The Bone Season par Samantha Shannon

Addict – Hazbin Hotel
(Si vous connaissez pas encore Hazbin Hotel, je vous invite à aller découvrir cette série animée, elle est incroyable. Bon c’est en anglais et il y a certains passages assez… dérangeants, mais c’est impressionnant de voir une série comme ça sur Youtube)

Book Review: Jane Ciabattari On 'The Bone Season,' By ...

The Bone season est une série écrite par Samantha Shannon et publiée par les éditions De Saxus. Le premier tome, Saison d’os (et oui ils se sont pas trop pris la tête pour le titre du tome 1…) fait 570 pages environ, sans compter la nouvelle La rêveuse pâle, qui est incluse dans cette édition.

Après avoir lu le Prieuré de l’Oranger je ne pouvais passer à côté de la série écrite par la même auteure (mais qui n’a rien à voir !). Le sujet est tout autre, mais ce livre reste très bon (et le fait que je l’ai fini en 2 jours n’est aucunement un indice quant à l’appréciation que j’ai de ce livre). Trêve de bavardages, venons-en aux faits…

* *

Dans un monde totalitaire et dangereux, une rêveuse va démarrer une révolution.
2059. Paige travaille pour une organisation criminelle souterraine dans les rues de Scion-Londres, où elle récolte des informations en pénétrant dans l’esprit des gens. Car Paige est une marcherêve, une clairvoyante, et selon les règles de Scion, son existence même est déjà une trahison.
Poursuivie puis arrêtée, elle est déportée vers une colonie pénitentiaire sur l’ancien territoire d’Oxford secrètement occupé par les réphaïm, une race venue d’un autre monde qui récolte et utilise les clairvoyants à ses propres fins.
Paige se retrouve assignée au mystérieux gouverneur Arcturus. Celui-ci devient son maître. Son formateur. Son ennemi naturel. A ses côtés, elle va devoir apprendre à développer son pouvoir pour servir ses ravisseurs, mais surtout pour pouvoir s’échapper de ce sinistre endroit où elle semble promise à une mort certaine…

* *

Déjà, je suis très contente de voir que le résumé est bien fait et bah… résume bien le livre, car ce n’est pas le cas de tous. Deuxième chose un peu périphérique au livre lui-même, la couverture est belle. Plus épurée que celle du Prieuré, mais qui correspond assez bien à l’univers. Sur ce, commençons.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de livre fantasy qui se déroulait dans une période autre que le Moyen Age -où toute autre période ancienne à vrai dire- et lire cette histoire sur un futur -pas si- lointain était donc original. Bon, une personne hors-la-loi ayant des pouvoirs puissants et qui mène une rébellion contre ses oppresseurs n’est pas spécialement nouveau, mais l’intrigue a, pour moi très bien fonctionné. L’histoire est fluide, tout s’enchaîne, et je n’ai pas pu lâcher le livre avant d’avoir le fin mot de l’histoire (enfin le fin mot du tome plus précisément).

« J’observais alors les collines, la cime des arbres jouant avec le ciel, et je me remémorais mon cousin Finn et d’autres fantômes d’Irlande, notamment mes grands-parents, dont l’absence me faisait mal à en crever. »

J’ai eu beaucoup de plaisir à suivre Paige, et en général je trouve que les personnages sont attachants. Bon à part les « méchants » de l’histoire, qui sont vraiment horribles. Enfin c’est le but d’un méchant. La relation Arcturus/Paige est bien menée (exceptée la fin mais j’y reviendrais plus tard…) et on comprend petit à petit ce qui se trame dans cette colonie. Je n’en dit pas plus dans cette partie non spoil. Je regrette peut-être le côté très manichéen de certains réphaims, même si je comprends qu’ils puissent considérer les humains comme des êtres inférieurs au vu de leur puissance et de leur capacité magique.

Alors justement, la magie. C’est un énorme oui pour moi : un système assez original, qui se comprend assez facilement malgré l’abondance de clairvoyants différents. De plus, la « magie » semble être un élément très important dans l’intrigue. Ça fait du bien de voir que certains livres essayent de produire un système « magique » un peu différent. Celui-ci est, de mon point de vue, assez réussi.

Ca fait beaucoup de points positifs pour ce livre. L’intrigue est sympathique, la lecture est fluide, les personnages sont attachants et il y a de l’enjeu. MAIS. Parce qu’il y a toujours un mais. Il y a deux choses que je trouve assez absurde. Mais pour vous expliquer, il va me falloir développer un peu plus en détail l’intrigue, et donc nécessairement SPOILER une partie. Donc, si le livre vous intéresse, allez le lire avant. Vous êtes prévenus.

