Parlons saga : Oscar Pill par Eli Anderson

Résultat de recherche d'images pour "oscar pill les cinq tomes"

Résumé :

Oscar Pill est une série composée de cinq livres écrits par Eli Anderson publiée en 2009 par l’édition Albin Michel. Il font tous environt 560 pages et ce sont des romans de science-fiction jeunesse.

Résumé :

TOME 1 : Je m’appelle Oscar Pill et je ne suis pas un garçon comme les autres. Je suis un Médicus : j’ai le pouvoir extraordinaire de voyager dans n’importe quel corps vivant. Comme mon père, qui fut autrefois un célèbre Médicus avant de disparaître. Aujourd’hui, l’humanité entière est à nouveau menacée : Skarsdale, le sombre Prince des Pathologus, s’est échappé de sa prison. Et moi, j’ai été choisi pour l’affronter. Il me faut braver tous les dangers et rapporter un Trophée d’un endroit où je ne suis jamais allé. Un univers mystérieux qui se trouve… dans le corps humain.

TOME 2 : Je m’appelle Oscar Pill et je suis un Médicus : j’ai le pouvoir extraordinaire de voyager dans le corps humain.

Un an s’est écoulé depuis mon premier voyage. J’ai appris des choses troublants sur mon père, un célèbre Médicus disparu. Je dois découvrir la vérité sur lui. Enfin, mon pendentif retrouve son éclat : l’ordre des Médicus a besoin de moi ! Cette fois, je dois pénétré dans le second Univers, là où se trouve les Royaumes mystérieux, Pompée et les Souffles. Le Prince Noir, mon ennemi irréductible le sait-il déjà ? Depuis que j’ai été choisi pour lutter contre lui, il a entamé une guerre sans merci contre moi. Mais je suis prêt à le combattre, plus que jamais.

TOME 3 : Je pense à elle tout le temps. Quand on est ensemble, rien d’autre n’existe. Je crois que pour la premier fois, je suis vraiment amoureux… Mais notre histoire est impossible. A cause de mes incroyables pouvoirs.

Comment lui dire que je peux voyager dans un corps humain, contrôler la pensée ? Que j’ai même pris place dans la fusée qui se dresse chez l’homme pour envoyer des cosmogonautes dans le corps de la femme ?

Nos ennemis jurés veulent dominer le monde.

Ils nous poursuivent partout, au sommet de la tour Eiffel ensorcelée, dans les profondeurs mystérieuses et magiques de Disneyland. Personne ne leur résistera. Notre seule chance de survie : réussir la mission que le grand Maître des Médicus m’a confiée.

Mais dois-je renoncer à l’amour pour sauver le monde ?

TOME 4 : J’ai seize ans et j’ai été banni de l’Ordre des Médicus. Bientôt le monde va être anéanti par la terrible attaque du Prince Noir. Le chez des Pathologus veut détruire ce que le corps humain a de plus précieux : nos gènes. Je n’ai plus qu’un seul espoir : pénétrer dans Génétys, le quatrième Univers, avec mes fabuleux pouvoirs… et le diable pour allié.

TOME 5 : « Trouve le quatrième pilier. Retourne la terre s’il le faut, mais trouve-le, Oscar. Et que la prophétie se réalise. »

Alors que le monde est ravagé par la folie du Prince Noir, Oscar part pour l’ultime destination de son voyage dans le corps humain : Cérébra, le plus fascinant -et le plus dangereux- des Univers intérieurs, qui lui révélera le secret de sa propre destinée.

Mon avis :

Oscar Pill est un jeune garçon de 12 ans quand il apprend qu’il est un médicus comme son père. Les médicus sont des humains capables de pratiquer une intrusion corporelle sur des êtres humains ; ce sont les pires ennemis des pathologus, qui possèdent le même pouvoir mais n’ont pas le même but. Les médicus soignent, les pathologus détruisent. Alors qu’il est propulsé dans ce monde étrange à cause de l’évasion du prince des pathologus, Oscar est plongé dans un univers plein de dangers et de surprises.

