La passe-miroir : Les fiancés de l’hiver par Christelle Dabos

Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverLes fiancés de l’hiver est le premier tome de la série La passe-miroir, écrite par Christelle Dabos et publiée en 2013 par les éditions Gallimard jeunesse. Ce tome-ci comporte 518 pages.

 

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit alors quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimulé sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Une héroïne inoubliable, un univers riche et foisonnant, une intrigue implaquable. Découvrez le premier livre d’une grande saga fantastique et le talent d’un nouvel auteur à l’imaginaire saisissant.

***

Tout d’abord, avant de parler du livre en lui-même, je dois parler de la première de couverture, qui est tout simplement sublime. Ensuite, contrairement à ce que le titre peut laisser envisager, ce livre n’est pas du tout une histoire d’amour.

Menant une vie simple sur Anima, Ophélie apprend qu’elle doit se marier à un inconnu venu du Pôle, une région lointaine. Ne pouvant se dérober à ce mariage arrangé, elle suit Thorn, son fiancé, jusqu’à la Citacielle, capitale du Pôle. Là, elle doit se cacher et dissimuler son identité jusqu’au mariage prévu pour l’été prochain. Elle découvrira bien vite que la Citacielle n’est pas vraiment celle que l’on croit…

Pour ceux qui ont déjà lui certaines de mes chroniques, vous devez savoir que je déteste les histoires d’amour. Alors pourquoi avoir acheter ce livre ? Sur une intuition principalement, mais aussi sur l’insistance d’une amie que je ne citerai pas ( hein Nina ?). Alors je l’ai finalement acheté puis lu en deux jours. Tout est prenant dans ce livre : l’intrigue, pleine de rebondissements, de l’action laissant parfois la place à plus de réflexion, des descriptions détaillées qui nous permettent de mieux s’immerger dans l’histoire. Nous suivons Ophélie, jeune fille qui ignore tout du Pôle et de ces coutumes bien différentes des siennes et de celles d’Anima. Malgré une première partie un peu longue, dès qu’Ophélie pose le pied sur la Citacielle, tout se passe très vite. Il n’y a pas vraiment de suspense, mais quelques retournements de situations surprenants et des secrets distillés au compte-goutte. La partie fantastique du livre continue avec les pouvoirs des différents personnages, qui dépendent de leur pays. Ceux qui vivent au Pôle, sont, par exemple, répartis par clans, chacun ayant un pouvoir spécifique, tandis que sur Amina, les habitants sont tous cousins et possèdent donc des capacités à la fois proches, mais totalement différentes. L’imagination de Christelle Dabos a, ici, fait des merveilles : tous les pouvoirs sont différents et pourtant tout s’assemble extrêmement bien (par exemple les Mirages et les Nilistes).

L’héroïne, Ophélie, est attachante et on a plaisir à découvrir ce nouveau monde avec elle. Elle n’est pas particulièrement courageuse ou brave mais sa volonté, son intelligence et ses étranges pouvoirs vont l’aider pour survivre dans ce monde de complots et de secrets. Les autres personnages sont aussi bien travaillés : Thorn, un géant froid et distant (personnage en lequel je n’ai aucune confiance), Berenilde, la tante de Thorn. Sous sa douceur et sa gentillesse, cette femme est une vraie vipère. Manipulatrice, cruelle et prête à tout pour servir ses intérêts (maintenant que j’y réfléchis, tous les personnages du Pôle sont comme ça…) . D’autres personnages secondaires sont aussi appréciables, comme Roseline, une des seules personnes à qui Ophélie peut faire confiance, ou Archibald, un ambassadeur séduisant et n’ayant aucun autre but dans sa vie que de s’amuser. Tous les personnages dans ce livre sont justes et ont un caractère bien à eux malgré quelques caractéristiques familiales. Les relations entre les différentes personnes sont plus floues : notamment entre Thorn et Ophélie. Malgré tout, de ce côté c’est aussi bien travaillé.

♥♥♥♥ En conclusion, une intrigue prenante, un univers riche en promesses, de l’action, des personnages justes au caractère propre, des rebondissements, des complots et des secrets qui ne sont dévoilés à la toute fin du livre, tout dans ce livre est bon à prendre, malgré quelques petites longueurs dans la première partie, surtout sur Anima et à l’arrivée à la Citacielle. Christelle Dabos nous livre ici le début d’une grande saga qui se révèle pleines de promesses. J’irais mettre mon nez dans les tomes suivants dès qu’ils sortiront (le tome 2 étant déjà sorti et le trois ne tardera plus il me semble).

Le tome 2 : La Passe-miroir : Les disparus du Clairdelune par Christelle Dabos

Par Claire

Publicités

3 réflexions sur “La passe-miroir : Les fiancés de l’hiver par Christelle Dabos

On en discute ? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s