Serpent & Dove par Shelby Mahurin

October Country – My girlfriend is a witch

Serpent & Dove est le premier tome d’une série écrite par Shelby Mahurin. Il a été publié en août 2021 aux éditions De Saxus et compte 528 pages.

Il y a deux ans, Louise a fui son clan et s’est réfugiée dans la ville de Césarine où les sorcières comme elle sont craintes, chassées et brûlées. La jeune femme a renoncé à la magie et vit désormais de petits larcins. Alors qu’elle prépare le vol d’une bague magique très rare, les évènements vont s’enchaîner pour tout faire basculer dans le chaos.
De son côté, Reid, un Chasseur assermenté par l’Église, vit sa vie selon un seul principe : ne pas laisser une seule sorcière en vie. Son chemin n’aurait jamais dû croiser celui de Louise, mais un concours de circonstances va les rapprocher malgré eux et les contraindre à une union impossible et inattendue : le saint mariage.
La guerre entre les sorcières et l’Église est ancienne et les dangereux ennemis de Louise représentent une terrible menace. Partagée entre ses sentiments croissants et sa nature, la jeune femme va devoir faire un choix entre le cœur et la raison.

***

Je ne suis pas du genre à me laisser tenter lorsqu’un livre est autant encensé dès sa sortie. Et pourtant Serpent & Dove a eu raison de moi presque aussitôt paru, la faute aux sorcières, au mystère et au monde d’inspiration médiévale derrière ce résumé. J’étais très tentée de le commencer, j’ai été très satisfaite de ma lecture, et maintenant que j’ai pris du recul après quelques semaines, je pense que je suis en mesure de vous livrer un avis des plus nuancés qui soit !

Notre histoire prend place dans la ville de Césarine, où nous allons suivre les aventures de Lou et Reid. Deux personnages complètement aux antipodes. Si vous avez bien lu le résumé, vous savez sans doute vu que l’une est sorcière, et que l’autre… les traque ! Pourtant, HASARD DU SCENARIO (non), leur route va se croiser de la plus mauvaise des façons, et notre duo est contraint de se marier pour faire illusion. Bien évidemment on se doute qu’un mariage entre les deux va être compliqué (quel doux euphémisme), et que l’intrigue va essentiellement tourner autour du secret de Lou : est-ce que Reid va l’apprendre ? Comment ? Et bien évidemment que va-t-il arriver à la pauvre Lou à ce moment là ?

Là où tu iras, j’irai.
Là où tu seras, je serai.

En plus de cela, le scénario nous promet aussi monts et merveilles : de la castagne, des complots à n’en plus finir, des mystères, de la magie noire et des méchantes sorcières à brûler. Tout un programme n’est ce pas ? Et finalement c’est parfois décevant sur ce point. Même si je m’en suis rendue compte qu’une fois que j’avais pris du recul, une grosse partie de l’intrigue tourne autour de la romance qui n’en est pas vraiment une mais en fait un petit peu quand même et laisse de côté toute une partie de l’univers qui aurait pu être assez intéressante, ou du moins ne l’exploite que trop peu. Alors bien sûr, comme nous avons face à nous un premier tome, il faut bien du grain à moudre pour la suite, mais je pense qu’on aurait pu gagner en précision, notamment sur le monde des sorcières, leur mythologie, leurs croyances… ce que l’on commence à percevoir à la fin. Autrement, nous savons uniquement qu’il y a plusieurs types de sorcières, et qu’elles font de très bons combustibles.  

De l’autre côté, nous avons l’Eglise et ses croyances sur la question des sorcières. Voire des femmes en général. Tout ce qui est une sorcière est féminin, et tout ce qui est féminin peut se retrouver à un moment donné les bras en croix au milieu d’un bûcher. Alors bien évidemment, l’univers étant médiéval, je ne m’attends pas à ce que l’on retrouve dans l’intrigue une société hyper égalitaire et peu patriarcale (même si le Moyen Age n’était pas forcément aussi misogyne qu’on le pense, mais chercher un référentiel sur presque 10 siècles est un peu ridicule !), donc évidemment on a affaire à beaucoup de misogynie, de conservatisme et de testostérone dès que l’occasion se présente. J’ai souvent vu des critiques pointant cette misogynie, entre autres choses. Mais en replaçant les choses dans leur contexte, j’avoue qu’au final je ne comprends pas vraiment le but de ces remarques.

Pour revenir à l’Eglise, j’aurais aimé avoir un début de piste sur la raison pour laquelle on en veut tant aux sorcières, hormis l’aspect contre nature de leur magie, et leurs deux chromosomes X. D’autant qu’au vu du peu d’éléments « historiques » que l’on dispose et sur le culte et sur le peuple des sorcières, cela peut se justifier de différentes manières. Mais laissons le bénéfice du doute à la suite, peut-être que tout est parfaitement expliqué !

