Premières Lignes #35

Bonjour à tous ! Un petit rendez-vous pour clôturer mes articles du mois ! Aujourd’hui, je vous présente notre future lecture commune à Nina et moi : Le Chant des Sans-Repos de Roseanne A. Brown ! Parue à la fin de l’année aux éditions De Saxus, ce roman parle de mythologie africaine et d’amour sur un fond de tragédie – selon les commentaires et les résumés, car je ne vous cache que nous ne l’avons pas commencé ! J’avais tellement hâte de vous en parler que j’ai décidé de vous en présenter les premières lignes. 🙂

Petit Rappel : Ce rendez-vous a été créé par Ma Lecturothèque pour faire découvrir les premières lignes d’un livre, souvent notre lecture en cours. Il est censé être hebdomadaire mais je le fais mensuel par commodité avec mon rythme de lecture. La liste des participant.e.s se trouve comme d’habitude en bas d’article.
Sur ce, bonne lecture 🙂

***

Note de l’autrice
Ce livre décrit des situations d’automutilation superficielle, de violence fantasmée, de maltraitance physique et émotionnelle, d’angoisse et de crises de panique, de décès de parents et d’animaux. Je me suis efforcée d’aborder ces sujets avec sensibilité, mais si vous craignez de ne pas supporter ce genre de scènes, sachez qu’elles existent.

Chapitre 1 : Malik

« Abraa ! Abraa ! Venez, regroupez-vous… une histoire va commencer ! »
La voix de la griotte gazouilla dans l’air brûlant du désert, fusa parmi les enclos des ânes et les caravanes parées de bijoux qui peuplaient le camp de tentes au pied de la porte du Ponant de la cité-État de Ziran. D’instinct, Malik se tourna dans la direction d’où était venu l’appel de la conteuse, tout en refermant le poing sur la lanière de la sacoche pendue en travers de son torse.
La griotte, une femme corpulente de près d’une tête de moins que lui, affichait un grand sourire édenté. Des tatouages ivoire composés de symboles inconnus de lui tourbillonnaient sur le moindre espace de sa peau sombre.
« Abraa ! Abraa ! Venez, regroupez-vous… une histoire va commencer ! »
Le rythme régulier d’un djembé accompagnait désormais l’appel de la griotte, et en quelques minutes une foule compacte s’était assemblée sous le baobab au pied duquel elle se tenait. C’était l’heure idéale pour entendre une histoire – ce moment où le crépuscule rencontre la nuit, où la clarté mourante du soleil illumine le ciel, mais plonge le monde dans l’obscurité. Le public avait pris place sur des cageots retournés, entre des charrettes fatiguées, et levait occasionnellement les yeux vers les cieux dans l’espoir d’apercevoir la comète de Bahia, même si son apparition et le début du festival de Solstasia n’étaient pas attendus avant plusieurs heures.
La griotte lança son appel pour la troisième fois, et Malik fit un pas vers elle, puis un autre. Quand les Ziranis avaient occupé sa maison dans les monts d’Eshra, les griots avaient été les premiers à lever le camp, mais les rares qui étaient restés avaient imprimé leur marque sur l’âme de Malik. La voix de ces conteurs vous emmenait dans un autre monde, un monde où les héros dansaient à travers les cieux, entraînant les esprits dans leur sillage, et où les dieux transformaient une montagne en un être vivant d’une simple torsion du poignet. Le corps de Malik semblait se mouvoir indépendamment de sa volonté, comme hypnotisé par la voix magnétique de la femme.
Ses sœurs et lui traversaient le désert de l’Odjubai depuis maintenant deux mois, avec pour seule compagnie les grincements du double fond du chariot dans lequel ils se cachaient, les mugissements du vent dans les dunes et les gémissements étouffés des autres réfugiés. Cela ne ferait de mal à personne, s’il écoutait une histoire, rien qu’une, et oubliait un instant qu’ils n’avaient plus ni foyer ni…
« Malik, attention !  »

***

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

• Lady Butterfly & Co
• Cœur d’encre
• Les tribulations de Coco
• Ladiescolocblog
• Aliehobbies
• Ma petite médiathèque
• Pousse de ginkgo
• À vos crimes
• Le parfum des mots
• Ju lit les mots
• Voyages de K
Ma Lecturothèque
• Les paravers de Millina
• Mon P’tit coin de lectures
• Critiques d’une lectrice assidue
• sir this and lady that
• Livres en miroir
• 4e de couverture
• filledepapiers
• Les lectures de Marinette

Par Sophie.


Une réflexion sur “Premières Lignes #35

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s