aujourd’hui pour parler du Serment de l’orage ! Une des dernières parutions de Gabriel Katz aux éditions Bragelonne, qui, avec ses 400 pages, trône fièrement dans votre librairie préférée depuis 2019 !

« Morgien et Cynon, deux jeunes chevaliers, la tête pleine de rêves de gloire et de hauts faits, n’ont qu’une hâte : prouver leur valeur. Ils n’hésitent pas un instant lorsque le seigneur Edwin de Gore leur propose d’entrer à son service dans les Hautes Terres. Des landes arides et occupées par une bande armée. Sans hommes ni moyens, les deux chevaliers devront faire face à l’adversité avec bravoure et honneur. Mais il plane en ces lieux une atmosphère sombre et malsaine. Alors que la demeure seigneuriale devient le théâtre de morts inexpliquées, une forteresse macabre apparaît à la faveur de la nuit. Les phénomènes inquiétants se multiplient, et bientôt, nul doute qu’une malédiction est à l’œuvre. Le Diable approche, et avec lui, la fin du royaume. »

***

Vous le savez, depuis ma lecture de la duologie Aeternia (dont les chroniques sont ici et ), Gabriel Katz fait partie de mes auteurs favoris. Forcément, lorsque j’ai appris il y a quelques temps la sortie de ce livre, je l’ai acheté sur le champ. Bien qu’il soit classé Young Adult par la maison d’édition, je n’ai pas hésité une seule seconde, même si je suis en général déçue par ce genre de livres, je savais qu’avec celui-ci je passerai un très bon moment… et cela n’a pas loupé !

Comme vous le dit le résumé, cette histoire nous plonge dans un monde médiéval, et probablement dans un territoire assimilé à l’Angleterre. Nous suivons deux jeunes chevaliers, Morgien et Cynon qui, à la suite d’un tournoi, se retrouvent à des lieux de chez eux, en tant que chevaliers du seigneurs Edwin de Gore qu’ils ont accepté de suivre sur ces nouvelles terres de Hollow Grave, territoire des Hautes Terres, où le guerrier fraîchement doté prend ses quartiers. Mais au fur et à mesure, les protagonistes se rendent compte que d’étranges évènements se déroulent sur ces terres païennes, des évènements inexpliqués qu’ils devront combattre pour percer les secrets d’Hollow Grave.

« – Sérieusement ? Tu as choisi ces couleurs parce qu’elles étaient déjà peintes sur ton écu ? 
– Oui. […]
– T’as eu de la chance, fit-il. Imagine : si on t’avait vendu un de ces boucliers qui servent d’enseigne aux tavernes, tu aurais pu avoir un cochon comme emblème. […]
– Et ta devise aurait été « Au bon accueil ». 
– Il se fout de ma gueule, gronda Alistair. 
– Ou bien « A la bonne tranche de lard » […]
– Il se fout de ma gueule ! »

Si vous avez eu l’occasion de lire mes dernières chroniques, vous aurez sans doute compris que le Moyen Age est une époque que j’affectionne beaucoup. Nécessairement, une fois encore, retrouver une histoire qui se passe dans ce cadre m’a énormément plu. Entre les tournois, les règles de la chevalerie, les relations chevaliers/seigneurs… J’ai vraiment été servie et emportée dans l’époque. Les descriptions de l’auteur, comme dans Aeternia, sont incroyables : claires, imagées, efficaces… Au point que les 400 pages s’enchaînent nous donnant l’impression de n’en faire que 40. C’est extrêmement agréable et, puisque les chapitres sont courts et que les retournements de situation ne manquent pas, on souhaite toujours en savoir davantage !

Les dialogues également s’enchaînent avec une grande fluidité, et comme toujours, avec beaucoup d’humour. Cela nous fait passer un très bon moment en compagnie des personnages. A mon sens, l’écriture de Gabriel Katz est vraiment sa grande force. En effet, j’ai lu beaucoup d’avis expliquant que la première partie du livre avait tendance à s’étirer en longueur, parce que les présentations s’éternisaient, ou parce que les évènements mettaient du temps à venir (vous me direz, les deux idées se rejoignent). Je comprends ce que pointent ces critiques, mais je crois que sans la plume singulière de Gabriel Katz, j’aurais vraiment trouvé cette première partie très ennuyeuse. Mais par les dialogues, les descriptions, les tempéraments de ses protagonistes, j’ai trouvé que cette partie passait très vite. Je me suis complètement immergée dans l’histoire, et je n’ai pas pu lâcher ce livre avant d’arriver à la fin. Je pense que, dans le cas de ce livre, il ne faut pas rester sur un sentiment déceptif au démarrage, il suffit simplement de réussir à rentrer dans l’histoire. Une fois ceci fait, tout s’enchaîne et on referme le livre avant même de s’en être rendu compte !