Histoire peu originale dans le fond ; des « gentils » se battent contre des « méchants ». Jusque là, rien de particulier. Mais sur la forme, c’est tout autre chose ; l’auteur choisi l’intérieur du corps humain comme terrain de jeu. Là ça devient intéressant… On sent que l’auteur a eu beaucoup de plaisir à décrire les cinq univers du corps humain. Les descriptions sont précises et vont droit au but ; je me suis très bien imaginée en compagnie Oscar, découvrant un tout nouveau monde… L’action est prenante, il y a beaucoup d’action, quelques instants plus longs, tout est parfaitement équilibré.

Néanmoins, ce livre est assez prévisible, tout du moins dans ce tome. L’auteur pose les bases de son histoire et les rebondissements sont peu présents… Mais la façon dont Oscar se sort de situations rocambolesques est très bien imaginée, de même que le fonctionnement des univers. Tout est pensé en fonction des véritables réactions du corps humain. Il n’y a que peu de termes scientifiques, et ces derniers sont vraiment de bases. Ce livre est donc accessible à tous.

Un des points négatif du livre de mon point de vue, les personnages. Qu’ils soient amicaux où malveillants, je trouve qu’ils ne sont pas assez creusés. C’est vrai que des personnages trop complexes peuvent rendre une histoire ennuyeuse, mais pas assez de complexité peut aussi vite rendre un livre inintéressant. Malgré cela, l’histoire reste quand même assez agréable à lire. Les relations entre les personnages sont, soit trop poussées, soit pas assez. Notamment la relation Oscar/Tilla, du genre je t’aime, moi non plus… Ça devient vite lassant. Malgré tout, certaines sont intéressante à lire, comme la rivalité entre Oscar et Moss. Une mention spéciale à Violette, la sœur d’Oscar, qui est, à mon sens, un personnage attachant et assez bien écrit. Ses idées étranges et autres bizarreries m’ont tout de suite séduites.

« Tu sais, la folie, ça ne veut rien dire.

Tout dépend de ce qu’on estime être ‘normal’ »

TOME 2

Nous retrouvons avec plaisir Oscar, un an après la découverte de ses pouvoirs et son voyage à travers le premier Univers, Hépatolia. Une fois de plus, Oscar devra ramener un trophée du second Univers, les deux royaumes. Mais, en plus de cette quête principale, il poursuit en secret un autre but : retrouver la table d’émeraude, à qui on prête un pouvoir de résurrection. Oscar se lance donc dans ces deux quêtes parallèles : Mais cette fois-ci, il ne sera pas seul…

Un deuxième tome mieux que le premier de mon point de vue : l’histoire reste la même, les descriptions sont toujours aussi efficaces, et peut-être même plus dans ce second volume. Maintenant que les bases sont posées, l’auteur peut désormais développer intrigues et sous-intrigues… Un livre encore plus agréable à lire que le premier. Il y a aussi certains rebondissements inattendus, ce qui manquait un peu dans le premier tome. Histoire toujours aussi agréable à lire, descriptions encore mieux… Ce second tome se présente mieux que le premier ! L’action est très présente dans ce tome, on n’a pas beaucoup de temps pour souffler et je trouve que c’est très bien ; on a envie de poursuivre la lecture jusqu’à la dernière ligne. Le jargon scientifique est toujours aussi peu présent, permettant une très bonne compréhension du texte. Sur ce côté aussi, tout ce présente bien, et on peut d’ors et déjà penser que ce tome-ci sera meilleur que le premier.

Après le premier livre, j’étais un peu restée sceptique sur l’évolution des personnages, ainsi que leurs relations… Et bien, c’est là encore le point faible de ce livre. L’histoire entre Oscar et Tilla n’avance pas et l’apparition d’autres personnages n’arrange rien : En plus d’Oscar et de son camarade de classe, l’équipe se voit rajouter trois autres membres, et pas des moindres… Je trouve leur caractère trop centré sur certains traits, au risque d’en caricaturer plusieurs, par exemple Iris. Certains personnages manquent un peu à la lecture, comme Lawrence et Valentine, rencontrés dans le premier Univers (donc le premier tome). On en perd certains pour en retrouver d’autres beaucoup moins attachants, c’est un peu dommage. La rivalité entre Oscar et Moss devient de plus en plus intéressante, mais est quelques fois bien trop poussée. Une autre mention spéciale à Violette, qui apporte un peu de fraîcheur et de rêve, rendant l’histoire plus légère par moment.

