Tant qu’il le faudra par Cordélia

Crystal Dolphin – Engelwood

« Devoir cacher une partie de soi, mentir pour se protéger, esquiver les question, c’est usant et destructeur. »

Comme ce roman est un roman choral, nous allons découvrir au fur et à mesure chaque personnage, avoir ses pensées, ses doutes, voir les liens qui l’unit aux autres et comprendre son rôle dans l’association. Si on peut craindre de se perdre parmi tout ce petit monde, en vérité ils sont si différents qu’on situe très rapidement qui est qui. Si vous en avez besoin, Cordélia a mis à la fin du livre un petit récapitulatif pour chacun des personnages, avec son rôle dans HoMag, sa personnalité, ses études… ! De manière générale, le roman choral apporte un vrai plus au récit, le rend très très dynamique, et on ne se lasse pas de suivre les points de vue des uns et des autres. Par la multitude de personnages, de caractères et de situations, le lecteur trouve forcément un personnage auquel s’attacher, et qui lui ressemble d’une certaine façon. 

Pour ce qui est de l’histoire, nous suivons chaque personnage dans sa vie quotidienne, et notamment dans ses engagements auprès de l’association. Nous voyons se nouer les relations entre les personnages mais aussi certaines s’atténuer au fur et à mesure de l’histoire. Celle-ci prend place à Paris, ville que je connais puisque, lorsqu’on ne traverse pas une pandémie mondiale, j’y vis depuis quelques temps. J’ai aimé retrouver certains lieux, certains quartiers par lesquels je passe, et je me suis très bien imaginée les lieux et donc, je suis totalement entrée dans le roman. J’ai aussi aimé découvrir tout l’aspect associatif, que je ne connais absolument pas, l’organisation d’évènements centraux pour la communauté LGBT+ et ceux qui sont plus ou moins médiatisés. 

« C’est une personne passionnante, je ne vois pas le temps passer. Les autres ne s’occupent plus de nous, et j’en suis très heureuse »

Un gros gros point fort du roman de Cordélia, c’est sa dimension pédagogique. Comme je vous l’ai dit, les personnages sont extrêmement diversifiés, et chacun d’eux est confronté à des problématiques et des discriminations dans leur quotidien, que l’autrice prend le temps d’expliquer, et de déconstruire, tant son lecteur que certains personnages de son roman, ce qui est d’ailleurs très intéressant, puisque cela montre que même si on fait partie d’une minorité, on peut parfois ne pas totalement être déconstruit ou ouvert aux autres ! Toute cette pédagogie au sein du roman rejoint tout le travail que Cordélia fait déjà par sa chaîne youtube et ses réseaux sociaux. C’est justement très intéressant car ce travail et ces sujets ne sont pas forcément beaucoup abordés dans les romans mis en avant par les maisons d’éditions françaises, et en tant que lectrice j’ai vraiment apprécié voir une telle représentation dans un roman.

En conclusion : ♥♥♥♥♥ j’ai vraiment apprécié ce roman, qui apporte un nouveau souffle aux romans que l’on trouve aujourd’hui sur le marché du livre. J’ai aimé la plume de Cordélia, les sujets qu’elle aborde et les réflexions de chacun des personnages. Comme il s’agit d’un premier tome, il reste très introductif et présente seulement les personnages et leur vie. Je suis très impatiente de découvrir la suite, qui j’en suis sûre sera largement à la hauteur de ce premier tome. 

Je remercie bien évidemment Netgalley et les éditions Akata de m’avoir permis de lire ce livre ! 

Par Nina


Une réflexion sur “Tant qu’il le faudra par Cordélia

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s