Les enfants sont rois par Delphine de Vigan

Kim Dracula – Paparazzi

Les enfants sont rois est un roman écrit par Delphine de Vigan et publié aux éditions Gallimard en 2021. Il comporte 352 pages.

« La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s’étonna de l’autorité qui émanait d’une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l’obscurité.  » On dirait une enfant « , pensa la première, « elle ressemble à une poupée », songea la seconde. Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire ».
A travers l’histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d’une époque où l’on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s’expose et se vend, jusqu’au bonheur familial.

Si comme moi vous êtes régulièrement sur Youtube et les réseaux sociaux, vous n’avez sans doute pas raté ces dernières années l’explosion des vlogs famille et l’exposition de plus en plus fréquente des enfants dans les vidéos ou publications d’influenceurs. Ce phénomène est je trouve très intéressant à observer surtout qu’il est au cœur de très nombreuses critiques sur les réseaux (à raison). Forcément lorsque Les enfants sont rois est sorti, il a attiré mon attention, car vraiment dans l’ère du temps. J’ai plutôt bien aimé cette lecture, je vous en parle tout de suite.

Ils voulaient passer à la télévision pour être connus. Ils étaient maintenant connus pour être passés à la télévision.

Dans ce livre qui s’étend du début des années 2000 avec le début des téléréalités aux années 2030, nous suivons deux jeunes femmes, Clara et Mélanie. La première grandit dans une famille très engagée sur les questions sociales, et dont la téléréalité et les dérives des médias sont le cheval de bataille, et la seconde, Mélanie, grandit dans une famille très réceptive et très consommatrice de téléréalité. Le temps avançant les deux jeunes femmes entament leur vie d’adulte, ont une carrière, des nouvelles relations et bien évidemment, un rapport bien différent des réseaux sociaux. C’est à travers leur yeux et leur consommation de ces derniers que l’autrice va nous peindre la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui et exposer ses dérives à travers un élément clé de l’intrigue que je ne vais BIEN EVIDEMMENT pas vous dévoiler.

Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire.

Bien évidement, ce livre aborde des sujets centraux et très en vogue en ce moment, comme les dérives des réseaux sociaux ou l’exposition des enfants sur des réseaux comme instagram ou youtube. J’ai eu très peur que ce soit une vision très caricaturée de la part d’une personne très réfractaire à ces types de médias. En réalité, j’ai eu le sentiment que Delphine de Vigan s’était beaucoup renseignée sur son sujet. Pour peu qu’on soit familier avec ces milieux là ou que l’on consomme ce type de contenus « famille », on peut y reconnaitre certains traits d’influenceurs, ou certaines chaines youtube, bien qu’il y ait des pseudonymes. Il y a une vraie réflexion de fond, des exemples précis tirés du réel se mélangent à la fiction.

Le livre s’étend sur une trentaine d’années et bien évidemment il prend une dimension dystopique sur les dernières années de l’histoire, mais en même temps tellement probable que cela fait réfléchir sur le contenu que l’on consomme ou que l’on voit passer de loin, et les dérives de certains influenceurs et médias.

Les réseaux censuraient les images de seins ou de fesses. Mais en échange d’un clic, d’un cœur, d’un pouce levé, on montrait ses enfants, sa famille, on racontait sa vie.

En conclusion : ♥♥♥♥ Les enfants sont rois, au delà de son titre assez abstrait traite un sujet de société extrêmement intéressant : les coulisses des réseaux sociaux et l’exposition des enfants d’influenceurs : quelles sont les limites à ce phénomène, qu’est ce qui est moral, qu’est ce qui ne l’est pas ? Tout un tas de question qui se poseront très probablement dans les prochaines années. Delphine de Vigan livre sa propre vision du phénomène, pleine de justesse, d’analyses très pertinentes et sans caricature. C’est un livre que j’ai vraiment aimé lire, et qui me donne envie de lire d’autres de ces livres.

Par Nina


Une réflexion sur “Les enfants sont rois par Delphine de Vigan

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s