Les Francs royaumes : Par deux fois tu mourras par Eric Fouassier

Thunderstruck – Medieval Cover 

couv40335261Nous nous retrouvons aujourd’hui pour parler de Par deux fois tu mourras. Il s’agit du premier tome de la série les Francs Royaumes écrite par Eric Fouassier, publié en poche en 2020. Il fait 400 pages.

Palais de Rouen, 569. Galswinthe, la jeune épouse de Chilpéric, l’un des trois petits-fils de Clovis, meurt étouffée dans sa chambre. Juste après, son assassin est retrouvé poignardé… Quatre ans plus tard, la sœur de Galswinthe, la reine Brunehilde d’Austrasie, est persuadée que toute la lumière n’a pas été faite sur cette tragique affaire. Elle charge Arsenius Pontius, un jeune lettré gallo-roman, de se rendre à Rouen pour enquêter en toute discrétion.
Sur place, Wintrude, une ancienne princesse thuringienne devenue esclave des Francs, lui apporte des informations essentielles. La jeune femme, indirectement mêlée au meurtre de Galwsinthe, a dû se placer sous la protection de l’Église pour échapper à des proches de Chilpéric, qui cherchent à la réduire au silence… Victime lui-même d’une tentative de meurtre, Arsenius apprend qu’un conflit est sur le point d’éclater entre Neustrie et Austrasie. Dès lors, Wintrude et lui n’ont plus le choix : ils doivent faire éclater la vérité avant que le jeu des trônes n’embrase toute la Gaule mérovingienne.
Ressuscitant avec brio cet âge sombre qui fonda la France, où le meurtre, le sexe et la vengeance sont autant d’instrument de pouvoir, Éric Fouassier allie rigueur historique et inventivité romanesque pour emporter le lecteur dans une enquête trépidante.

***

Habituellement je ne suis pas très portée sur les romans historiques, j’ai toujours peur d’être perdue ou de mal connaître les périodes & les événements abordés. Ce roman, il me fait de l’œil depuis des mois. Il aborde une de mes périodes historiques préférées (le Moyen Âge) & un événement qui m’intéresse beaucoup (la faide royale !). En plus il a une sublime couverture et bien que la dernière phrase du résumé m’ait fait grincer des dents, j’ai décidé de lui laisser sa chance ! Et j’ai vraiment bien fait, je suis ressortie ravie de ma lecture !

Comme l’explique le résumé, l’histoire débute en 569 au moment de l’assassinat de Galswinthe, princesse wisigothique et épouse de Chilpéric roi de Neustrie. Cependant, sa sœur Brunehilde, épouse de Sigebert, roi d’Austrasie et frère de Chilpéric est persuadée que toute la vérité n’a pas été faite sur cette mort, et envoie quelques années plus tard, Arsenius, un lettré mener l’enquête et lui rapporter la vérité sur toute cette affaire. Mais vous imaginez bien qu’il peut être dangereux de fouiller dans les affaires d’un roi, et l’enquête ne se passera pas comme prévu (sinon le roman serait fini en 20 pages, et on ne veut pas ça !)

« Quand on est parvenu comme moi à un âge où la douleur devient votre plus fidèle compagne, la seule chose que l’on puisse redouter, c’est de voir la mort se détourner de vous trop longtemps. Plaise au Dieu unique de m’épargner cette épreuve. »

Comme je vous l’ai dit, j’ai passé un excellent moment de lecture. La plume d’Eric Fouassier est très très immersive et je n’ai eu aucun mal à me projeter dans l’espace, ni à comprendre quoique ce soit. Si vous n’êtes pas familiers de la période, pas d’inquiétude ! Chaque chose est expliquée minutieusement, mais pas sur 40 pages non plus. L’auteur mêle aussi bien vérité historique et éléments d’imagination, comme s’il nous livrait sa propre interprétation de l’événement et le tournant que prend l’histoire m’a complètement conquise ! On sent en plus combien l’auteur s’est documenté sur cette partie de la société médiévale (& vu la taille de la bibliographie, on peut dire qu’il s’est beaucoup documenté), cela rend le récit d’autant plus agréable à lire puisqu’on apprend beaucoup de choses.

En arrière plan de notre enquête, nous voyons progressivement se tisser des alliances et se mettre en place des stratégies pour s’emparer du pouvoir et des territoires de ses voisins, qu’il s’agisse d’alliances entre frères, ou d’alliances avec l’Eglise, passage presque obligé pour qui veut gouverner, puisque je ne vous apprends rien si je vous dis que l’Eglise à cette époque avait une très très grosse importante dans la vie politique. On comprend là aussi combien il était nécessaire de lier des liens avec les puissants peuples voisins, de ménager ses soutiens, d’apparaître supérieur aux autres… ! Les enjeux diplomatiques derrière les voyages des uns et des autres sont particulièrement intéressants. Et toute cette préparation laisse planer l’idée qu’une guerre se prépare (& ici on aime la baston) & que l’issue de celle ci serait cruciale pour le royaume.

« Les grands Anciens sont comme des guides qui nous montrent le chemin mais c’est à nous qu’il revient de progresser seuls vers de nouveaux horizons. »

A propos des personnages, l’auteur mêle protagonistes réels et inventés. J’ai beaucoup aimé tous les suivre, comprendre leur caractères et la manière dont ils orchestrent la politique de leur royaume. Je regrette cependant la représentation de Brunehilde et de Frédégonde. J’ai parfois eu l’impression que leur physique passait bien avant leur intelligence et leurs manœuvres politiques, alors qu’elles sont tout de même actrices de la plupart des événements de cette histoire.

Pour finir le point central de l’histoire : l’enquête ! J’ai beaucoup aimé la manière dont on suit Arsenius tandis qu’il cherche la vérité. On le voit interroger les uns et les autres, échafauder des théories, et l’aide de Winitrude apporte quelque chose de plus qui m’a beaucoup plu. Elle change totalement le personnage, le fait oser davantage et l’histoire entre eux m’a séduite. L’enquête s’étale également dans le temps, et voir la pensée du personnage évoluer au regard des événements est très plaisante ! En lisant d’autres avis sur ce livre, j’ai vu que certains avaient eu le sentiment que les personnages de Winitrude et d’Arsenius paraissaient trop parfaits. Je n’ai pas eu cette impression à ma lecture, mais peut-être que dans le tome suivant verra-t-on leur personnalité s’affirmer au fur et à mesure des événements !

En conclusion : ♥♥♥♥ J’ai adoré ma lecture de ce premier tome de la série des Francs Royaumes. J’ai été ravie de trouver une intrigue qui se déroulait à cette période, Eric Fouassier parvient à rendre tous ces événements accessibles sans donner des explications qui s’éternisent sur des pages et des pages. J’ai été complètement captivée par l’enquête sur la mort de Galswinthe et les luttes de pouvoir qui se déroulent en arrière plan sont fascinantes. Malgré certaines descriptions qui m’ont dérangées, j’ai lu ce livre sans jamais m’arrêter. Je vous conseille vraiment cette lecture, même si vous êtes peu familiers de la période, et je pense lire la suite à la sortie du second tome en poche !

couv40335261.jpg (238×385)couv51270265.jpg (316×480)

Par Nina


Une réflexion sur “Les Francs royaumes : Par deux fois tu mourras par Eric Fouassier

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s