Premières Lignes #25

Bonjour à vous ! Je suis de retour après quelques semaines de pause pour cause de devoirs et … de manque d’inspiration pour être honnête ! J’ai été bien occupée et je n’ai pas eu beaucoup de temps à consacrer au blog en ce début d’année. Je reprends tranquillement le rythme avec ce rendez-vous du mois de janvier dans lequel je vous livre les premières lignes de mon premier livre audio tout juste fini ! Alors oui c’est un peu paradoxal, je vous fais lire le début d’un livre que j’ai moi, écouté. Je saisis tout de même l’occasion de vous parler un peu de cette expérience !

Pour être franche, je n’étais pas vraiment attirée par le concept. J’ai gagné des livres audio gratuitement pendant le premier confinement (grâce au blog Elodie du comptoir au cas où, on ne sait jamais, prions pour que ça ne recommence pas) et le premier tome des Lames du Cardinal de Pierre Pevel était à la fois en audio et en ebook. J’ai donc sauté sur l’occasion pour tester un nouveau mode lecture tout en me disant que si je n’accrochais pas, je pourrais toujours le lire. Sans être totalement conquise, j’ai dépassé quelques apriori. Si on reprend un peu le baratin des profs au lycée et au collège sur les mémoires, ma mémoire auditive n’est pas terrible et je retiens bien mieux à l’écrit ! J’arrive mieux aussi à me concentrer donc au début quand j’écoutais le livre et bien… J’oubliais la phrase d’avant tout bêtement. Il m’a fallu un peu de temps pour repérer les personnages, retenir qui était qui (je n’ose imaginer ce que ça aurait donné s’ils avaient été plus nombreux) mais à part les descriptions où j’ai encore tendance à perdre le fil, je me suis assez bien habituée !

Bref je ne pense pas écouter beaucoup de livres audio parce que j’ai tout de même besoin de faire quelque chose à côté (exemple : trier la montagne de dossiers poussiéreux d’une salle d’archives – non ce n’est pas tiré d’une expérience vécue) et ce n’est pas mon support préféré. Mais de temps en temps, pour avancer dans la lecture de livres un peu longs … Pourquoi pas ! Pour en revenir au livre lui-même, j’ai bien accroché avec l’univers de Pierre Pevel (cet auteur a un don pour les univers attrayants) et on peut dire que le maitre-mot du livre est : intrigue ! On ne voit pas le bout de toutes les intrigues mises en place et si j’en ai deviné quelques unes, j’ai eu tout de même de jolies surprises. Je poursuivrai la série avec plaisir !

Petit Rappel : Ce rendez-vous a été créé par Ma Lecturothèque pour faire découvrir les premières lignes d’un livre, souvent notre lecture en cours. Il est censé être hebdomadaire mais je le fais mensuel par commodité avec mon rythme de lecture. La liste des participant.e.s se trouve comme d’habitude en bas d’article.
Sur ce, bonne lecture 🙂

***

Les Lames du Cardinal Livre audio | Pierre Pevel | Audible.fr

Prologue

Creusée dans le sol au cœur d’un immense pentacle gravé à même les dalles nues et froides, la cuve occupait le centre de la crypte, sous une voûte soutenue par des colonnes massives. Complexes mais harmonieuses, les lignes du pentacle s’entrecroisaient pour dessiner une étoile à douze branches enrichie de runes draconiques que la plupart des sorciers ne savaient ou n’osaient prononcer. Il émanait d’elles une puissance maléfique qui alourdissait l’atmosphère, cependant que de hauts cierges régulièrement disposés brûlaient. Des cierges noirs. Et dont les flammes, rougeoyantes dans l’obscurité, étaient du même incarnat que le sang fumant qui emplissait la cuve.
Une vieille femme s’approcha du pentacle. Ses longs cheveux blonds ternis de gris, elle laissa tomber à ses pieds le voile qui la couvrait et resta nue, offrant la peau blême et les chairs molles de son corps fané à la lueur érubescente des cierges. Puis elle descendit dans la cuve pour s’abandonner langoureusement à la chaleur poisseuse d’un sang qui, jamais, ne tiédirait. Paupières closes, tête rejetée en arrière et bras écartés sur le rebord de pierre, elle goûta un moment de délice et de grand repos. Enfin, après un soupir satisfait, elle se laissa lentement couler dans son bain, jusqu’à disparaître.
Quelques secondes s’écoulèrent avant que le pentacle réagisse. Soudain, les flammes écarlates des cierges doublèrent de taille tandis que les runes et les lignes gravées dans la pierre luisaient telles des braises. La surface du bain de sang se mit à frémir, à bouillonner bientôt. Des bulles naissaient et crevaient. Les cierges dévorés fondaient à vue d’œil. Dans le même temps, la lumière émise par le pentacle se faisait toujours plus vive. Mais elle ne se dispersait pas. Elle était un jaillissement continu, précis et vermillon qui découpait l’obscurité à la verticale selon le savant tracé du pentacle et le dessin torturé des symboles draconiques.
Il y eut alors une explosion aveuglante et silencieuse, et tout prit fin.
Lorsque l’on put de nouveau y voir dans la crypte, le pentacle était retourné à sa froideur minérale, la cuve montrait une surface lisse et miroitante, et les cierges réduits à l’état d’amas misérables donnaient des flammes grésillantes.
Celle qui émergea debout était désormais une très jeune femme au minois délicieux, au teint éclatant de blancheur, à la blondeur juvénile, au corps lisse, à la taille mince, aux fermes rondeurs. Le sang glissant sur elle comme sur une toile huilée pour la rendre à une beauté immaculée, elle quitta son bain et, d’un battement de paupières, elle déguisa les yeux reptiliens que le rituel avait révélés. Ce faisant, elle acheva de se muer en l’adorable vicomtesse de Malicorne, dont les charmes espiègles enchantaient la Cour et la vivacité d’esprit plaisait tant à la reine.
Loin du monde, elle ne s’obligea pas à sourire. Et alors qu’elle marchait hors du pentacle et allait vers l’escalier dérobé menant à ses appartements, on pouvait encore lire dans son regard une sagesse ancienne et cruelle qui trahissait non seulement son âge mais sa race, car le sang de dragon qui lui avait rendu la jeunesse coulait également dans ses veines.

***

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

• Au baz’art des mots
• Light & Smell
• Les livres de Rose
• Lady Butterfly & Co
• Le monde enchanté de mes lectures
• Cœur d’encre
• Les tribulations de Coco
• Vie quotidienne de Flaure
• Ladiescolocblog
• Selene raconte
• La Pomme qui rougit
• Les lectures d’Emy
• Aliehobbies
• Ma petite médiathèque
• Pousse de ginkgo
• À vos crimes
• L’univers de Poupette
• Le parfum des mots
• Chat’Pitre
• Les lectures de Laurine
• Lecture et Voyage
• Eleberri
• Les lectures de Nae
• Claire Stories 1, 2, 3
• Tales of Something
• Read For Dreaming
• Ju lit les mots
• Illie’z Corner
• Voyages de K
• Ma Lecturothèque
• Les lectures de Val
• Le petit monde d’Elo

Par Sophie.


On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s