Les synopsis et autres ennuis qu’ils nous apportent

Coucou à tous ! Me re-voilà avec ma dernière création, cette sorte de rubrique intitulée Les Réflexions d’une Bibliophile Stressée du XXIème siècle dans laquelle je vous parle d’un peu tout ce qui se passe dans ma tête, sujet de discussion à des petites choses insignifiantes pour lesquelles je fais une montagne. Le sujet d’aujourd’hui est un peu de ceux-là mais en même temps il m’agace énormément donc j’ai décidé de vous en parler. Nous allons donc nous attaquer aux synopsis et plus précisément les synopsis biaisés ou qui sont en décalage avec le livre qu’ils sont censés nous donner envie de lire (censé étant le mot à retenir). En bref avez-vous déjà eu cette impression en terminant un livre que vous n’aviez pas signé pour ça ? Que vos attentes étaient très différentes au vu du synopsis ? Cela peut être en bien ou en mal mais dans tous les cas, cela a tendance à m’énerver pour pas mal de raisons : l’insistance ou les insinuations de romance un peu pourries à mes yeux que l’on peut trouver, la déception lorsque le résumé avait plein de potentiel pour finalement se retrouver avec quelque chose de très différent et de pas terrible, ou à l’inverse l’agacement à l’idée de passer à côté de romans très prometteurs à cause d’un résumé qui ne vous attire pas du tout.
Pour les puristes (je me méfie de tout maintenant …) : synopsis = résumé dans cet article car la répétition me lassait un peu à la fin … Bref tachez de ne pas trop m’en vouloir, je sais que ce n’est pas exactement la même chose … 🙂

***

Je commencerai par « m’attaquer » aux résumés qui racontent littéralement la moitié du livre. Quoi de plus énervant lorsque vous comprenez qu’en lisant simplement la quatrième de couverture, on vous a spoilé un événement qui prend place en plein milieu du dit livre ? C’est très frustrant pour moi puisque souvent je m’attendais à une action et une intrigue assez fournie. Sauf que l’évènement est au milieu du livre. Donc forcément, 50% de l’intrigue en moins. Et de manière générale, je passe toute la première partie du livre à me demander où est le fameux truc que le synopsis m’a promis. J’ose espérer que je ne suis pas la seule à avoir ce genre d’expériences qui peuvent être agaçantes.
Ensuite, il a quelque chose qui m’est assez insupportable, ce sont les insinuations en quelques phrases sur la romance, le caractère du personnage … Qui sont supposément censés faire « vendeur » et que je trouve kitch, grossières … Et qui souvent ne collent pas du tout au propos ou au ton du livre.

Elle est nécromancienne. Elle a un tempérament de feu, la repartie cinglante et un corps de rêve. Elle s’appelle Danny Valentine. Le démon qui frappe un jour à sa porte, envoyé par Lucifer en personne, n’est pas un ami : Danny déteste les créatures des Enfers. Et pour couronner le tout, voilà que le Diable lui propose un contrat : sa vie, en échange de l’élimination d’un renégat. Une offre impossible à refuser… et impossible à honorer non plus : la dernière fois que Danny a rencontré l’invincible Santino, elle a failli mourir. Alors, à moins d’un miracle, elle risque d’y passer, c’est sûr, et ce n’est pas l’aide de ce fichu démon qui pourra arranger les choses !

Pour prendre un exemple que je trouve personnellement affreux : ceci est le synopsis du premier tome de Danny Valentinece n’est pas celui que j’ai mis dans mon article tellement je le trouve nul – et qui est typiquement ce que je n’aime pas trouver dans le synopsis : d’abord la deuxième phrase est fausse. Mais alors vraiment. Danny sait qu’elle a un sale caractère et au vu de son passif, son corps est la dernière des choses sur laquelle elle s’attarde. Ensuite, le ton du résumé ne colle tout simplement pas avec celui du livre. Ce n’est pas une joyeuse promenade en passant par les Enfers … En lisant un tel résumé, ça ne m’étonne pas si les attentes du lecteur sont biaisées et forcément il peut tomber de haut surtout avec une série comme Danny Valentine.

Au royaume d’Adarlan, seule la secte des Assassins ose encore s’opposer au pouvoir du roi.
Keleana, la plus célèbre assassineuse du pays, a été condamnée aux travaux forcés.
Pour gagner sa liberté, elle doit combattre dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant quatre années.
Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.
Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans la cité royale et la jeune fille, pour sauver sa peau, devra trouver des alliés à la cour même du roi.
Et jouer de toutes les armes dont elle dispose.
Son entraîneur, le capitaine Chaol, et le prince Dorian qui l’a prise sous son aile sont-ils dignes de confiance?
En tout cas ils ne sont pas insensibles à ses charmes…