En ce qui concerne les personnages, encore une fois, je m’y suis attachée très vite (même si personne ne sera jamais à la hauteur de Desmond à mes yeux). Chacun a sa personnalité et ses valeurs, tous sont attachés à la forteresse d’Hollow Grave et tentent de la faire vivre à sa manière. J’ai beaucoup aimé Cynon, fils de paysan il parvient à se hisser au rang de chevalier en compagnie de Morgein, et l’accompagne dans son quotidien, par ses blagues et ses recommandations. Chevalier courageux (voire intrépide !!) il n’hésite pas à se battre contre quiconque le provoquerait et sait se distinguer dans les moments les plus critiques. Morgein, le protagoniste principal m’a beaucoup plu également, mais un petit peu moins que son comparse : plus posé, plus attaché aux valeurs de la chevalerie, lui aussi a su faire preuve de courage durant toute cette histoire (bien que parfois il s’en sorte sans trop de bobos !), s’est illustré par ses initiatives et, par sa loyauté est aussi devenu un des personnages emblématiques d’Hollow Grave.

« – Parle. Quel est ton problème ?
– Pardonnez-moi, ma dame, balbutia l’homme. On ne peut pas faire combattre nos femmes quand même. 
– Ah. Elles préfèrent se faire violer sans rien dire vos femmes ? »

Il y a tellement d’autres personnages dont j’aimerais vous parler… Edwin, Alistair, Advar, Aeron &Vairs… mais nous y passerions la nuit. Alors je m’attarderai uniquement sur deux femmes fortes qui composent notre récit : Lady Ann et Marie ! Si au départ les deux femmes sont très effacées, les évènements vont les propulser sur le devant de la scène et notamment Lady Ann, qui est une femme extrêmement intéressante. Par ses actes courageux & honorables, elle s’affirme comme une seigneurE à part entière, donnant une belle leçon à tous ceux qui la pensaient incapable de gouverner. Quant à Marie, elle a été le personnage que j’ai préféré suivre dans ce récit. Discrète et dévouée à son amie, elle s’affirme au fur et à mesure de l’histoire et devient, à mes yeux un des personnages les plus emblématiques de l’histoire. Je suis vraiment curieuse de voir ce qu’elle va devenir ensuite.

La fin m’a complètement donné envie de découvrir la suite, on sent vraiment que ce tome-ci était très introductif, et promet de grandes choses pour les livres qui viendront. Je suis vraiment très impatiente d’en apprendre davantage tant sur les évènements que sur l’avenir des personnages.

« Tu sais te battre, c’est très bien, maintenant il va falloir apprendre la diplomatie.
– Ce sera la pire des épreuves, s’amusa-t-il.
– Peut-être, mais c’est la seule qui en vaille la peine. On ne s’offre pas un carrosse en faisant la guerre. »

En conclusion : ♥♥♥♥ Le serment de l’orage m’a véritablement conquise, comme mes deux premières lectures de l’auteur. On y retrouve sa plume véritablement addictive et ses personnages attachants. Je me suis totalement laissée embarquée dans les aventures d’Edwin et de toute sa petite bande, et j’étais très impatiente de comprendre tous ces phénomènes qui hantent Hollow Grave. Si ce premier tome reste introductif, il nous laisse avec beaucoup de questions qui seront nécessairement répondues par la suite, je suis vraiment impatiente de lire le ou les tomes suivants, je suis sûre qu’il seront à la hauteur de celui-ci !

Par Nina.


8 réflexions sur “Le serment de l’orage par Gabriel Katz

    1. Je ne peux que te recommander le tome 2 d’Aeternia. Si tu as aimé le tome 1 tu l’aimeras forcément !! Je n’ai pas lu le puits des mémoires, mais il me tente vraiment beaucoup !
      Comme je l’ai dit dans ma chronique, ce tome ci reste assez introductif, et semble annoncer un tome 2 très prometteur ! J’espère que cette lecture te plaira ! 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Je pense relie le tome 1 d’Aeternia avant de lire le 2, j’ai déjà oublier pas mal de choses ^^
        Et pour le Puits des mémoires, je te conseille cette trilogie. C’est un peu lent à se mettre en place dans le premier tome mais on s’attache rapidement au trio de héros.

        Aimé par 1 personne

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s