« Brave, vous croyez tout savoir de la femme qu’on prive de son époux ; mais vous ne savez rien d’une mère à laquelle on arrache ses enfants. Rien du tout. Et c’est mieux pour vous. »

 

TOME 3

Une fois de plus, nous retrouvons Oscar et ses amis pour une nouvelle aventure. Cette fois, il s’agit de rapporter le trophée du troisième Univers : Embrye. Entre-temps, Oscar poursuit ses recherches sur son père et sur les raisons de sa disparition. Une aventure encore plus dangereuse que les précédentes: Oscar devra réussir la mission que Winston Brave, le grand maître des Médicus, lui a confiée. Pour cela, Oscar part avec la délégation américaine à Paris, représentant une onzième catégorie imprévue, la Liberté. Mais ses ennemis sont toujours plus près et le danger le guette…

Je trouve que le style de l’auteur est de mieux en mieux : l’histoire est toujours aussi bien retranscrite, les descriptions des lieux, et notamment celui de l’Univers d’Embrye-Ailes et celui de Embrye-Ile (vous comprendrez sûrement le jeu de mots). L’auteur a pensé a tout, et la façon dont on conçoit un enfant est toute simplement géniale. J’ai vraiment adoré ces deux Univers, bien plus que celui d’Hépatolia et celui des deux Royaumes. Un univers encore plus riche que les précédents nous fait de belles promesses. Promesses tenues au niveau de l’action et de la fluidité de l’histoire. Les passages d’actions s’enchaînent relativement bien et l’histoire est agréable à lire. Autre nouveauté appréciable : De nombreux rebondissements auxquels on ne s’attend vraiment pas, ce qui crée de belles surprises. Seul point négatif, la facilité avec laquelle les Médicus en formation disparaissent : Sous la Tour Eiffel alors qu’ils sont sensés être dans un groupe très encadré (étant donné que les profs font l’appelle toutes les quinzes minutes, surtout au collège…) ou bien en plein milieu du Space Mountain, à Disneyland (je trouve que leurs excuses ne tiennent pas la route…)

Après avoir râlé dans les critiques sur les premier et deuxième tomes sur les personnages, je trouve que cela s’améliore sur ce troisième tome. Notamment au niveau d’Oscar qui se découvre jaloux (enfin un défaut). Les autres personnages se développent aussi petit à petit et cette fois Valentine et Lawrence sont de la partie : leur présence m’avait manquée dans le tome précédent. Les relations sont aussi plus creusées ; du côté de Barth et Violette, ça se décoince, de même que la relation entre Oscar et Tilla. Une histoire d’amour qui a (enfin) un peu d’intérêt à mes yeux. Malheureusement, je trouve que la rivalité entre Oscar et Moss va trop loin. Moss est prêt à tuer Oscar, à se demander ce qu’Oscar a fait à Moss…

« Les mots de Mr Brave l’envahirent à nouveau, blessants et irrévocables. « Le monde peut se passer de toi. Et toi de ton quatrième Trophée. » »

Tome 4

Nous retrouvons Oscar deux ans après le précédent livre. Il a maintenant 16 ans mais ayant déterré les secrets du grand maître des Médicus, il se voit banni de l’ordre… Alors quand les autres Médicus doivent rapporter leur quatrième trophée, Oscar n’hésite pas et se lance lui aussi à sa poursuite. Mais ses ennemis sont tout près et le danger n’est jamais très loin…