Autre exemple qui me fend encore plus le coeur. Il y a pas mal de bruit autour de la série Keleana (dont vous avez ici le synopsis du premier tome) et notamment de sa traduction pour plusieurs raisons : la série est en 7 tomes dont seuls 3 ont été publiés en français malgré un certain succès, les fans demandent donc depuis un certain temps la suite. Il s’est avéré aussi que la traduction avait été quelque peu bâclée. Je m’explique. Une lectrice sur Twitter (Merci à Nina d’avoir trouvé l’article) a publié une étude comparée entre le version originale et la traduction. Les lacunes sont énormes – déjà il n’est tout simplement pas normal d’avoir moins de mots français que anglais étant donné que pour un mot anglais on obtient trois mots français. L’anglais est une langue plus synthétique et plus riche sur certains aspects (la richesse du vocabulaire des sens par exemple …) ce qui fait qu’il n’est pas facile à traduire. Or là il est question carrément de passages entiers non traduits. Cette lectrice de Twitter (je vous mets son article en lien ici) a également remarqué que le triangle amoureux était bien plus marqué dans la version française que dans celle anglaise. (je ne m’aventurai pas à commenter les choix marketing de la maison d’édition pour le public français en la matière). Bref pour en revenir à mon résumé, vous aurez compris que je vise particulièrement les deux dernières phrases qui à mon sens ruinent TOUT. J’ai lu Keleana alors que j’étais encore au lycée et sa relation avec les deux hommes m’avait un peu agacée mais elle ne constitue pas du tout l’essentiel du roman et visiblement elle était biaisée depuis le départ. Je pense donc a reprendre la lecture de cette série en anglais pour me faire ma propre idée mais dans tous les cas, je trouve que le résumé ne fait pas honneur au contenu du livre et peut même repousser certains lecteurs vu les insinuations un peu grossières … C’est en tout cas l’effet que ça me fait.

J’aimerais tout de même finir sur une note plus « joyeuse » si je peux dire. Il m’est arrivé tout de même d’acheter des livres mais dont je n’attendais pas grand chose au vu du résumé et qui en réalité se sont révélés être de très belles découvertes. Cela m’arrive assez fréquemment pour mes lectures bit lit dont les résumés sont souvent peu réussis à mon sens puisqu’ils insistent sur les stéréotypes du genre donc je ne pense pas que ce soit le meilleur moyen de se démarquer et de valoriser un roman qui justement tente de faire les choses différemment. J’ai également beaucoup de mal avec la présentation des romances qui me repousse plus qu’autre chose. Elles sont toujours un peu présentées de la même manière : attraction fatale, tension sexuelle de fou, coup de foudre instantané … C’est lassant pour moi et ça me décourage de commencer de nouvelles séries car je n’arrive plus à me fier totalement aux synopsis et je ne sais plus vraiment différencier ce qui se démarque et change les codes de ce qui ne me plait pas du tout (à savoir les stéréotypes bit lit un peu extrêmes …) et en plus j’ai souvent l’impression qu’on met plus l’accent sur la romance que sur l’intrigue qui est pourtant pour moi une donnée importante pour que j’apprécie un livre.

***

Bon encore une fois, l’article n’est pas court du tout. Je pense que je vais abandonner cette idée (ironie du sort, je parie que mon prochain article sera très court XD) mais dans tous les cas, merci de prendre le temps de lire mes divagations, j’espère que cela vous donnera envie d’explorer un peu le blog et de revenir lire cette rubrique à l’avenir. Soyons clairs je pense avoir chipoté sur certains points et c’est vrai qu’il doit être très difficile de faire des synopsis et d’attirer un public juste grâce à cinq petites lignes. Néanmoins il y a des choses que je retrouve tout le temps et qui m’énervent. Je n’ai pas non plus le sentiment que mes attentes soient radicalement différentes de celles de tout le monde donc je partage et j’espère que vous vous y retrouverez. Je vous laisse à vos futures découvertes livresques qui je l’espère ne seront pas entravées par quelque synopsis que ce soit !

Par Sophie.


5 réflexions sur “Les synopsis et autres ennuis qu’ils nous apportent

  1. Je n’aime pas du tout quand un synopsis me spoil toute l’intrigue, c’est dailleurs pour ca que je les survole en général et que j’essaie d’oublier le résumé avant de lire le livre. Mais comme toi il m’arrive parfois d’avoir de bonne surprise

    Aimé par 1 personne

  2. En bref avez-vous déjà eu cette impression en terminant un livre que vous n’aviez pas signé pour ça ? Que vos attentes étaient très différentes au vu du synopsis ?
    ça m’ait arrivé pour pas mal de livre, je n’en citerais que deux ou la vraiment je suis passée à côté à cause d’un résumé foireux : L’insomnie des étoiles de Marc Dugain (pourtant superbe ce livre) la prisonnière de la mer d’Elisa Sebbel (accent sur la partie historique alors que son livre est centré sur un triangle amoureux zarbi)…
    Le spolié pour 50% du livre, ça ça m’arrive tellement souvent encore plus quand il s’agit d’un classique (Martin Eden (3/4 du roman spolier), ou encore un livre récent 3 secondes d’Anders Roslund et Borge Hellstrom…
    Bref je partage ton point de vue, du coup, je lis de moins en moins les résumés en entier mais plutôt les 3 premières lignes pour éviter les spoil et les avis sur internet 😀
    Super article !

    Aimé par 1 personne

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s