« Je sentais les esprits abonder dans l’air, dans l’eau… Les esprits de morts s’étant jadis promenés ici. Je ne les entendais pas, mais avec un point froid ouvert à un kilomètre de là je les percevais aussi puissamment que des vivants. »

Donc la première chose concerne la relation entre Nashira (c’est la méchante et c’est sa famille qui dirige la colonie) et Arcturus (c’est son fiancé accessoirement). Imaginons que votre fiancé vous a trahi en s’alliant avec des humains pour mettre fin à votre pouvoir tyrannique. La rébellion échoue, vous êtes en colère, et vous punissez donc la famille traîtresse. Malgré votre penchant pour le pouvoir autoritaire, vous décidez d’être magnanime et vous laissez votre fiancé vivre (et accessoirement il reste votre fiancé). Bon jusque là, tout est normal. Et là, on vous amène une humaine qui possède le pouvoir, encore endormi malheureusement, dont vous rêvez depuis longtemps. Qu’est-ce que vous faites ? Vous demandez à un de vos plus proches alliés, quelqu’un en qui vous avez complètement confiance de développer le pouvoir avant de vous l’approprier, ou vous confiez l’humaine qui pourra potentiellement causer votre perte à votre fiancé qui, je vous le rappelle, vous a quand même trahi il y a 20 ans ?

Mauvaise réponse ! Vous confiez bien sûr l’humaine à votre fiancé. Mais oui, quelle bonne idée, comme ça il a encore une petite chance de pouvoir réussir son coup. Je vous vois venir : Oui mais Claire, tu comprends, ça fait 20 ans, depuis il essaie de se racheter, il a compris que les humains ne valaient rien. Que nenni ! Je ne sais pas si c’est moi qui suis paranoïaque, mais si j’étais la souveraine toute puissante d’une race extra-terrestre et que je voulais m’emparer d’un pouvoir je ferais en sorte d’être sûre que celui qui m’a trahi ne puisse pas mettre la main dessus. Enfin bon, sans ça, il n’y aurait pas eu d’histoire donc bon, je peux l’accepter.

Mais alors, la pseudo histoire d’amour entre Paige et Arcturus, je dis non ! Vous savez peut-être ma haine envers les histoires d’amour, mais celle-ci n’a aucun sens ! Et il y a deux problèmes principaux. Premièrement, Paige n’arrête pas de dire qu’elle hait les réphaims, qu’elle veut s’échapper pour retrouver son gang (et Nick pour lequel elle éprouve des sentiments depuis longtemps). Je comprend que son avis évolue sur Arcturus : après tout, il s’est déjà rebellé, et il ne veut pas sa mort. Mais de là à lui rouler une pelle JUSTE avant le début de son évasion, alors qu’elle est entourée de potentiels ennemis, c’est sûrement la PIRE idée au monde. Et là vient le second problème, qui n’est pas spécialement lié à ce livre particulièrement. Vous savez, dans tous les films d’action, le héros embrasse TOUJOURS une dernière fois son love interest en lui disant combien il l’aime alors qu’il a approximativement 30 secondes pour désamorcer la bombe. Dans ce genre de scène j’ai toujours pensé que le héros était complètement stupide. Au lieu de prendre les 30 secondes pour essayer de sauver le monde, il se dit « Tiens, si j’embrassais ma copine, pendant, disons 15 secondes, histoire d’avoir encore plus la pression ». Je sais qu’il fait ça parce qu’il pense qu’il va mourir et qu’il ne la reverra plus jamais, mais bon il peut peut-être abréger la séance bisou, simplement lui lancer un « je t’aime » au passage et aller désamorcer cette bombe ! Enfin, c’est le même sentiment que j’ai ressenti quand j’ai vu que Paige et Arcturus commencer les préliminaires dans les coulisses d’une scène, littéralement bondée de personnes hostiles. C’est pas un peu con de prendre le risque de faire foirer un plan pour s’évader à deux minutes du début de son exécution ?

***

En conclusion : ♥♥♥♥ Mes dernières remarques vous ont peut-être semblé un peu agressives (mais sur le coup, j’étais vraiment dessus). Le livre reste quand même très bien et j’ai hâte de pouvoir lire la suite.

Par Claire


6 réflexions sur “The Bone Season par Samantha Shannon

  1. Salut ! Je l’ai lu récemment aussi, mais j’en garde un souvenir bien plus négatif (je pense que les clichés ou les facilités que j’ai identifiées était justement ceux qui m’agacent le plus, pas de chance). Par contre, je te rejoins sur le système de magie : il est vraiment très original et réussi 🙂

    J'aime

    1. Après le coup de l’héroïne qui tombe amoureuse du « méchant » c’est quelque chose que je vois assez souvent, et à chaque fois ça m’énerve… J’ai quand même bien envie de lire la suite, savoir comment tout ce bazar continue ! (et parce que le système de magie est vraiment trop cool !)

      J'aime

      1. Oui c’est sûr ! L’histoire d’amour avec le « méchant » c’est parfois bien fait, mais c’est compliqué et ici, bah, j’étais pas trop emballée …
        J’espère que dans la suite les pouvoirs des autres clairvoyants seront plus détaillés et utilisés de différentes manières.
        Mais bon, pour l’instant je ne pense pas les autres tomes sauf si je vois beaucoup d’avis très positifs 🙂

        J'aime

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s