Après le troisième tome qui m’a laissé sur ma faim, j’en attendais énormément de ce quatrième opus… Et je n’ai pas été déçue ! Une fois de plus, nous suivons Oscar dans un nouvel Univers… Celui de Génétys, qui contient nos gènes. Contrairement aux autres, cet Univers m’a paru moins précis et plus complexe à comprendre. Néanmoins, le fonctionnement intérieur est très bien pensé, et pour peu qu’on connaisse un minimum sur les gènes, on peut reconnaître facilement les 24 paires de chromosome et l’ADN… Il y a également beaucoup d’action dans ce tome, dont une grande bataille entre Médicus et Pathologus… Bataille que j’ai vraiment appréciée. On ne suit pas toujours Oscar dans ce livre-ci, ce qui permet de d’avoir soit de nouvelles informations sans pour autant enlever tout le suspense, soit pour diversifier les points de vues… Là encore il y a de nombreux rebondissements inattendus et qui nous laissent pantois, notamment à la fin du livre…

Les personnages ont vraiment évolué. Je trouve que l’auteur à beaucoup plus travaillé les protagonistes, un peu moins les antagonistes, mais c’est déjà bien… Les personnages ne sont plus soit gentils soit méchants, et certains balancent entre les deux… Tandis que d’autre passent complètement de l’autre côté. ATTENTION SPOILER. Moss passe du côté des Pathologus et la rivalité Oscar/Moss prend tout son sens… Ainsi que les diverses tentatives de meurtres. De mon point de vue, Oscar est beaucoup plus attachant dans ce tome que dans les précédents, peut-être parce que sa personnalité se complexifie et on se sent plus proche de lui. La fin reste extrêmement triste, avec la mort de certains personnages.

« – Oh, on me tutoie. On a vraiment grandi.
Oscar esquissa un sourire, avec une maîtrise parfaite de ses émotions.
– Avec l’âge, je reconnais tout de suite les vipères.
– Si je puis me permettre de donner mon avis, murmura Lawrence, compte tenu de la situation, cette dernière remarque n’était pas indispensable. » 

TOME 5

On ne change pas une équipe qui gagne ! Oscar Pill revient avec toute la bande de Médicus et bien sûr, les Pathologus qui contrôlent maintenant le monde… Oscar devra se battre contre eux et remporter son dernier trophée, dans l’Univers de Cérébra, le cerveau humain…

Ce dernier tome a été, à mes yeux, moins bien que ses prédécesseurs… Non pas du côté de l’intrigue et des batailles qui sont toujours aussi bien, mais l’Univers de Cérébra est, pour moi, moins bien détaillé, moins compréhensible… Un Univers que je n’aime pas, mais que je ne déteste pas non plus, car l’organisation est parfaite. Ce tome-ci reprend les différents points de vue, ce qui diversifient les opinions. Grâce à cela, on comprend mieux certaines situations et les différents avis des personnages. Là encore il y a de nombreux rebondissements, même si la fin est attendue. Il n’y a pas ou peu de temps mort, les scènes d’actions s’enchaînent plutôt bien, comme dans les précédents tomes, ce qui est agréable à lire.

Les personnages ont encore grandi puisqu’un ou deux ans sont passés. Malheureusement, l’univers est assez manichéen, et les personnages sont soit gentils, soit méchants. Malgré cela, on retrouve et on suit avec plaisir Oscar continuer et finir son parcours de Médicus. Cela mis à part, on retrouve les personnages tels qu’on les avait laissés (pratiquement). En effet, dans ce tome, les sentiments vis-à-vis du monde dans lequel ils vivent prennent le dessus. Monde qui devient dystopique d’ailleurs… Les réactions sont diverses et les sentiments sont bien retranscrits.

« Pourquoi est-on violent ?

On est violent quand parler ne sert à rien.

Que peut-on faire contre la violence ?

Au lieu d’être violent, parfois, on peut rêver. »

♥♥♥ En conclusion, une histoire peu originale sur le fond, mais novatrice sur la forme. On ressent un réel plaisir à lire et à parcourir les Univers avec Oscar, même si certains personnages auraient pu être plus complexifiés ainsi que les relations entre eux, comme par exemple, plus modérées ou accentuées. Série entraînante malgré tout, même si on sent bien que c’est un roman jeunesse.

Par Claire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s