La Fille dans l’Écran de Manon Desveaux & Lou Lubie

Courage – Haruka Tomatsu

Coline vit en France et rêve de devenir illustratrice. Ses recherches d’inspiration la conduisent à contacter Marley, une photographe installée à Montréal. De son côté, Marley a abandonné sa passion pour la photo pour se laisser porter par une vie sociale trépidante : un job alimentaire, un amoureux québécois… Les deux jeunes femmes que tout oppose vont tisser sur Internet un lien plus fort que la distance et le décalage horaire, qui va grandir de façon troublante jusqu’à la rencontre…

***

ll était temps que je vous parle de ce roman gaphique que j’ai lu … il y a un bon bout de temps ! Pendant un temps, il a été très plébiscité sur les réseaux sociaux mais je le vois moins passer désormais. Il est donc temps de relancer un peu la mode !

On suit deux jeunes femmes dans leurs vies respectives : Coline et Marley. L’une vit en France, l’autre au Canada. En apparence, elles n’ont rien en commun mais elles vont se rapprocher grâce à une passion commune : Coline souhaite pour s’améliorer en dessin se baser sur les photos prises par Marley lorsqu’elle s’adonnait encore à sa passion ! Le point de départ parait banal mais petit à petit, une amitié imprévue se construit puis laisse place à quelque chose de beaucoup plus ambigu ! L’histoire a quelque chose de très simple et en même temps très direct et puissant. Les pages du roman défilent toutes seules et on hâte de voir les deux protagonistes se rencontrer et leur relation évoluer !

Mais la force de cette histoire ne réside pas seulement dans sa romance – aussi mignonne soit-elle. On aborde aussi en creux d’autres thèmes liés aux histoires personnelles de nos deux héroïnes : croire en ses rêves, vivre de ses passions surtout. Mais par extension, Coline nous parle aussi de confiance et d’estime de soi au fur et à mesure qu’elle se met à croire en son projet, de le mal-être et de la dépression au début … L’histoire de Marley est aussi très inspirante sur les changements qu’elle opère dans sa vie et le courage de s’élancer dans l’inconnu. Finalement les conséquences sur la vie des deux femmes qui découlent de leur rencontre sont aussi intéressantes que leur histoire en elle-même.

J’arrive maintenant à l’autre très gros point fort de ce roman graphique : les dessins. Et oui, que ce serait un roman graphique sans dessin. Ils sont très beaux et je tiens à saluer particulièrement la mise en scène dirons-nous du roman : du côté de Coline, le noir et le blanc dominent tant dis que Marley nous offre magnifiques planches colorés. Sur chaque double page, nous avons d’un côté Coline et de l’autre Marley. Nous suivons ainsi la vie des deux femmes en parallèle. La Fille dans l’Ecran se relit en plusieurs fois et en plusieurs parties pour bien découvrir et s’imprégner de la vie de deux femmes. Certaines planches sont vraiment magnifiques, j’ai personnellement un faible pour les pages où les deux femmes se rejoignent créant une seule et unique image.

***

En conclusion : ♥♥♥♥ Un superbe roman graphique avec une très belle romance – je recommande triplement, vous l’aurez compris, autant pour la romance, que pour les personnages et les dessins ! Je ne connaissais pas Manon Desveaux mais de Lou Lubie, j’avais entendu parler de sa bande dessinée, Goupil ou Face, qui parle de bipolarité. Je ne l’ai pas encore encore lu mais on me l’a aussi chaudement recommandé donc un jour paraitra sans doute une chronique sur Goupil ou Face !

Par Sophie.


3 réflexions sur “La Fille dans l’Écran de Manon Desveaux & Lou Lubie

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s