Féminismes Islamiques de Zahra Ali

Nothing But Thieves – Impossible

Féminismes Islamiques de Zahra Ali est un recueil d’essais sur le féminisme dans l’islam publié aux éditions La Fabrique. Il compte 256 pages.

Féminismes islamiques : un titre qui en fera sursauter beaucoup, y compris parmi celles et ceux qui se pensent à l’abri de tout préjugé. C’est que le stéréotype « islam = oppression de la femme » croise partout comme un sous-marin, tantôt en surface et pavillon haut, tantôt dans les profondeurs de l’inconscient.
Ce que montre ce livre, le plus souvent on ne le sait pas : que dans les pays où l’islam est la religion dominante, des croyantes puissent lutter pour l’égalité, retourner les textes sacrés contre le patriarcat, s’élever contre les autorités politiques et religieuses qui bafouent les droits des femmes.
De l’Égypte à l’Iran, du Maroc à la Syrie, en France, aux États-Unis et jusqu’en Malaisie, des intellectuelles, des chercheuses et des militantes sont engagées dans une démarche féministe à l’intérieur du cadre religieux musulman. Zahra Ali nous fait entendre leurs voix et propose ainsi de décoloniser le féminisme hégémonique.

***

Seule l’élite et une minorité de femmes hautement éduquées ont le luxe du choix, celui de rejeter ou de défier ces convictions et ces lois. La volonté de séparer le patriarcat et les idéaux et textes sacrés islmiques et de laisser s’exprimer une visison égalitaire et éthique de l’islam, peut donner, et donne en effet aux femmes musulmanes de tous les milieux le pouvoir de faire des choix dignes. Voilà ce qu’est « le féminisme islamique ».

Je pense que cette unique citation pourrait résumer à elle seule la raison pour laquelle j’ai aimé ce livre et pourquoi je le recommande. Féminismes Islamiques a été une forme de révélation parce qu’il m’a plongée dans un univers totalement différent du mien et a concilié deux notions qui dans notre imaginaire, sont généralement opposées et en contradiction. Féminismes Islamiques vous apporte une vérité simple et fondamentale : il n’existe pas qu’un seul féminisme, il y en a de multiples. Le féminisme n’est pas blanc, il est femme. Il n’a pas de pays d’origine et ne s’exprime pas toujours de la même façon. Mais il a le même but partout, bien que l’expression de ce but ait des caractères différents selon les contextes. Une femme voilée n’est pas forcément une femme soumise. Elle peut également être une femme qui exprime ses choix, ses opinions et ses croyances donc sa volonté en choisissant de porter le voile. Et pour comprendre ça, j’ai trouvé ce livre fondamental.

POUR REVENIR À LA CHRONIQUE

Ce livre est un recueil de plusieurs articles sur les mouvements et les initiatives féministes en islam. C’est un des aspects que j’ai beaucoup aimé dans le livre : il recouvre à la fois des aspects très théoriques qui s’appuient sur les textes musulmans comme le Coran pour démontrer que l’islam en soi n’est pas une religion qui promeut le patriarcat mais aussi sur des faits concrets. Le livre se divise en trois parties chacune composée de respectivement trois, quatre et deux articles. Chaque partie se centre sur un « thème » en particulier.

DANS LE DÉTAIL

La première partie est très axée sur la théorie et la place des femmes dans les textes musulmans. C’est la partie que j’ai peut-être trouvé la plus ardue mais elle n’en est pas moins accessible. Féminismes Islamiques n’a pas été une lecture facile même si captivante par les réflexions qu’elle amène sur les discours autour de nous, les représentations ambiantes et notre propre méconnaissance de l’autre. Si ce livre n’est pas pour moi une lecture détente qui vous attend sagement tous les soirs sur votre table de chevet, elle n’en reste pas moins accessible et les autrices sont très claires dans leurs propos. Les explications ne manquent pas sachant que les autrices elles-mêmes étudient des textes et s’appuient sur des références qui ne sont pas forcément connues du grand public musulman. Je trouve que c’est ce qui fait la richesse de ce livre puisqu’on a le côté théorique et les cas concrets plutôt abordés dans la troisième partie du livre, comme dit précédemment.

La deuxième partie fait un peu le lien entre la troisième et la première partie (quel sens de la déduction dis donc). Les autrices analysent les mouvements féministes qui ont émergé mais également pourquoi il a souvent été difficile pour les femmes musulmanes d’assumer une position « féministe » dans l’histoire, étant donné que le terme possède une connotation occidentale. On se détache des textes qui fondent l’identité musulmane pour voyager en pays musulmans. Cette partie a été un peu répétitive parfois mais personnellement ça ne m’a pas dérangée. J’ai lu ce texte lentement et j’ai entrecoupé ma lecture de pauses plus ou moins longues. Une piqure de rappel de temps en temps ne fait pas de mal, pas plus que des explications supplémentaires ou une formulation différente d’un problème pour bien appréhender toutes les nuances.

La troisième partie se centre sur des initiatives concrètes menées dans des pays musulmans pour le droit des femmes. Il s’agit de faire un focus en quelque sorte sur des associations et des combats ainsi que sur leurs enjeux au quotidien et leurs impacts. La démarche est plus sociologique et également plus aisée à comprendre puisqu’on parle de problèmes dont nous aurions pu être témoins. Les deux « études de cas » prennent place dans des pays différents sur des problèmes différents, de quoi refléter la complexité de la situation de la femme musulmane que l’on croit si souvent homogène. Cette partie a probablement été ma préférée car c’est probablement celle qui porte le plus d’espoir : le discours des autrices dans les premières parties est entendu, compris et a des répercussions positives. Le destin de la femme musulmane n’appartient qu’à elle et elle le prend aujourd’hui en main.

***

En conclusion : ❤ ❤ ❤ ❤ Vous l’aurez compris, je recommande ce livre en particulier si vous cherchez un peu à bousculer vos croyances et les discours dominants sur la pauvre femme musulmane oppressée. Il s’agit de laisser de côté ses préjugés et ce qu’on croit savoir pour s’immerger dans une autre culture et reconnaitre que le patriarcat, le système de domination masculine et de manière générale les conditions de vie inférieures des femmes n’est pas propre à une religion et que les sphères culturelles se sont influencées à travers l’histoire pour former la situation actuelle. Les initiatives féministes dans le monde musulman ne manquent pas même si elles sont peu visibles et mettent du temps à se concrétiser. Ce livre est un rappel très important sur les réalités des féminismes et des femmes en générale.

Par Sophie.


5 réflexions sur “Féminismes Islamiques de Zahra Ali

  1. I really enjoyed reading your review of this book : « Féminismes Islamiques de Zahra Ali « ,
    By the way, did you consider posting your blog on Goodreads as well to reach a wider audience?

    Aimé par 1 personne

  2. Ton commentaire sur « «le royaume assassiné » est tellement enthousiaste qu e ça me donnerait presque envie de lire ce roman.!! Et je vois que la mythologie t’a marquée ! Je comprends pourquoi tu aime ce genre de littérature 😂

    Aimé par 1 personne

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s