Les Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett

High Hopes – Panic! At the Disco

La Huitième Couleur et le Huitième Sortilège sont les deux premiers tomes de la série des Annales du Disque-Monde, écrite par Terry Pratchett et publiée aux éditions Pocket. Les deux livres font approximativement 250 pages chacun.

Aujourd’hui on s’attaque non pas à un livre, mais à un monde entier, peuplé de magiciens, de gnomes, de trolls et de beaucoup d’humour. Je vous rassure, on ne va pas faire un parlons saga sur toute la série (y’a tout de même 35 annales, sans compter les romans, recueils et livres scientifiques) mais après ma lecture du Huitième Sortilège, c’est l’occasion de revenir pour une chronique rapide sur les deux premiers tomes du Disque-Monde, qui nous content le début de l’histoire du « mage » Rincevent.

* *

La Huitième Couleur

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quate éléphants, eux-mêmes posés sur une tortue.
A Ankh-Morpork, l’une des villes du Disque-Monde, les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l’air tellement inoffensif, avec son Bagage de bois magique circulant sur une myriade de petites jambes… Tellement inoffensif que le Praticien a chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la guilde des voleurs et celles des assassins.
Car Deuxfleurs appartient à l’espèce la plus redoutable qui soit : c’est un touriste…

Le Huitième Sortilège

Octogénaire, borgne, chauve et édenté, Cohen le Barbare, le plus grand héros de tous les temps et de l’espace réussira-t-il à tirer Deuxfleurs et Rincevent des griffes de leurs poursuivants ?
Question capitale, car le tissu même du temps et de l’espace est sur le point de passer dans l’essoreuse. Une étoile rouge menace de percuter le Disque-Monde et la survie de celui-ci est enter les mains du sorcier calamiteux : dans son esprit (très) brumeux se tapis et effet le… huitième sortilège !
La suite de l’épopée la plus démente de la fantasy, avec, dans les seconds rôles, une distribution prestigieuse : le Bagage, l’In-Octavo, Herrena la harpie, Kwartz le troll, Trymon l’enchanteur maléfique et, naturellement, la Mort…

* *

Si vous ne connaissez pas Terry Pratchett et les Annales du Disque-Monde, vous pourriez vous dire qu’il s’agit là d’un énième monde fantastique dans lequel de courageux héros tentent de sauver le monde… Et bien le pitch est sensiblement le même, sauf qu’ici, on a de l’humour en plus, et de courageux héros en moins.

« Pourquoi faut-il que tu paniques tout le temps ? demanda DeuxFleurs avec irritation.
– Parce que tout le reste de ma vie vient de me défiler sous les yeux, et que ça n’a pas duré très longtemps. »

Les deux premiers tomes sur lesquels on va se concentrer, racontent l’histoire de Rincevent, un sorcier qui ne sait pas faire de magie, à cause d’un des sortilèges de l’In-Octavo, qu’il a malencontreusement absorbé dans son esprit. Il devient le guide et le protecteur de Deuxfleurs, le premier touriste de Ankh-Morpork. S’en suit une multitude de péripéties, qui aboutit au sauvetage du Disque-Monde par Rincevent.

Le tout est une grosse parodie des livres de fantasy, et l’auteur emprunte de nombreuses références, par exemple aux contes pour enfants (on retrouve les bottes de sept lieux et la maison en pain d’épice). Et il y a certains passages vraiment très drôles, et parfois dénonciateurs (je pense notamment au fanatisme religieux à la fin du tome 2).

Si vous voulez lire les annales du Disque-Monde, ce n’est pas vraiment pour l’histoire en tant que telle, mais plutôt pour voir comment l’auteur réussit à détourner les codes de ce type de livre, en créant un monde complètement loufoque et absurde. Et c’est cela qui est génial : voir comment ce monde totalement absurde a quand même une certaine cohérence générale.

« J’espère que vous ne comptez pas nous réduire en esclavage, lança Deuxfleurs.
– Certainement pas ! Qu’est-ce qui a bien pu vous donner une idée pareille ? Vous mènerez à Krull une existence fastueuse, riche et confortable…
– Oh, parfait, dit Rincevent.
– … mais pas très longue. »

Même si le tout se veut parodique, je dois dire que les deux personnages principaux (Rincevent et Deuxfleurs) sont très attachants, et l’évolution de leur relation est adorable. Mention spéciale également au personnage de La Mort, que j’ai trouvé très drôle.

Les Annales du Disque-Monde sont de petits livres, qui se lisent très facilement, et qui ne sont pas nécessairement reliés entre eux (si je ne dis pas de bêtises, il me semble que seuls la Huitième couleur et le Huitième Sortilège sont une seule et même histoire). Si vous voulez passer un moment agréable et drôle sans vous prendre la tête, un livre du Disque-Monde est certainement un très bon choix.

« Qu’est ce qu’on va faire ? Dit Deuxfleurs.
– Paniquer ? Proposa Rincevent avec espoir. »

En conclusion : ♥♥♥♥ Sans être un coup de cœur particulier, j’ai beaucoup aimé suivre Rincevent et Deuxfleurs dans leurs pérégrinations. Les personnages sont attachants et ça fait du bien de voir une série fantasy avec de l’humour (absurde certes). En faisant quelques recherches, j’ai vu que quelques personnes faisaient le rapprochement de l’univers de Terry Pratchett avec les Monty Python. Je les mentionne car pour moi, en matière d’humour absurde, ce sont des références. (allez voir Sacré Graal, c’est vraiment incroyable comme film) Si jamais l’humour absurde vous fait rire, foncez.

Par Claire.


2 réflexions sur “Les Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett

    1. Je ne savais pas qu’une série était prévue sur cet univers ! Merci pour l’info, j’irais voir ce que ça donne. C’est vrai que l’humour farfelu de T. Pratchett est unique et qu’il peut repousser certains lecteurs. Après les livres ne sont vraiment pas gros, donc même si on n’accroche pas, on peut vite passer à autre chose.

      J'aime

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s