Malgré toutes ces questions, l’univers parait vraiment riche, et l’histoire nous donne le sentiment que beaucoup reste à découvrir, et cela me réjouit vraiment. J’espère que cela permettra à certains personnages de passer davantage au premier plan.

« Sachez que si un homme me touche de quelque façon que ce soit sans ma permission, je lui tranche la gorge. »
Je me tus pour faire plus d’effet en faisant glisser lentement la lame de son cou à son nombril et plus bas. Il déglutit avec peine.
« Même si cet homme est mon mari. »

Au niveau des personnages justement, hormis nos deux héros qui crevaient un peu trop l’écran, nous avons aussi Coco, une sympathique sorcière qui aime le sang et les forces occultes et Ansel, un apprenti chasseur. L’un comme l’autre sont très loyaux et proches de Lou. J’ai d’ailleurs préféré suivre ces deux là aux personnages principaux. Il y a encore toute une ribambelle de personnages dans cette histoire, certains, que l’on voit peu sont assez caricaturés pour le moment (la méchante sorcière est … une méchante sorcière). D’autres ne m’ont pas convaincue jusqu’aux derniers instants où ils prennent un peu plus de relief. Je pense que la suite permettra de davantage les apprécier ou de mieux les comprendre.

Pour ce qui concerne l’intrigue enfin, même si j’en ai déjà finalement beaucoup dit, j’ai trouvé que le deuxième tiers du roman était affreusement long. Avant la cohabitation de Lou et Reid, l’histoire permettait de les introduire, d’en apprendre plus sur leur vie et leur univers, c’était mouvementé, rapide et intéressant à suivre. Ensuite, à partir du moment où Lou vient vivre chez Reid, on en sait assez peu sur les activités de ce dernier, on est beaucoup plus centré sur Lou, ses réflexions insupportables intérieures, et sa vie dans la Tour. J’ai tout de même trouvé que certains éléments de l’intrigue faisaient très grossiers dans l’ensemble. Comme si on voyait les gros fils scénaristiques qui ficellent l’intrigue. Le mariage notamment m’a laissée sur ma faim, je n’ai pas compris comment la chronologie des évènements nous a amenés à cette finalité. Au-delà de cela, certains évènements viennent rythmer le récit et sont intéressants à suivre. La dernière partie est, comme la première, beaucoup plus rythmée, on sent qu’une guerre est sur le point d’éclater, les révélations vont bon train. On a, forcément, envie d’en savoir plus et tout laisse présager une suite intéressante !

En conclusion : ♥♥♥ Au final, que retenir de cet avis en demi-teinte sur Serpent & Dove ? La romance prend de la place. Beaucoup de place. Mais si vous aimez en lire, cela ne sera sans doute pas un frein. L’univers est intéressant et renferme plein de mystères, il laisse aussi beaucoup de questions, qui seront sans doute résolues dans les tomes suivants. Enfin, l’intrigue, qui s’accélère à la fin nous laisse présager une suite riche en castagne et en magie.  

Je soulignerai pour finir que Serpent & Dove est un premier roman. Je pense donc qu’il mérite un petit peu d’indulgence et c’est pour ça que je nuance autant ma chronique et que je donne une chance à sa suite car je suis persuadée que tout cela est plein de potentiel !

Par Nina


5 réflexions sur “Serpent & Dove par Shelby Mahurin

  1. J’avais écouté le roman à un moment où je découvrais la romantasy (romance + fantasy) alors j’ai adoré, mais je suis d’accord, la romance prend beaucoup de place 🙂
    Pour la misogynie et les croyances de l’église, j’ai trouvé ça intéressant parce qu’elle nous renvoie à notre propre histoire. Il suffisait d’être femme pour être suspecte, pas besoin de plus. Vu la situation actuelle, et même si certains points se sont améliorés, je ne suis pas certaine que les choses aient tellement évolué, c’est juste plus vicieux…
    Comme toi, j’ai apprécié Coco et Ansel !
    En tout cas, joli avis qui permet de saisir ce qui t’a convaincue et moins convaincue 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ca me fait plaisir de voir que nous sommes d’accord aha ! J’ai tout de même bon espoir de voir ce que donnera la suite, il suffit de lire le résumé du second tome pour avoir le sentiment que la romance s’atténue un peu !
      Ce que tu dis ensuite est vraiment très intéressant et je suis tout à fait d’accord avec toi, et je trouve ça bien que ce sujet soit traité du point de vue des deux personnages justement. Cela apporte un plus ! Comme tu le dis, je pense qu’aujourd’hui les choses ne sont plus aussi flagrantes mais il y a des parallèles qui pourraient facilement être faits…. !
      Merci d’avoir pris le temps de me lire et d’avoir laissé un commentaire en tout cas ♥

      Aimé par 1 personne

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s